Le 4 septembre 1801, une tornade de forte intensité (bas de l'échelon EF3) frappe la commune de Héric, au nord de Nantes (Loire-Atlantique) et provoque de sérieux dégâts matériels. La trajectoire exacte du phénomène reste toutefois indéterminée.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade EF3 de Héric (44) du 4 septembre 1801intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : HÉRIC
* département : LOIRE-ATLANTIQUE (44)
* altitude moyenne du terrain : 35 mètres (altitude approximative)
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : une trentaine d'arbres déracinés (l'un d'eux avait environ 1 mètre de diamètre) ; souches d'arbres arrachées de terre avec racines présentées vers le ciel (distance parcourue inconnue) ; greniers à grains vidés et grains dispersés au loin ; dix-neuf maisons découvertes, dont certaines avec la charpente portée de côté et d'autre avec projection de débris à très grande distance ; un voyageur porté, avec son cheval, dans une rigole à plus de 10 mètres de là ; un enfant transporté, avec son berceau, du fond de la maison jusqu'à la porte ; plusieurs pièces de blé endommagées

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire et localisation exacte non déterminées
 
 

Un voyageur emporté avec son cheval à une dizaine de mètres

Le journal des débats et des décrets, dans son édition du 15 septembre 1801, revient sur cette tornade de forte intensité : "Le 17 [Fructidor] de ce mois, à la suite d'un orage il s'éleva à Héric (à 6 lieues au nord de Nantes) un tourbillon dont les effets sont assez remarquables. Des nuages descendaient et montaient en tournoyant avec une vitesse extrême ; tout-à-coup le vent fit le tour du compas ; et du sud se fixant enfin au nord, il fit des ravages terribles."

Les dégâts occasionnés par cette tornade sont importants et relèvent d'une intensité EF3 (bas de l'échelon) compte tenu des phénomènes d'aspiration et des projections à grande distance. Le journal donne les détails suivants au sujet des dommages : une trentaine d'arbres déracinés (l'un d'eux avait environ 1 mètre de diamètre) ; souches d'arbres arrachées de terre avec racines présentées vers le ciel (distance parcourue inconnue) ; greniers à grains vidés et grains dispersés au loin ; dix-neuf maisons découvertes, dont certaines avec la charpente portée de côté et d'autre avec projection de débris à très grande distance ; un voyageur porté, avec son cheval, dans une rigole à plus de 10 mètres de là ; un enfant transporté avec son berceau du fond de la maison jusqu'à la porte ; plusieurs pièces de blé endommagées.
 
La trajectoire exacte de cette tornade apparaît indéterminée à ce jour. En raison du nombre important d'habitations endommagées, il apparaît très probable que la tornade ait traversé le cœur du bourg de Héric, mais cette information ne peut être attestée.
 
 

En savoir plus sur les tornades

+ découvrir la climatologie des tornades en France