Le 15 juin 1785une tornade d'intensité modérée (EF2), accompagnée d'une averse de grêle destructrice, est observée sur le territoire de la commune d'Escales, dans l'Aude. Le phénomène, qui s'est déroulé en début d'après-midi, a été vu par de nombreux agriculteurs occupés aux travaux des champs.
 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade d'Escales (11) du 15 juin 1785intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : ESCALES
* département : AUDE (11)
* altitude moyenne du terrain : 50 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : quantité de gros arbres déracinés (nature non précisée) ou brisés, plusieurs maisons ainsi que le château très endommagés (pas plus d'informations)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade


Localisation exacte indéterminée
 

Une colonne fumeuse et bruyante

La tornade d'Escales du 15 juin 1785 a fait l'objet d'un grand nombre de publications. Malgré l'abondance des sources, ni la trajectoire, ni la distance parcourue ne peuvent être déterminées avec précision. En effet, la chronologie des événements apparaît ambiguë : selon les témoins, la tornade aurait d'abord circulé entre Escales et Montbrun-des-Corbières, en direction de l'Est (jusqu'à Paraza), soit sur une distance de 12 kilomètres. Freinée dans sa course par un vent d'Est circulant en sens contraire, la tornade aurait rebroussé chemin pour porter ses ravages sur le village d'Escales, en provoquant des dégâts significatifs : gros arbres déracinés ou brisés, plusieurs maisons ainsi que le château très endommagés, récoltes anéanties par des grêlons de gros diamètre. En l'état actuel des connaissances, ces informations doivent être considérées avec précaution.

M. de Marcorelle, dans l'Histoire et les Mémoires de l'académie royale des Sciences, décrit toutefois le tourbillon avec précision : "A cette époque se forma du côté de l'ouest une espèce de colonne fumeuse, bruyante, et d'une hauteur énorme. Cette colonne, d'abord immobile, s'ébranle et s'avance vers le territoire d'Escale ; mais le vent ne la poussant pas directement vers ce lieu, elle passe entre la terre d'Escale et Montbrun. Dans sa marche elle enlève la terre et le gravier, déracine les arbres, et ravage tout ce qu'elle trouve sur sa route ; l'activité de son tourbillon s'étendit jusqu'à Escale. Les Laboureurs qui étaient aux champs eurent à peine le temps de se mettre à couvert de l'impétuosité du vent ; la violence de l'ouragan mit en danger quelques autres qui vannaient dans l'aire, d'être en même-temps aveuglés et suffoqués par la poussière : ils ne se garantirent qu'en se couchant la face tournée vers la terre".
 

Compte tenu des dégâts observés, la tornade d'Escales peut être classée en intensité EF2 sur l'échelle améliorée de Fujita. 


En savoir plus sur les tornades