Des orages parfois forts, producteurs de chutes de grêle, de pluies intenses et de rafales de vent isolément fortes ont éclaté dans un contexte de fortes chaleurs les 25 et 26 juin.


Impacts de foudre sur le Léman le 26 juin - Marc Favre


Après une très chaude journée de jeudi 25 juin avec 30 à 35°C sur la France, des orages ont éclaté en soirée et se sont prolongés la nuit suivante. Un forçage d'altitude a gagné le Golfe de Gascogne en fin de journée et soirée de jeudi. Un axe de convergence s'est ainsi constitué du sud-ouest vers le centre du pays au sein duquel un système orageux multicellulaire bien électrique a évolué durant la nuit. On l'a retrouvé ce vendredi 26 juin au matin sur le centre et le centre-est du pays comme l'illustre l'image radar de la nuit et de la matinée : 




A l'avant d'un front froid peu actif, de nouveaux orages ont éclaté en fin de journée du 26 juin. Après une nouvelle journée bien chaude, les profils verticaux ont pu se doter d'une instabilité significative, qui à 18h locales atteignait des valeurs importantes (indices de soulèvement de -5 à -10K sur l'axe Pyrénées/nord) :




Les foyers orageux ont débuté dans l'après-midi près des Pyrénées, en Auvergne ainsi que sur les Hauts-de-France. Sur la partie sud, certains ont adopté un comportement supercellulaire notamment sur l'Ariège ou l'Aveyron en produisant de fortes chutes de grêle. Rapidement en début de soirée, l'activité a eu tendance à se généraliser à une grande partie est de l'Aquitaine et sur l'ouest de l'Occitanie. 
D'autres foyers orageux actifs notables sont à signaler sur l'Auvergne, le sud du Centre et entre bassin parisien et Hauts-de-France ainsi qu'en début d'après-midi sur l'est de la Lorraine et l'Alsace.
Quelques rafales de vent isolément fortes se sont produites sous les orages, comme en témoigne par exemple cette vidéo au sud de Bourges dans le Cher :




On peut par ailleurs citer au niveau des relevés venteux (stations Météo-France) :
- 91 km/h à Courpière, 
- 95 km/h à Toulouse-Blagnac et Montauban 
- 99 km/h à Muret (09)
108 km/h à Orval (18), 
- 111 km/h à Savenès (82) . 

De plus, les cumuls de pluie ont été localement importants. On peut par exemple retenir sur la journée climatologique du 26 juin
- 61.7 mm à Lupersat (23)
- 51.7 mm à Lunegarde (46)
- 51.1 mm à Voutezac (19)
- 50 mm à Villefranche-de-Rouergue (12)
- 44 mm à Fresnoy-la-Rivière (60)
- 44.3 mm à Braine (02)
- 40.8 mm à Auzances (23)
- 41 mm à Savignac-Eyvigues (24)


En soirée, une vaste zone de convection profonde s'est organisée sur Midi-Pyrénées, à l'arrivée du forçage d'altitude principal. Les orages se sont multipliés, de nature supercellulaire pour certains puis en un vaste MCS bien pluvieux et parfois venteux qui s'est par la suite affaissé en cours de nuit. D'autres orages se sont développés à l'avant sur les régions du nord-est.
L'animation satellite thermique met en évidence ces différents foyers convectifs, avec des températures au sommet des nuages analysée à -75°C, signe d'une convection virulente et bien profonde :


Image satellite SSEC


Sur la journée du 26 juin, ce sont plus de 45.000 éclairs qui ont été détectés sur la France, ce qui en fait la journée la plus électrique de 2020 à ce jour :



Photos des journées des 25 et 26 juin

Des clichés des orages durant ces journées des 25 et 26 juin sont présentés ci-dessous :