Des températures parfois supérieures à 40°C ont été enregistrées sur la France ce 31 juillet. Des orages localement forts ont éclaté sur le centre de la France dans ce contexte de très fortes chaleurs.

De très fortes chaleurs ont concerné la majeure partie de la France ce vendredi 31 juillet. Il a été relevé :
- 41°C à Figari (2A)
- 40.5°C à Saint-Yan (71)
- 40.2°C à Vichy (03)
- 39.9°C à Lyon Bron (69)
- 39.8°C à Clermont-Ferrand (63)
- 39.7°C à Troyes (10)
- 39.6 °C au Luc (83) et à Saint-Dizier (52)
- 39.5°C à Abbeville (deuxième valeur la plus élevée derrière juillet 2019), Orly (91), Le Bourget (93), Albi (81)
- 39.3°C à Paris-Montsouris
- 39.2°C à Saint-Etienne (42)
- 39°C à Dieppe (76)
Un record absolu de température maximale a par ailleurs été battu au sémaphore de Boulogne-sur-Mer (62) avec 37.9°C (ancien record 36.3°C en juillet 2019).


Maximales du 31 juillet 2020


Hors du réseau principal, des valeurs supérieures à 40°C sont également à noter dans bon nombre de départements. Certaines de ces valeurs sont issues de station de classe 4 ou 5, soumises à surchauffe. On peut tout de même noter les 40.6°C de Saint-Martin-d'Hères (38), 41.5°C à Gueugnon (71), 41.3°C à Vichy-ville (03), 40.9°C à Villefranche-sur-Saône (69), 40.7°C à Feurs (42), 40.3°C à Gometz-le-Châtel (91)...

En région parisienne, la hausse a été interrompue par l'arrivée d'un système orageux venu de Touraine. Ce système s'est désagrégé mais le ciel s'est couvert avec quelques gouttes.

Un autre système orageux de méso-échelle s'est développé à partir de l'Auvergne en milieu d'après-midi à l'aplomb d'un thalweg de surface. Les premiers orages ont provoqué des chutes de grêle isolément fortes. Ces orages se sont organisés en un système assez vaste, provoquant de fortes rafales de vent (localement 100 km/h dans la Nièvre) jusque sur le sud du Centre ou l'ouest Bourgogne :


Animation satellite Eumetsat