La tempête Ciara, très vaste, concerne le nord de la France les 9 et 10 février dans un contexte de flux zonal très puissant. Des rafales supérieures à 100 km/h sont observées sur le tiers nord.


Dépression Ciara sur le nord de l'Ecosse à 12h UTC le 9 février - EUMETRAIN


Un puissant flux zonal se met en place durant ce week-end sur l'Europe. Un puissant jet d'altitude évolue en effet de l'Amérique du Nord jusqu'à l'Europe. Ce dernier a ponctuellement atteint les 400 km/h au large de Terre-Neuve en toute fin de semaine et début de week-end. En atteignant le nord de la France, des pointes à 350 km/h sont attendues vers 10.000 m d'altitude. Signe de ce violent jet en altitude, les vols transatlantiques ont battu des records dans le sens New-York/Londres. Il fallait moins de 5h à certains avions pour relier les deux destinations dimanche matin.

Une dépression très vaste a entamé un creusement explosif au large de Terre-Neuve le 8 février. Ce dimanche 9 février, elle était pointée à moins de 950 hPa près de l'Ecosse. Classiquement, cette dépression s'est développée en sortie gauche du virulent courant-jet, au sein d'une cassure de jet qui peut s'observer sur l'animation ci-dessous. Les vitesses de jet les plus importantes sont matérialisées en violet :




Associée à une cette puissante dépression qui génère une zone de fetch importante sur tout le nord Atlantique, un front froid actif balaie le nord du pays en deuxième partie de journée de dimanche. La zone concernée par des vents tempétueux supérieurs à 100 km/h est impressionnante, concernant à la fois le Royaume-Uni, l'Irlande, le Benelux, le nord de la France et une partie ouest de l'Allemagne :




Suivi de la situation

Point à 19h30 loc le 10 février
Dans la traîne succédant au front froid, des orages se sont organisés sur le tiers nord du pays. Parfois très venteux, ces orages ont localement produit des phénomènes intenses.
Des dégâts importants sont par exemple signalés dans la Somme, où un bus a notamment été renversé. Une enquête est en cours pour confirmer le phénomène de tornade et en déterminer trajectoire et intensité éventuelles :




L'activité électrique associée à ces orages a été soutenues d'une manière générale sur l'Europe. Sur la France, en 12h, ce sont plus de 600 éclairs qui ont été détectés :




Ce soir, le vent se renforce également en Corse où les 200 km/h sont approchés. Il a été relevé 199 km/h à Cagnano et plus de 170 km/h au Cap Sagro, au Cap Corse et à l'Ile Rousse. Ces violentes rafales vont se maintenir durant la nuit et demain matin.
Le relief des Alpes-Maritimes est également exposé à de violentes rafales entre 130 et 150 km/h.


Point à 5h30 loc le 10 février
Les violentes rafales de vent ont gagné le nord-est du pays durant la nuit. Des valeurs remarquables, atteignant 143 km/h à Vagney dans les Vosges, 122 km/h à Nancy-Ochey et Strasbourg (record mensuel pour cette dernière stations), 121 km/h à Chouilly (51) ont été enregistrées.



Le pic de vent est passé sur la majeure partie de la zone. Les rafales resteront encore violentes jusqu'en début de matinée sur le nord-est du pays avant une accalmie. La traîne va concerner le nord du pays ce lundi, avec encore une possibilité de fortes rafales convectives localisées.


Point à 21h30 loc le 9 février
Le front froid a abordé les côtes de la Manche et de la Mer du Nord avec un nouveau renforcement du vent qui vire à l'ouest à l'arrière de la limite frontale. De nature convective, celle-ci génère des rafales de vent supérieures à 100 km/h sur l'ensemble du littoral. Localement, des pointes à 115 km/h sont relevées dans l'intérieur du Nord et du Pas-de-Calais avec près de 140 km/h au Cap Gris Nez. On peut également noter que le phare de Gatteville a relevé plus de 120 km/h depuis 12h désormais (première valeur supérieure à 120 km/h à 9h ce matin).


Image radar Météo-France de 21h


La dépression Ciara était située en ce milieu de soirée au large immédiat du sud de la Norvège. Une pression minimale de 944 hPa était observée. Ces valeurs sont très basses pour la Scandinavie où les records absolus de basse pression sont situés entre 936 et 940 hPa.
On peut également noter un gradient de pression extrême de 90 hPa entre Norvège et Espagne :




Point à 19h loc le 9 février
La tempête se poursuit sur le nord du pays. Les vents moyens sont toujours compris entre 55 et 70 km/h dans l'intérieur des terres depuis plusieurs heures. Et cela va durer toute la nuit, ce qui rend cette tempête remarquable par sa durée.
En ce début de soirée, les rafales de vent sont toujours violentes, avec localement jusqu'à 120 km/h dans les terres et jusqu'à 165 km/h au phare de Gatteville dans le département de la Manche :




Le front froid approche par les côtes de la mer du Nord. Une observation sur une plateforme de forage au large des Pays-Bas fait état d'une rafale à 192 km/h au passage du front froid, de nature convective.
Le trafic sur les aéroports au Royaume-Uni, en France, en Belgique et aux Pays-Bas a été très perturbé aujourd'hui avec de nombreux déroutements en raison de vents travers trop intenses ou de cisaillements trop importants :




Point à 16h loc le 9 février
A 16h, l'épisode venteux prend place sur le nord du pays. Les dernières rafales relevées ont atteint 161 km/h à Gatteville-le-Phare (50), 129 km/h au Cap Gris Nez (62), 118 km/h à Vinnemerville (76), 117 km/h à Port-en-Bessin (14), 109 km/h à Cambrai, 107 km/h à Caen, 105 km/h à Méaulte (80), 104 km/h à Lille, 101 km/h à Orly, 100 km/h à Dinard (35),
Une pression minimale de 947.7 hPa a été relevée dans le nord de l'Ecosse en début d'après-midi, au plus près du centre dépressionnaire. A 16h, la dépression poursuivait sa route en mer du Nord, en direction de la Scandinavie qu'elle atteindre la nuit prochaine et demain.
Les rafales de vent couplées aux fortes pluies en Angleterre ont donné lieu à des inondations significatives et des dégâts venteux importants. Il a été relevé jusqu'à 150 mm en 24h dans le comté de Cumbria et des rafales jusqu'à 160 km/h sur la côte et 135 km/h dans l'intérieur du Pays de Galles.

Par ailleurs, la bouée 62029 au large du Finistère relevait une hauteur significative des vagues de près de 9 m.

Le front froid convectif va aborder les côtes de la Manche en toute fin de journée. A son passage, un renforcement du vent est attendu avec une rotation au secteur ouest/sud-ouest, des orages et phénomènes tourbillonnaires possibles.


Point à 12h loc le 9 février
Au passage du secteur chaud sur le nord du pays, les vents se renforcent dès la fin de matinée. Il est relevé par exemple 145 km/h à Gatteville-le-Phare, 136 km/h à Barfleur, 121 km/h à la Vigie du Homet dans la Manche. Plus tôt dans la matinée, les 120 km/h ont été dépassés au Cap Gris Nez dans le Pas-de-Calais.
De l'autre côté de la Manche, des rafales de 100 à 135 km/h sont relevées dans l'intérieur des terres du Pays-de-Galles, jusqu'à plus de 140 km/h sur le littoral. On notera par ailleurs qu'une bouée située près du centre dépressionnaire enregistrait à 11h une pression de 948.6 hPa.