Le 3 juin 1902, une tornade meurtrière de forte intensité (EF3) traverse plusieurs communes de Haute-Loire, dont Javaugues qui apparaît la plus sinistrée.
 
D'après le compte-rendu des dommages réalisé après la tornade, le tourbillon aurait présenté une largeur extraordinaire de 2,5 à 3 kilomètres. Cette largeur semble toutefois excessive et doit intégrer, selon toute vraisemblance, d'autres dégâts venteux périphériques. Ainsi, la largeur présumée de la tornade serait plutôt voisine de 500 mètres, ce qui reste remarquable.
  

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Javaugues (43) du 3 juin 1902intensité maximale :  EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : 6 kilomètres
* largeur moyenne : 500 mètres

* communes touchées : FRUGIÈRES-LE-PIN (Aubagnat), JAVAUGUES (château de Cumignat, village), LAVAUDIEU (Granat), FONTANNES
* département : HAUTE-LOIRE (43)
* altitude moyenne du terrain : 520 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : gros noyers déracinés ou brisés ; arbres (dont de gros sapins) couchés ou cassés au milieu du tronc; toits de maisons enlevés en une pièce (et transportés à 30 ou 40 mètres de distance); murs de maisons renversés
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
  

Parcours de la tornade

Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF3 de Javaugues (Haute-Loire) du 3 juin 1902. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

 
Cette trajectoire a été établie en fonction des informations disponibles (comptes-rendus scientifiques, reconstitution du flux pour la journée du 3 juin 1902).
 

Des dégâts sur un front de 3 kilomètres de largeur

La tornade de Javaugues, qui a tué une personne, a fait l'objet d'un compte-rendu détaillé publié dans la revue d'Auvergne de 1903. Si la nature tourbillonnaire du phénomène ne fait aucun doute, la largeur de la tornade, telle que présentée dans les conclusions (2,5 km à 3 km) semble excessive et pourrait intégrer des dégâts venteux périphériques renforcés par le relief. Dans ce cas, la tornade présenterait une largeur moyenne déjà remarquable de 500 mètres. Il est à noter que cette largeur est fréquemment observée dans les tornades de relief d'intensité EF2 ou supérieure. 

La carte ci-dessous reprend les deux hypothèses illustrées par des plages de couleur (tornade en rouge, et rafales périphériques en bleu) :
 
 
Tornade EF3 de Javaugues (Haute-Loire) du 3 juin 1902 - Dégâts provoqués par la tornade (plage de couleur rouge). Dégâts provoqués par des rafales périphériques (plage de couleur bleue) - (c) Keraunos (d'après une carte publiée dans la Revue d'Auvergne en 1903)
© Keraunos (d'après une carte publiée dans la revue d'Auvergne en 1903)
  
* * *
 
Extrait de la revue d'Auvergne (1903), relatif au parcours de la tornade:
 
En dehors d'Aubagnat et de Javaugues, les agglomérations éprouvées sont le hameau de Chariol et le château de Cumignat, et le groupe de maisons situées au sortir de Javaugues, droite et à gauche de la route de Brioude à la Chaise-Dieu; de même, tous les hameaux que rencontre le chemin qui, d'Aubagnat, monte vers le nord et va rejoindre la route de la Chaise-Dieu. Le hameau de Pisse-Chien, où se fait cette rencontre de routes, est resté absolument indemne. La région caractérisée par des maisons aux toits enlevés et des arbres arrachés, est d'ailleurs nettement délimitée au nord et au sud; au nord surtout où elle rencontre de grands bois de sapins ces bois sont littéralement hachés au sud d'une ligne allant à peu près de l'est-sud-est a l'ouest-nord-ouest, et pas un arbre n'est touché au delà. Au sud, les villages de Frugières et de Fontannes restent en dehors. Un peu au-delà de Javaugues, dans la direction ouest-nord-ouest, les dégâts des bâtiments et des arbres cessent tout à fait. La région atteinte représente donc à peu près une bande de 6 à 7 kilomètres de long et de 2 kilomètres de large à son origine et de 3 kilomètres de large à son extrémité. Rappelons maintenant en quelques mots les lois auxquelles obéissent les cyclones tropicaux.


En savoir plus sur les tornades