Des orages localement forts, producteurs de chutes de grêle isolément fortes et de lames d'eau significatives sur le centre-ouest ont éclaté ce 1er juin.

Une petite goutte froide, positionnée sur le centre du pays a participé au déclenchement d'orages parfois forts sur un grand quart sud-ouest de la France en ce premier jour de l'été météorologique. Le minimum d'altitude, drainant une masse d'air proche de -20°C vers 5500 m a contribué à déstabiliser la masse d'air sur ces régions. 


Températures à 500 hPa le 1er juin à 12h UTC


On observe cette dépression d'altitude sur l'imagerie vapeur d'eau. La convection s'enroule autour du minimum. On observe que les orages se sont davantage organisés sur le flanc sud du minimum. En effet, une branche de jet plus active circulait sur l'Occitanie, plaçant le Limousin en particulier en sortie gauche de jet, favorable aux fortes ascendances verticales  :


Image satellite SSEC


Par manque de cisaillements, ces orages se sont simplement organisés en clusters multicellulaires bien actifs. Ils ont produit des chutes de grêle parfois fortes (localement jusqu'à 3 voire 4 cm de diamètre) et de fortes pluies. Il a ainsi été relevé de 20 à 40 mm de pluie sur le sud des Charentes, des Pyrénées-Atlantiques ou localement sur le nord du Limousin. Ponctuellement, la lame d'eau radar estime certains cumuls à plus de 60 mm sur les secteurs situés au plus près du cœur de la goutte froide (flancs sud et ouest).




L'activité électrique s'est révélée soutenue puisque près de 25.000 éclairs ont été relevés durant cet épisode, dont plus de 2.000 sur l'Allier, la Creuse et la Dordogne :




Photos de la journée

Des clichés des orages durant cette journée du 1er juin sont présentés ci-dessous :