Le mois d'avril 2020 a été caractérisé par une anomalie thermique très marquée sur la France. A l'échelle locale, les excédents thermiques atteignent voire dépassent parfois les +4°C, ce qui est considérable. Cette anomalie chaude a été favorisée par la récurrence de hauts pressions de blocage, synonymes d'un temps globalement sec et stable. Toute la première partie du mois s'est révélée très peu orageuse.

La seconde partie du mois a connu une activité orageuse plus marquée et plus fréquente. Néanmoins, il ressort clairement que les régions de l'est de la France ont été bien moins impactées par les orages.
Certaines stations météorologiques du nord-est ou du centre-est on même battu un record de sécheresse, avec des séries de jours sans pluie mesurable excédant les 40 jours (Genève, Saint-Dizier entre autres).

L'empreinte foudre de ce mois d'avril 2020 illustre bien cet état de fait, avec des densités de foudroiement très peu importantes sur le nord-est et en Provence. L'axe Aquitaine/nord-ouest/Massif-Central a été bien davantage concerné. Vous pouvez retrouver tous les détails dans le bilan des orages de ce mois d'avril.