Le 13 février 2016, vers 09h55 locales, une microrafale de forte intensité est observée sur le territoire de Romans, dans le département des Deux-Sèvres. Le phénomène a endommagé sérieusement plusieurs bâtiments.
 
Il est à noter que d'autres dommages ponctuels ont été observés dans l'axe parcouru par cette cellule orageuse, notamment au sud-est de Souvigné
 
 

Principales caractéristiques de la microrafale

Localisation de la microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016* intensité maximale : vents estimés entre 150 km/h et 180 km/h
* superficie touchée estimée : 0,2 km² (environ 1 km de long sur 250 mètres de largeur au maximum)

* commune traversée : ROMANS (Champ Roy, route de la Forêt, château, Plaine de la Règle)
* département : DEUX-SEVRES (79)
* altitude moyenne du terrain : 115 mètres
* type de terrain : prairies ; systèmes culturaux et parcellaires complexes
 
* principaux dégâts : arbres feuillus ou conifères, dont certains de gros diamètre, ébranchés, déracinés ou brisés ; couvertures de hangars en tôles arrachées et débris portés jusqu'à 200 mètres ; poteaux électriques à basse tension fendus ou brisés net à la base ; plusieurs toitures d'habitations endommagées ; quelques toitures arrachées (dont celle du château qui couvre une superficie importante) ; dépendances éventrées
 
 

Trajectoire de la microrafale et localisation des dommages

L'analyse des relevés de dommages effectués par Samuel Desmarchais quelques heures après l'événement, et communiqués à KERAUNOS, permet de conclure à un phénomène de microrafale concentré pour l'essentiel sur la partie sud de la commune de Romans. Au sein de ce périmètre, aucun axe de convergence, ni aucun élément permettant d'identifier le passage d'une tornade n'a pu être mis en évidence. Les dommages observés, par leur organisation et leurs caractéristiques, sont typiques de ceux produits par des rafales descendantes.
 
Les premiers dégâts sont observés au Nord de la plaine de Maupré, où quelques arbres sont endommagés. La microrafale balaie ensuite plusieurs habitations et bâtiments situés entre Champ Roy et la plaine de la Règle. Les dommages sont sévèresarbres feuillus ou conifères, dont certains de gros diamètre, ébranchés, déracinés ou brisés ; couvertures de hangars en tôles arrachées et débris portés jusqu'à 200 mètres ; poteaux électriques à basse tension fendus ou brisés net à la base ; plusieurs habitations endommagées (cheminées renversées, portions de toits arrachées, plafonds soulevés) ; quelques toitures arrachées (dont celle du château qui couvre une superficie importante) ; dépendances éventrées. Localement, les rafales de vent sont estimées supérieures à 150 km/h.
 
La carte ci-dessous synthétise les dégâts causés par la microrafale sur la commune de Romans (axe de déplacement de l'ouest/sud-ouest vers l'est/nord-est) :
 
Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Points jaunes : dégâts causés par des rafales estimées entre 90 km/h et 120 km/h. Points orange : dégâts causés par des rafales comprises entre 120 km/h et 150 km/h. Points rouges : dégâts causés par des rafales comprises entre 150 km/h et 180 km/h. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)

© Keraunos (fond de carte : oportail)

 

Contexte météorologique

La cellule à l'origine de cette microrafale a pris naissance au nord de l'île de Ré, dans le Perthuis Breton, un peu avant 09h00 locales. Elle est rapidement entrée dans les terres, à hauteur de Marans (Charente-Maritime), tout en présentant de fortes réflectivités. A partir de 09h20, elle évolue en cellule orageuse de petite dimension mais active, et entre sur le département des Deux-Sèvres à 09h30 en prenant la direction de Niort. Elle connaît alors sa phase d'activité maximale, avant d'entrer en phase de dissipation peu après 09h45. C'est à ce moment-là qu'elle a balayé Romans.
 
 
Activité électrique générée par la cellule orageuse à l'origine de la microrafale de Romans du 13 février 2016. © KERAUNOS / données Blitzortung     Image satellite canal visible du 13 février 2016 à 10h00 locales. La cellule à l'origine de la microrafale est située à l'extrémité sud-ouest du système nuageux ciblé en rouge.
A gauche : activité électrique générée par la cellule orageuse à l'origine de la microrafale. © KERAUNOS / données Blitzortung
A droite : la cellule productrice de la microrafale est à l'extrémité sud-ouest du système ciblé en rouge. Image Météosat de 10h00 loc.
 

 

La cellule orageuse s'est développée sur une limite frontale instable à caractère de front froid, pilotée par une profonde dépression (Ulrika) qui longeait alors le nord de la Bretagne. Ce contexte instable et très venteux (jet de basses couches) ressort bien dans les champs du modèle WRF 7 km France :

 

MUCAPE, le 13 février 2016 à 10h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 13.02.2016 06Z. © KERAUNOS        Vent moyen à 900 hPa et Z900, le 13 février 2016 à 10h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 13.02.2016 06Z. © KERAUNOS

 

Photographies des principaux dégâts

Les photographies suivantes montrent les principaux dégâts occasionnés par la microrafale de Romans :
 
Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Couvertures endommagées. © Samuel DESMARCHAIS     Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Dépendance du château éventrée (vue prise en direction de l'Ouest). © Samuel DESMARCHAIS
© S. Desmarchais
 
Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Arbres ébranchés et toiture du château arrachée (vue prise vers le Nord-Est). © Samuel DESMARCHAIS     Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Arbres couchés, route de Saint-Maixent. © Samuel DESMARCHAIS
© S. Desmarchais
 
Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Poteau électrique à basse tension brisé vers le Nord-Est, route de Saint-Maixent. © Samuel DESMARCHAIS     Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Tôles en provenance d'un hangar situé à 200 mètres au Sud-Ouest. © Samuel DESMARCHAIS
© S. Desmarchais
 
Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Toiture partiellement arrachée. © Samuel DESMARCHAIS     Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Cèdre couché, autres arbres ébranchés et toiture du château arrachée (vue prise vers le Nord-Est). © Samuel DESMARCHAIS
© S. Desmarchais
 
Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Couverture en tôles d'un hangar arrachée, à Champ Roy (certaines tôles sont projetées à 200 mètres). © Samuel DESMARCHAIS     Microrafale de Romans (Deux-Sèvres) du 13 février 2016. Végétation bien endommagée dans le périmètre du château. © Samuel DESMARCHAIS
© S. Desmarchais
    
 

En savoir plus

 
Evénéments orageux remarquables en Poitou-Charentes.          Qu'est-ce qu'une microrafale ?