Le 8 novembre 1845, une tornade de faible intensité (EF1) touche la commune de Meynes, au Nord-Est de la plaine du Languedoc. Le phénomène intervient durant une dégradation orageuse qui affecte le Midi de la France ; un autre phénomène tourbillonnaire est d'ailleurs suspecté le même jour à Buzignargues, dans le département voisin de l'Hérault.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Meynes (30) le 8 novembre 1845intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : MEYNES
* département : GARD (30)
* altitude moyenne du terrain : 40 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : une moitié de toiture d'une ferme enlevée ; oliviers et mûriers déracinés et emmenés au loin ; charrettes renversées ; une porte cochère brisée

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Localisation de la tornade


Localisation et trajectoire exacte de la tornade non déterminées
 

Une "colonne enflammée" visible à 2 kilomètres

Le Courrier du Gard du 14 novembre revient sur les intempéries qui ont frappé le Languedoc durant la journée du 8 novembre 1845. Localement, des dégâts liés au vent sont observés.

D'une part, dans l'Hérault, entre Saint-Geniès-des-Mourgues et Buzignargues, une très probable tornade parcourt une trajectoire d'environ 10 kilomètres.

D'autre part, dans le Gard, des rafales destructrices se déclenchent à l'Est du département, et selon la même trajectoire. Dans les environs de Meynes, une tornade se développe et traverse la commune du Sud/Sud-Est vers le Nord/Nord-Ouest. Le tourbillon, décrit comme une colonne enflammée visible à plus de 2 kilomètres de distance, s'accompagne d'un bruit sourd et sinistre "qui remplissait les airs". Les témoins présents à proximité assistent d'ailleurs à une pluie mêlée de grêle, d'une durée de 20 minutes environ, suite à laquelle les nuages se sont rapidement déplacés du Sud au Nord en laissant derrière eux une traînée blanchâtre semblable à la fumée d'une locomotive.

Sur le territoire de Meynes, la tornade produit des dégâts dans les champs. Des mûriers et des oliviers sont notamment déracinés et emmenés au loin. Dans une autre propriété, environ 60 arbres de toutes grosseurs sont emportés. Ce type de dommages relève d'une intensité EF1.

Plus au Sud, d'autres dégâts sont relevés au mas d'Augery, commune de Fourques, et distante de Meynes d'environ 20 kilomètres. Il peut s'agit d'une seconde tornade, où de tout autre phénomène venteux dont la nature exacte n'a pas pu être déterminée.
 

En savoir plus sur les tornades