Début juillet 1890, une tornade de faible intensité (EF1) traverse le Sud du territoire de Bréauté, en Seine-Maritime. Le phénomène touche notamment le cimetière et une habitation. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : BRÉAUTÉ 
* département : SEINE-MARITIME (76)
* altitude moyenne du terrain : 121 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : hêtre tordu et presque entièrement ébranché ; plusieurs pommiers couchés ; grands arbres tordus ou brisés ; toiture d'habitation presque entièrement découverte (couverture en paille, cette dernière a été aspirée à la hauteur des arbres) ; monuments funéraires renversés ou brisés dans le cimetière

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

"On aurait cru voir une nuée de corbeaux"

La tornade de Bréauté est évoquée dans la presse locale à la date du 8 juillet 1890. Sans date ni jour mentionnés précisément dans l'article, nous pouvons considérer que le phénomène s'est déroulé au début du mois de juillet. Après analyse de la trajectoire de la tornade (de l'Ouest vers l'Est) et de la reconstitution du flux pour les premiers jours de juillet, il apparaît que la France est soumise à un flux d'Ouest durablement dépressionnaire. Cette situation météorologique, propice au développement de tornades, exclut l'hypothèse d'un dust-devil.

La tornade de Bréauté survient lors d'un temps "parfaitement calme". Le phénomène semble prendre naissance au Sud-Ouest du village, dans le périmètre d'un hêtre isolé qui est brutalement tordu et presque entièrement ébranché.

Selon un sens de déplacement globalement orienté de l'Ouest vers l'Est, la tornade touche le sud du village : "Quoi qu'il en soit, la trombe, qui se déplaçait rapidement tout en tournoyant, est venue s'abattre sur la première cour du village, celle de M. Lefebvre, adjoint, où elle a renversé plusieurs arbres de haut jet et une dizaine de pommiers. La maison d'habitation a été presque entièrement découverte et la paille qui en provenait était comme aspirée à la hauteur des plus grands arbres."

Dans le terrain d'une habitation contiguë, la tornade couche huit pommiers et plusieurs autres arbres sont tordus ou brisés. Plus loin, dans le cimetière, la tornade renverse ou brise des monuments funéraires. On ignore si ces monuments sont brisés directement par le souffle, ou indirectement dans leur chute. Enfin, le tourbillon prend la direction de Vattetot-sous-Beaumont, sans que nous n'ayons plus d'informations.

Pendant le passage de la tornade, les feuilles arrachées des arbres, et la paille enlevée des toitures étaient emportées si haut et si vite qu'un habitant de la commune confie : "on aurait cru voir une nuée de corbeaux."

En savoir plus sur les tornades