Le 16 août 1853, une tornade de forte intensité (EF3) dévaste les communes angevines de Sermaise et de Jarzé-Villages, dans l'Est du Maine-et-Loire. Les dégâts observés sur la végétation sont localement spectaculaires.
 
La tornade de Jarzé-Villages inaugure un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 3 cas pour la journée du 16 août 1853, dont celui d'Allonnes (Maine-et-Loire) et de Petit-Caux (Seine-Maritime).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Jarzé (49) du 16 août 1853intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : 4 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : SERMAISE (Ouest), JARZÉ-VILLAGES (JARZÉ : le Brossay)
* département : MAINE-ET-LOIRE (49)
* altitude moyenne du terrain : 55 mètres
* type de terrain : territoires agricoles ; forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : toitures renversées ; noyers déracinés et transportés (distance inconnue) ; 60 peupliers déracinés ou brisés ; chêne séculaire de 10 mètres de haut aspiré, soulevé de terre avec sa motte et transporté à 75 mètres ; nombreux débris de végétaux ou d'arbres retrouvés sur le parcours de la tornade
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire présumée et minimale de la tornade EF3 de Jarzé (Maine-et-Loire) du 16 août 1853. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 

Un chêne de 10 mètres de haut soulevé et transporté à 75 mètres de distance

Le Journal du Maine-et-Loire évoque la tornade de Jarzé dans son édition du 19 août : "Le mardi 16 août, vers deux heures et demie de l’après-midi, un météore inconnu dans nos campagnes, mais connu des savants, et que l'on appelle trombe, espèce de nuage rasant la terre, s'est précipité avec impétuosité sur les communes de Sermaise et de Jarzé, dans la direction du sud-ouest au nord-est. Dans sa marche, il s'accompagnait d'un bruit formidable et d'une épaisse vapeur qui lui servait d'enveloppe."
 
Le phénomène, qui parcourt au moins 4 kilomètres entre l'ouest de Sermaise et le hameau du Brossay, à Jarzé (Jarzé-Villages), provoque des dégâts sur la végétation qui motivent un classement en intensité EF3 sur l'échelle de Fujita : noyers déracinés et transportés (distance inconnue), environ 60 peupliers déracinés ou brisés, un chêne séculaire de 10 mètres de haut aspiré, soulevé de terre avec sa motte et transporté à 75 mètres. La tornade disperse également des végétaux (fruits, feuilles, rameaux, plantes) ou des débris d'arbres le long de son parcours.
 
En l'absence d'enquête approfondie, le point de départ et le lieu de dissipation de la tornade de Jarzé-Villages sont indéterminés à ce jour.
 

En savoir plus sur les tornades