Le 17 juin 1838, dans l'après-midi, une tornade d'intensité modérée (EF2) frappe deux communes de Loire-Atlantique, dont Saint-Mars-la-Jaille où le phénomène acquiert le maximum d'intensité. Les eaux de l'Erdre sont notamment soulevées.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Saint-Mars-la-Jaille (44) du 17 juin 1838intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 3,2 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : BONNŒUVRE (la Houssaie), SAINT-MARS-LA-JAILLE (le Clos, l'Erdre, les Hautes Places)
* département : LOIRE-ATLANTIQUE (44)
* altitude moyenne du terrain : 50 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, surfaces en eau

* principaux dégâts : chênes tordus ; arbres fruitiers déracinés ; toit de ferme enlevé ; ardoises arrachées et emmenées par la tornade ; charpentes entières d'habitations arrachées, dont l'une jetée à quarante mètres ; charrette déplacée de 2 mètres ; eaux de l'Erdre sorties de leur lit ; laine retrouvée à plus de 4 kilomètres ; choux arrachés dans un jardin ; un homme jeté à terre

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Saint-Mars-la-Jaille (Loire Atlantique) du 17 juin 1838. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)

 

Un tourbillon de fumée "gros comme une colossale cheminée de bateau à vapeur"

La trajectoire de la tornade de Saint-Mars-la-Jaille du 17 juin 1838 a pu être reconstituée entre le hameau de la Houssaie (commune de Bonnoeuvre) et le territoire des Hautes Places à Saint-Mars-la-Jaille, soit sur une distance minimum de 3,2 kilomètres.
 
Le phénomène, accompagné d'un bruit caractéristique, est décrit de la manière suivante : "Hier 17, vers les six heures du soir, une trombe d'air, marchant dans la direction du sud au nord, formait comme une épaisse colonne de nuages d'où sortait un tourbillon de fumée gros comme une colossale cheminée de bateau à vapeur, accompagné de bruit et de pétillements comme au milieu d'un vaste incendie."
 
A Bonnoeuvre, sur la butte de la Houssaie, la tornade arrache la charpente entière d'une habitation et la projette à 40 mètres environ. En progressant vers l'Erdre, le tourbillon fait sortir les eaux de la rivière de leur lit. Dans le hameau voisin du Clos, la tornade décoiffe le toit d'une ferme et arrache les ardoises des maisons voisines qui sont emportées. A travers la campagne, des chênes sont tordus, des arbres fruitiers déracinés et des branches emportées comme de la paille.

Sur le territoire des Hautes Places, la tornade provoque des dégâts dans une ferme. La toiture d'une écurie est notamment enlevée d'un bloc, si bien qu'il ne reste que les quatre murs du bâtiment. Une charrette garnie de roues à larges jantes est déplacée d'environ 2 mètres. De la laine conservée dans cette ferme est retrouvée à 4 kilomètres de là. Dans un jardin, des choux sont arrachés par le vent. Notons également qu'un fermier, sorti pour fermer la porte de son écurie, est jeté à terre.
 

En savoir plus sur les tornades