Le 12 octobre 2014, vers 16h00 locales, une tornade de très faible intensité (EF0) est aperçue à l'est de la vallée de l'Erdre, entre les communes de Petit-Mars et des Touches, dans le département de la Loire-Atlantique. Le phénomène, associé à une cellule convective présentant des caractéristiques de moteur gauche, provoque de très faibles dommages sur une largeur d'une centaine de mètres.   
 
La tornade de Petit-Mars s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 5 cas pour les journées des 12 et 13 octobre 2014 (24 heures glissantes), dont la tornade EF0 de Sète (Hérault), la tornade EF1 de Tranzault (Indre), la tornade EF1 de Corné (Maine-et-Loire), et la tornade EF0 de Louhans (Saône-et-Loire).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Petit-Mars (44) du 12 octobre 2014* intensité maximale : EF0 soit des vents estimés entre 105 et 135 km/h
* distance parcourue : 3 kilomètres
* largeur moyenne : 100 mètres

* communes traverséesPETIT-MARS (la Jarrie, la Guinelière)LES TOUCHES (Montagné, les Hauts Bois)
* département : LOIRE-ATLANTIQUE (44)
* altitude moyenne du terrain : 12 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètres d'irrigation ; prairies

* principaux dégâts : arbres ébranchés ou brisés pour l'un d'entre eux (faibles dimensions) ; mangeoire à bestiaux de 40 kg déplacée sur une distance d'environ 100 mètres après avoir survolé une clôture ; faîtière endommagée ; branchages et feuilles aperçus dans la colonne
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF0 de Petit-Mars (Loire-Atlantique) du 12 octobre 2014. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Des branches et des feuilles en suspension dans les airs

Pascal Quignon, habitant de la Guinelière et témoin du phénomène, nous livre le récit suivant: "Après un orage ordinaire, le vent se lève puis devient, en l’espace d’un court instant, très fort. Des pots de fleurs sont renversés et, fait curieux, des branchages et des feuilles apparaissent en suspension dans les airs au moment du phénomène, qui fut finalement plus impressionnant que lourd en conséquences. Parmi les dégâts relevés [au hameau de la Guinelière], notons un petit arbre cassé suite au passage du phénomène. Je l’ai observé continuer sa route, et j'ai pensé à une tornade : le ou les nuages étaient aspirés vers le sol, mais tout en restant en suspension. A la base du nuage, il y avait un mouvement rotatif. Le phénomène était d'un diamètre d'environ 100 mètres."
 
La tornade, qui a circulé du sud-sud-est au nord-nord-ouest, a provoqué des dégâts à l'est de la Jarrie, commune de Petit-Mars, où des branches ont été brisées. Puis, à la Guinelière (Petit-Mars), une mangeoire à bestiaux vide de 40 kilos a été déplacée sur 100 mètres après avoir survolé une clôture. Egalement, un faîtage d’une toiture a été arraché et un petit arbre brisé. Au hameau de Montagné (commune des Touches), trois arbres sont ébranchés. Enfin, à l'ouest des Haut Bois (commune des Touches), un arbre est de nouveau ébranché.
 
Aucun dégât n'est mentionné au-delà de ce dernier point, ce qui permet de valider une trajectoire de 3 kilomètres pour cette tornade d'intensité EF0. 
 

En savoir plus sur les tornades en région Pays-de-la-Loire

 
Evénéments orageux remarquables en région Pays de la Loire.          Climatologie des tornades en région Pays de la Loire.