Le 26 août 1826, une tornade meurtrière de forte intensité (EF3) frappe le site des châteaux cathares, et notamment le château de la Caunette à Lastours (Aude). Ce château est aujourd'hui une ruine abandonnée.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Lastours (11) du 26 août 1826intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : 3 kilomètres
* largeur moyenne : 150 mètres

* communes traversées : SALSIGNE (Métairie Neuve), LASTOURS (château de la Caunette, vallée de l'Orbiel), LIMOUSIS (vallée de l'Orbiel)
* département : AUDE (11)
* altitude moyenne du terrain : 240 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : gros arbres déracinés (nature non précisés) ; chênes verts et gros noyers déracinés et soulevés ; deux petites maisons écrasées ; second étage du château percé avec effondrement de trois appartements (toitures, poutres, planchers) ; un jeune homme et une dizaine de moutons happés par la tornade et retrouvés inanimés ; pierrailles déplacées dans des champs nus ; murs de clôture renversés ; vignes ravagées

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.

 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF3 de Lastours (Aude) du 26 août 1826. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 
 

Un ancien château cathare traversé par la tornade

La tornade de Lastours a fait l'objet d'une publication très détaillée dans le Journal de la société d'agriculture de Carcassonne.
 
Le phénomène, qui prend naissance dans une petite dépression proche de la Métairie Neuve, à 1 kilomètre au Sud/Sud-Ouest du château de la Caunette, se dissipe après une trajectoire de 3 kilomètres de part et d'autre de la vallée de l'Orbiel.
 
Le phénomène est annoncé par un bruit sourd caractéristique, comme le rapporte une servante présente dans une bergerie avec d'autres jeunes enfants, non loin du château de la Caunette : " elle avait aperçu derrière elle une grande masse, isolée, d'un nuage noir qui partant du ciel touchait à la terre, et se dirigeait avec un bruit sourd sur elle et sur son troupeau." 
 
A l'approche du château de la Caunette, la tornade traverse, sur une largeur constante de 150 mètres, la pâture dans laquelle se trouvent le troupeau de moutons, la servante, les jeunes enfants et un jeune homme venu du hameau voisin du Moulin d'Artigues. La tornade enveloppe et saisit le troupeau, ses conducteurs et l'infortuné jeune homme, qui meurt asphyxié avec une dizaine de bêtes.
 
En traversant le château - une puissante forteresse cathare - la tornade renverse d'abord les murs de clôture et déplace de gros rochers. En pénétrant dans le château par deux issues, la tornade soulève et renverse les pierres de taille de la porte cochère, brise la porte, tord toutes les pentures des volets et fracasse une fenêtre. En s'engouffrant dans le salon du château, le tourbillon crève le plafond et perce le deuxième étage, puis s'élance vers le toit en faisant écrouler trois appartements (toitures, énormes poutres, planchers). Les quelques personnes présentes sur les lieux restent indemnes.
 
Après avoir arraché les combles du château, la tornade arrache et soulève un très gros chêne, écrase deux constructions, puis poursuit sa route dans la vallée de l'Orbiel en arrachant des noyers, enfin survole des terres cultivées, où des vignes sont ravagées de façon irrégulière. Après un parcours de 3 kilomètres, le phénomène se dissipe.
 
Compte tenu des dommages occasionnés sur le château, nous considérons que la tornade de Lastours du 26 août 1826 peut être classée EF3 sur l'échelle améliorée de Fujita.

 

En savoir plus sur les tornades