Le typhon Amphan le 20 mai 2020. Image NASA Worldview.

Le cyclone Amphan est né durant le week-end du 16 mai au large nord-est du Sri Lanka. Depuis, il remonte progressivement dans le Golfe du Bengale en s'intensifiant significativement.
Le 18 mai après-midi, Amphan a atteint l'équivalent catégorie 5  sur l’échelle de Saffir-Simpson. Cela fait de lui le cyclone tropical le plus intense dans le nord de l'Océan Indien, à égalité avec Gonu (2007) depuis le début des relevés du JTWC en 1972.

L'animation satellite infra-rouge ci-dessous montre le cyclone en catégorie 5. La convection est intense, très profonde, avec des sommets nuageux très froids, proches de -85/-90°C. L'oeil apparaît distinctement, bien chaud et la symétrie du cyclone est nette :




D'ici au 20 mai, Amphan devrait impacter les terre du nord-est de l'Inde, entre Calcutta et la région ouest du Bangladesh selon les dernières projections. Des vents violents, supérieures à 200 km/h sont envisagées, ainsi que de très fortes précipitations. Des lames d'eau supérieures à 400 mm sont hautement probables sur cette région :




D'ici là, une pression minimale au centre, inférieure à 900 hPa est modélisée par plusieurs supports. C'est le cas d'ARW 5 km, développé par Keraunos qui envisage un creux inférieur à 900 hPa à 3h UTC le 19 mai :