Le 16 juin 1822, une tornade de très faible intensité (EF0) est observée à Regnéville-sur-Mer, dans la Manche. Les dégâts sont extrêmement limités. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Regnéville-sur-Mer (50) du 16 juin 1822intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune touchée : REGNÉVILLE-SUR-MER
* département : MANCHE (50)
* altitude moyenne du terrain : 10 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, zones humides

* principaux dégâts : récolte de luzerne (étendue pour sécher) enlevée jusqu'à la hauteur de 100 mètres, projection de sable, eaux d'un ruisseau soulevées
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Tornade EF0 de Regnéville-sur-Mer (Manche) du 16 juin 1822. Plage de couleur rouge : emplacement présumé de la tornade. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 
 

Un tourbillon constitué à proximité de la mer

La tornade de Regnéville-sur-Mer a fait l’objet d’un compte-rendu détaillé adressé au Ministre de l'Intérieur par le Préfet du département de la Manche, et publié dans un certain nombre d’ouvrages scientifiques.

Le phénomène est aperçu dans l’après-midi, vers 17 heures : « Le 16 juin 1822 (jour d'un assez fort tremblement de terre qui s'est fait sentir dans le département de la Manche), les habitants de Régneville, petit port à deux lieues de Coutances, aperçurent, sur les cinq heures du soir, une trombe qui se dirigeait vers la mer. Ils n'entendirent d'abord qu'un mugissement sourd ; mais bientôt après on distingua le tourbillon. »

La tornade, qui semble longer la mer – ou du moins s’être constituée à proximité – provoque de menus dégâts sur son passage, sans que nous puissions les localiser avec précision : une récolte de luzerne enlevée et dispersée jusqu’à une centaine de mètres de hauteur, du sable projeté et dispersé de la même manière.

La tornade traverse également un ruisseau, dont elle soulève les eaux à une hauteur d’environ 7 mètres, avant de prendre la direction de la mer. Selon les observateurs du phénomène, la tornade couvrait un espace d’environ 15 mètres de diamètre.

Compte tenu des dégâts observés, la tornade de Regnéville-sur-Mer peut être classée EF0 sur l’échelle de Fujita.

 

En savoir plus sur les tornades