Le 8 août 1897, vers 13h15, une tornade de faible intensité (EF1) est aperçue à Villemomble, département de la Seine-Saint-Denis (anciennement de la Seine). Le tourbillon endommage le cimetière, l'ancienne église et l'ancienne mairie. Une personne est légèrement blessée
 
La tornade de Villemomble survient moins de deux mois après la tornade EF3 meurtrière d'Asnières-sur-Seine, qui a sévi à moins de 20 kilomètres à l'ouest-nord-ouest de Villemomble. Surtout, elle s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise au moins 2 cas pour la journée du 8 août 1897, dont celui d'Epieds-en-Beauce (Loiret) d'intensité EF1.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Villemomble (93) du 8 août 1897intensité maximale :  EF1, soit des vents estimés de 135 km/h à 175 km/h
* distance parcourue : 1,2 kilomètre
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : VILLEMOMBLE (ancien lavoir, nouveau cimetière, ancienne église, ancienne mairie, avenue de la République)
* département : SEINE-SAINT-DENIS (93)
* altitude moyenne du terrain : 65 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : tombes et monuments funèbres renversés au nouveau cimetière ; flèche (de petites dimensions) de l'ancienne église écroulée, une partie de la toiture endommagée ; arbres déracinés ou cassés net (jusqu'à un mètre de circonférence) ; fils électriques jetés à terre ; vitres brisées à la mairie ; cultures endommagées ; tuiles emportées ; toiture d'une école en construction en partie enlevée
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 Trajectoire établie sur un plan de 1906 (cliquer sur la carte pour l'agrandir) :
 
Localisation de la tornade EF1 de Villemomble (Seine-Saint-Denis) du 8 août 1897. © Keraunos (carte topographique des environs de Paris de 1906)
© Keraunos (carte topographique des environs de Paris de 1906)
 
 
Trajectoire comparative sur un plan du début du XXIe siècle (cliquer sur la carte pour l'agrandir) :
 
Localisation de la tornade EF1 de Villemomble (Seine-Saint-Denis) du 8 août 1897. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Une nouvelle tornade après celle d'Asnières-sur-Seine

La tornade de Villemomble est plutôt bien documentée, même si certaines sources pourraient laisser croire que le phénomène s'est déroulé le 9 août.
 
Partie de l'ancien lavoir et de la route de Rosny (aujourd'hui avenue de Rosny), la tornade a endommagé le nouveau cimetière. Des tombes et des monuments funéraires ont été atteints. Avant son entrée en ville, la tornade endommage plusieurs parcelles cultivées et des arbres dans des propriétés. Des projections de tuiles à distance indiquent que des toitures ont dû être endommagées, bien qu'il n'en soit pas fait mention.

Tornade EF1 de Villemomble (Seine-Saint-Denis) du 8 août 1897 - Aperçu de l'ancienne église au début du XXe siècle. La flèche de l'édifice n'a pas été reconstruite. (c) - Keraunos

Lors de son entrée en ville, la tornade endommage l'ancienne église (aujourd'hui disparue) située à l'angle de la rue d'Avron et de la Grande Rue. D'après le Petit Parisien, "la toiture de l’église a été fortement endommagée et la flèche emportée". A cet endroit, des arbres ont également été brisés ou déracinés et des fils télégraphiques arrachés. Au niveau de l'avenue de la Mairie (aujourd'hui avenue Gustave Rodet), un arbre d'un mètre de circonférence est brisé net. Certaines vitres de l'ancienne mairie sont brisées. Au niveau de l'avenue de la République, une partie de la toiture d'une école en construction a été enlevée.
 
Selon le journal de Saint-Denis, la tornade se serait dissipée aux limites de Gagny et du Raincy, mais nous n'avons pas connaissance de dégâts au-delà de l'avenue de la République. La trajectoire retenue à ce jour est donc de 1,2 kilomètre. 
 
La tornade de Villemomble a blessé légèrement un jeune employé situé sur la route de Rosny. Ce dernier a été atteint au côté droit par des projections de branches.
 
* * *
 
Le journal de Saint-Denis revient sur la tornade de Villemomble dans son édition du 12 août 1897 :
 
Le cyclone. — Un cyclone d'une rare violence s'est abattu sur notre commune dans la journée de dimanche dernier à 1h15 de l'après-midi, et a en moins de trois minutes causé des dégâts considérables et un accident de personne. Sa formation a pu être constatée à l'angle de la route de Rosny et du lavoir Saint-Laurent. Suivant cette route il dévia légèrement à droite au lieu où se trouve le nouveau cimetière, fit à cet endroit un tourbillon sur lui-même et traversa Villemomble en passant au-dessus des écoles, allant se perdre ainsi à la limite des communes de Gagny et du Raincy. Sur la route de Rosny des arbres de fortes tailles ont été ou brisés net ou arrachés de terre et couchés en travers de la voie qu'ils obstruèrent.

C'est à cet endroit que se produisit le seul accident qu'on ait à déplorer en la personne du jeune Constant, employé au télégraphe et qui venant de porter une dépêche fut atteint au côté droit par des branches que la tempête emportait. Son état est heureusement peu grave et ne nécessitera qu'un repos de quelques jours, mais c'est au nouveau cimetière que le cyclone s'est vraiment abattu. Toutes les tombes à part une ou deux peut-être, ont été saccagées; les entourages de bois, de fer, les monuments de pierre, les croix ont été précipités pêle-mêle en formant deux amas de décombres inextricables. Puis, parmi les propriétés les plus visitées par le terrible fléau, citons celle de M. Ducarre, le directeur du concert des ambassadeurs où des arbres de grande valeur ont été brisés, la propriété de M. Stassard, menuisier, celle de Mme Legendre, vins en gros, puis ce sont des récoltes de pois entièrement couchés, des betteraves arrachées de terre et dispersées au loin avec des toitures de zinc, des tuiles, des fils télégraphiques etc. Aux écoles, la toiture a été fort endommagé ; la mairie a été à peu près épargnée n'ayant eu que quelques vitres cassées.

Toutefois, on peut se féliciter que le cyclone ayant été précédé d'une forte pluie avait rendu les rues désertes ; sans quoi on aurait certainement eu bien des accidents de personnes à enregistrer.