Le cyclone Harold vu du satellite MODIS/TERRA le 6 avril - NASA


Le cyclone Harold qui a pris naissance au sud-est des îles Salomon durant la semaine stationne depuis 48h environ au large immédiat du nord du Vanuatu, près de l'île d'Espiritu Santo. Après avoir atteint une intensité estimée équivalente à la catégorie 4, Harold a quelque peu faibli suite à un remplacement du mur de l'oeil avant de regagner la catégorie 4 en journée du 5 avril.
Dans la nuit du 5 au 6 avril, Harold a commencé à se déplacer vers l'est/sud-est pour frapper l'extrême sud de l'île d'Espiritu Santo. A Luganville dans la capitale, une pression minimale de 954.9 hPa a été relevée. L'animation satellite thermique ci-dessous montre l'impact de Harold sur le sud de l'île puis son regain d'intensité lorsqu'il s'est retrouvé au-dessus des eaux chaudes de l'archipel :


Image satellite Himawari-8 - CIRA


Après avoir impacté l'île d'Espiritu Santo, Harold a poursuivi une trajectoire est, traversant de part en part l'île de Pentecôte, peuplée de près de 17 000 habitants. Il était alors de catégorie 4 (à la limite de la catégorie 5 selon l'estimation du JTWC) et de catégorie 5 sur l'échelle fidjienne. On observe sur l'imagerie thermique des sommets uniformément très froids autour de l'oeil du cyclone. Les points blancs représentent l'activité électrique. Un net regain peut être distinguer lors de la ré intensification du cyclone, avant l'impact sur l'île de Pentecôte, qui s'avère catastrophique :




Il s'agit du cyclone le plus violent sur l'archipel depuis le catastrophique cyclone Pam il y a 5 ans, qui avait causé de très nombreux dégâts sur le sud de l'archipel.


Historique de Harold et trajectoire prévue par le JTWC 


Après avoir frappé l'archipel du Vanuatu, le cyclone Harold s'est un peu affaibli, pour repasser en catégorie 3. Il a poursuivi sa trajectoire vers le sud-est, ce qui l'a amené au plus près de l'archipel des Fidji dans la nuit du 7 au 8 avril. On observe à ce moment-là une ré-intensification en catégorie 4 alors que le cyclone frappe directement l'île de Kadavu au sud des Fidji. L'image radar ci-dessous montre l'île dans l’œil du cyclone à 1h30 UTC le 8 avril :




Le satellite de la NASA, MODIS/Aqua a observé le cyclone Harold également au moment de son passage sur l'archipel :





Les informations en provenance de l'archipel du Vanuatu et des Fidji font état de 2 victimes. Le bilan matériel est par contre très lourd, par endroits comparable à celui causé par le cyclone Pam il y a 5 ans sur le sud de l'archipel. Des images sont disponibles sur le site Cycloneoi.com et ci-dessous :





















Modélisation du cyclone

Ci-dessous, l'animation du champ de réflectivité composite du modèle WRF-ARW 2 km Global de Keraunos, qui met en évidence la trajectoire et la morphologie de Harold prévues pour ces prochaines 30 heures :




Le modèle met par ailleurs en évidence un fort potentiel instable sur toute la trajectoire du cyclone (deux premières cartes) avec des valeurs de MUCAPE parfois supérieures à 3000 J/kg, ce qui dénote une instabilité très importante et des MULI proches de -6K. Les conséquences en termes de pluviométrie et de rafales de vent sont envisagées importantes pour le nord de l'archipel, notamment sur l'île de Malakula et ses 25 000 habitants où des rafales de vent supérieures à 200 km/h sont attendues. Une pression inférieure à 940 hPa pourrait être observée au moment de l'impact de Harold sur l'île de Malakula (deux cartes suivantes).