Le 14 juin 1876, en début d'après-midi, une tornade supposée de très faible intensité (EF0) est observée depuis la commune d'Allain, en Meurthe-et-Moselle. Le phénomène ne produit aucun dommage.
 

Principales caractéristiques de la tornade                                                                      

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : ALLAIN
* département touché : MEURTHE-ET-MOSELLE (54)
* altitude moyenne du terrain : 320 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : aucun dégât recensé

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Localisation de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)

Emplacement approximatif (plage de couleur rouge) de la tornade d'Allain, à l'appui des observations faites par l'instituteur de la commune.

Une colonne en forme de "queue de rat"

L'ouvrage "Recherches sur les phénomènes météorologiques en Lorraine" (1885) fait part d'un phénomène tourbillonnaire supposé de très faible intensité, survenu au Nord-Est d'Allain (Meurthe-et-Moselle) le 14 juin 1876 : "J'ai observé, le 14 juin 1876, une curieuse trombe dont les effets ne furent nullement désastreux. Vers deux heures et demie du soir, de gros nuages orageux, venant du S.-O., passaient au-dessus du village d'Allain, par une chaleur étouffante et un calme presque effrayant. Le jour baissa à tel point que mes élèves, en train d'écrire, furent obligés de suspendre leur travail : ils n'y voyaient plus. Je sortis pour observer les allures de cet orage singulier qui ne donnait pas de pluie. Du côté du N.-E., un de ces gros nuages gris de plomb qui marchaient en tête de la nuée, se bomba tout à coup du côté du sol ; il s'abaissa en colonne et effilée d'une teinte qui tranchait sur le fond clair du ciel et descendit probablement jusqu'au sol qu'une maison située à 300 mètres de mon point d'observation me cachait. Mais cette colonne en forme de queue de ras ne tarda pas à se convertir en une sorte de fumée, de vapeur blanchâtre qui se produisit d'abord près du sol et remonta jusqu'au nuage orageux. Le même phénomène se produisit jusqu'à trois fois de suite dans l'espace de dix minutes environ, puis le tonnerre éclata et la pluie tomba à torrents."

En l'absence de dégâts recensés, la tornade d'Allain est classée en intensité EF0 sur l'échelle améliorée de Fujita.

En savoir plus sur les tornades