La France va se situer ces prochains jours sous l'influence directe de hautes pressions centrées sur l'est de l'Europe. Dans ce contexte, un flux continental à dominante E à NE va concerner une grande moitié nord du pays, y apportant un temps ensoleillé mais très frais. Les températures nocturnes vont en effet être basses pour la saison, avec des gelées fréquentes sur toutes les régions d'un grand quart nord-est.

En plus d'être fraîche, cette masse d'air sera très sèche en basses couches. En conséquence, l'instabilité latente sera nulle à marginale une grande partie de la semaine au nord de la Loire. Ce très fort déficit d'instabilité pourrait conduire certaines régions à connaître un second mois de mars consécutif déficitaire en termes d'instabilité et d'activité orageuse (voir le bilan de mars 2019).

Cette très faible instabilité attendue sur la moitié nord du pays est bien illustrée par la moyenne du WRF-ENS* de Keraunos, dans son run de ce dimanche 22 mars à la mi-journée : on note des valeurs maximales quotidiennes de MUCAPE nulles sur la majeure partie de la moitié nord pour les journées de lundi, mardi, mercredi et jeudi. C'est des Pyrénées aux Alpes que l'instabilité s'annonce la moins déficitaire ces prochains jours ; des pluies parfois soutenues et orageuses sont d'ailleurs à surveiller pour mercredi notamment de l'est des Pyrénées aux Cévennes (voir le bulletin de prévision des orages à moyen terme pour plus d'informations sur l'évolution de cette tendance).

* le modèle WRF-ENS 8 km est l'un des modèles ensemblistes à courte échéance de Keraunos. Il se compose de 18 membres, avec un horizon de prévision à J+5. Dédié et paramétré spécifiquement pour la prévision convective, il permet de compléter le panel des modèles numériques déterministes avec une approche de type probabiliste. Les cartes présentées ci-dessous présentent la moyenne des 18 scénarios.