Le 25 mai 1893, vers 17 heures locales, une tornade de faible intensité (EF1), issue d'une trombe marine, remonte l'anse du Loc'h et provoque temporairement quelques dommages dans l'intérieur des terres.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 2 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : PLOGOFF (anse du Loc'h), PRIMELIN, CLÉDEN-CAP-SIZUN
* département : FINISTÈRE (29)
* altitude moyenne du terrain : 25 mètres
* type de terrain : territoires agricoles ; forêts et milieux semi-naturels ; zones humides ; surfaces en eau

* principaux dégâts : arbres tordus ou brisés ; toitures enlevées (pas plus d'informations) ; pignon d'une maison écorné ; tas de mottes enlevés et dispersés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Cette trajectoire approximative a été reconstituée en fonction des informations disponibles.

Une trombe marine formée au large de l'anse du Loc'h

La presse locale nous renseigne sur une tornade de faible intensité (EF1), survenue le jeudi 25 mai 1893 dans le Finistère. Le phénomène s'est constitué sous la forme d'une trombe marine qui "semblait faite d'une fumée grisâtre".

Après avoir traversé l'anse du Loc'h, la tornade s'engouffre dans les terres en empruntant un vallon encaissé. Sur son passage, le tourbillon brise ou tord des
arbres, enlève des toitures (pas plus d'informations) et écorne le pignon d'une maison. Dans la campagne, des tas de mottes sont enlevés et dispersés. La tornade se dissipe au pied des coteaux de Quillivic et de Brézoulous, sur le territoire de Cléden-Cap-Sizun.