Le 10 mars 1892, vers 14h30 locales, une tornade de faible intensité (EF1) traverse une partie de la commune du Breuil-en-Bessin, dans le Calvados. Fait rare, cette tornade intervient simultanément avec celle du Molay-Littry (Calvados), ce qui constitue un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) pour cette journée du 10 mars 1892.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 1,5 kilomètre
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : LE BREUIL-EN-BESSIN (le Petit Breuil), SAON, BLAY (le Moulin)
* département : CALVADOS (14)
* altitude moyenne du terrain : 18 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : une toiture couverte de chaume en partie arrachée, plusieurs dizaines de pommiers déracinés, quelques grands peupliers endommagés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Deux tornades simultanées distantes d'à peine 5 kilomètres

La société linnéenne de Normandie, dans son édition de 1892, revient sur deux tornades de faible intensité (EF1) survenues dans le département du Calvados, le 10 mars 1892 à 14h30 locales. Cette situation revêt un caractère exceptionnel, dans la mesure où les deux tornades surviennent simultanément et à une distance d'à peine 5 kilomètres l'une de l'autre.

S'ajoutant à la tornade du Molay-Littry, la deuxième tornade est identifiée au Breuil-en-Bessin, à 5 kilomètres au Nord/Nord-Est du Molay-Littry. Le phénomène parcourt une trajectoire de 1,5 kilomètre. Les premiers dégâts sont identifiés à mi-chemin entre l'église du Breuil-en-Bessin et l'église de Saon, au bord d'une petite route. Selon un sens de déplacement du Sud-Ouest vers le Nord-Est (230°), la tornade déracine plusieurs dizaines de pommiers, endommage quelques grands peupliers et arrache en partie une toiture d'habitation couverte de chaume.

Comme pour la tornade du Molay-Littry, un axe de convergence est identifié dans le sens de chute des pommiers, après un examen minutieux effectué sur les lieux le 7 avril 1892.

Au même moment, une tornade EF1 frappe le territoire du Molay-Littry, situé à 5 kilomètres au Sud/Sud-Ouest du Breuil-en-Bessin, toujours dans le Calvados.