Le 15 juin 1849, une tornade supposée de très faible intensité (EF0) survole le quartier rural de Recouvrance et le centre-ville de Brest (Finistère). Le phénomène emporte notamment du linge mis à sécher par des blanchisseuses. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade d'Aunou-sur-Orne (61) de juin 1791intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 1,5 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : BREST (Recouvrance, place de la Liberté)
* département : FINISTÈRE (29)
* altitude moyenne du terrain : 30 mètres (altitude approximative)
* type de terrain : territoires agricoles, territoires artificialisés

* principaux dégâts : linge mis à sécher, emporté par le tourbillon ; dégâts signalés place de la Liberté

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire approximative de la tornade




© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 
 

Du linge mis à sécher transporté au-dessus de la rade

L'Océan de Brest du 16 juin 1849 revient sur une petite tornade survenue la veille (15 juin) vers 10 heures du matin : « Une trombe d’air a parcouru les environs de Brest. A dix heures du matin, elle renversait sur la place de la Liberté tout ce qu’elle rencontrait sur son passage ».

Le phénomène, dont le sens de déplacement ne peut pas être déterminé avec certitude, survole également le territoire rural voisin de Recouvrance, où du linge mis à sécher par des blanchisseuses est transporté au-dessus de la rade. Cette information tend à confirmer l'hypothèse d'une trombe marine, bien que le quartier à proprement parler ne communique pas directement avec la Rade de Brest.

En l'absence d'informations plus détaillées sur les dommages observés en ville, le phénomène est classé en intensité EF0 sur l'échelle améliorée de Fujita.

En savoir plus sur les tornades

+ découvrir la climatologie des tornades en France