Le 5 novembre 2017, à 1h55 locale, une trombe marine s'échoue entre les plages de l'Almanarre et de Passe-Pieds à Hyères (Var). Le phénomène, qui a pu être photographié, survole et endommage de nombreuses exploitations agricoles avant de se dissiper à l'entrée de l'agglomération. 

La commune d'Hyères a déjà été frappée par plusieurs tornades au cours des 35 dernières années : le 30 septembre 1982 (EF2), le 30 mars 2010 (EF1) et le 11 novembre 2014 (EF0). Rien que sur l'année 2017, trois tornades ont déjà été recensées au cours des journées du 26 janvier et du 4 mars : à l'Almanarre (EF0), puis à l'Ayguade (EF0) à deux reprises. De fait, ce secteur peut être considéré comme l'un des plus tornadiques de France.

Enfin, la tornade d'Hyères du 5 novembre 2017 prend part à un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas sur une période de 24 heures glissantes, dont celui de Sainte-Pexine (Vendée) survenu la veille. 

 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 5,5 kilomètres
* largeur moyenne : 150 mètres

* commune traversée : HYÈRES (plage de Passe-Pieds, salins des Pesquiers, le Palyvestre, les Nartettes, les Rougières, collège Gustave Roux, les Grès)
* département : VAR (83)
* altitude moyenne du terrain : 5 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, systèmes culturaux et parcellaires complexes, marais salants

* principaux dégâts : arbres arrachés ; habitations endommagées (couvertures emportées, baies vitrées soufflées, cheminées ébranlées) ; serres construites en dur pliées ou tordues avec vitres littéralement soufflées ; véhicules (fourgonnettes, caravanes) déplacés ou couchés ; nombreuses projections de débris (tôles, panneaux, branches) jusqu'à une centaine de mètres

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)


Le Palyvestre de nouveau touché

La tornade d'Hyères du 5 novembre 2017 est issue d'une trombe marine qui s'est échouée entre la plage de l'Almanarre et la plage de Passe-Pieds à 1h55 locale.

Le tourbillon, qui a pu être photographié, prend la direction du Nord/Nord-Est en survolant les salins des Pesquiers, le Palyvestre, les Nartettes, les Rougières et le collège Gustave Roux. Après plus de 5 kilomètres de trajectoire, la tornade se dissipe en bordure du quartier des Grès, à l'Est de la ville. Il est à noter que pour la troisième fois en 7 ans, le secteur du Palyvestre ou sa proximité immédiate sont touchés par une tornade : le 30 mars 2010 (EF1), le 26 janvier 2017 (EF0) et le 5 novembre 2017 (EF1).

De nombreuses serres, bâties le long du chemin du Palyvestre, ont particulièrement souffert. Certaines exploitations sont sérieusement endommagées, à l'image des 5000 m² du domaine des Gerberas : les vastes bâtiments, construits en dur, sont pliés ou tordus, et les vitres littéralement soufflées. Certains projectiles (tôles, fragments de verre, panneaux, arceaux) sont emportés jusqu'à une centaine de mètres. On note toutefois que les structures ont tenu bon, même si elles ont subi de fortes avaries. Ces dommages se reproduisent jusqu'aux abords du collège Gustave Roux.

Dans ce même périmètre, des habitations sont également endommagées : couvertures emportées, baies vitrées soufflées, cheminées ébranlées. Des panneaux et des clôtures sont même arrachés et transportés par le vent. Enfin, certains véhicules (fourgonnettes, caravanes) sont déplacés ou couchés par le vent.

Ce n'est qu'en s'approchant de la RN98 et de l'agglomération d'Hyères que la tornade perd en intensité, jusqu'à se dissiper à l'entrée du quartier des Grès.

Compte tenu des dommages infligés aux serres et aux véhicules, et des projections à distance, la tornade d'Hyères du 5 novembre 2017 peut être classée en intensité EF1 sur l'échelle de Fujita améliorée.

Une trombe marine photographiée

Hervé Dermoune et Nicolas Gascard, présents sur les lieux au moment de la tornade, ont assisté au phénomène à leur insu en réalisant des clichés de foudre entre 1h50 et 1h53 locales. Dissimulée par un rideau de précipitations, la trombe marine apparaît pourtant sur l'un des clichés, dont les contrastes ont été accentués pour la circonstance (retouche © Vincent Deligny) :

© Hervé Dermoune Photographies

Les dommages et la trajectoire ont ainsi pu être rapidement déterminés quelques minutes après l’événement. Au total, le phénomène a parcouru 5,5 kilomètres sur la terre ferme, sur une bande de terrain large de 150 mètres en moyenne.

© Hervé Dermoune Photographies


© Nicolas Gascard

Multiples tornades entre Hyères et la Londe-les-Maures

La tornade EF1 d'Hyères du 5 novembre 2017, vient s'ajouter à d'autres événements récents ou plus anciens déjà recensés dans le secteur. 

Ainsi, depuis 1982, dix tornades ont été recensées par Keraunos entre la presqu'île de Giens et la Londe-les-Maures, soit sur une superficie restreinte d'environ 30 km². Dans la plupart des cas, il s'agit de trombes marines qui s'échouent dans les terres sur une trajectoire de quelques centaines de mètres. Toutefois, le 29 novembre 2009 et le 5 novembre 2017, le tourbillon persiste au stade de tornade sur une trajectoire de plusieurs kilomètres. Également, le 30 septembre 1982, la presqu'île de Giens est traversée de part en part.

Cette occurrence remarquable confirme le caractère tout à fait particulier de la rade d'Hyères, dont on peut supposer une situation géographique particulièrement propice à des cisaillements locaux.

La carte ci-dessous synthétise les dix événements survenus sur la période 1982-2017, dont neuf sont observés entre 2008 et 2017 :


© Keraunos (fond de carte : MyMaps) - vert : EF0 ; jaune : EF1 ; orange : EF2 - échelle : 1 cm = 0,9 km

En savoir plus sur les tornades