Un flux de sud-ouest impulsé par un thalweg d'altitude Atlantique se maintient sur la France ce dimanche. Ce thalweg tend à s'isoler en goutte froide en fin de journée et redresse de fait progressivement le flux au secteur sud.
Ainsi, un épisode cévenol s'est mis en place en fin de journée de samedi 19 octobre et perdure jusque dans la courant de la nuit du 20 au 21 octobre. 
Depuis samedi soir, il est tombé plus de 300 mm sur les secteurs les plus exposés de l'Ardèche (Loubaresse avec 364 mm ou Usclades-et-Rieutord avec 334 mm notamment). 
Outre ces très fortes valeurs, on peut également retenir les valeurs suivantes à relevées entre 18h UTC samedi et 18h UTC ce dimanche :
- 294 mm à Mazan l'Abbaye (07)
- 283 mm à Barnas (07)
- 271 mm à Sainte-Eulalie (07)
- 263 mm à Villefort (48)
- 252 mm à Sablières (07)

La lame radar 24h met bien en évidence la zone la plus touchée sur les Cévennes ardéchoises, avec des noyaux proches de 400 mm sur les bassins amonts de l'Ardèche, de la Baume et du Chassezac :




Un front froid a ondulé sur la France toute la journée, d'abord sur l'ouest du pays puis a progressé vers l'est où il a stationné plusieurs heures en fin de journée en raison de l'isolement du thalweg en goutte froide. 
Ce front orageux a produit de forts cumuls de pluie sur l'est du Massif-Central ainsi que des rafales de vent parfois fortes (90 à 110 km/h sur l'Ardèche, la Lozère, le nord du Gard ou de l'Hérault puis en région lyonnaise en soirée).
Au fil des heures, un vaste système convectif linéaire avec quelques structures arquées peu durables sur l'Aveyron s'est greffé sur la limite frontale. Ce MCS, digne d'un plein été, a gagné le centre-est en soirée. L'image satellite thermique montre des températures très froides au sommet des nuages, jusqu'à -70°C au niveau des sommets les plus virulents :




L'activité électrique s'est montrée dense sous ce système, dans sa zone d'alimentation en particulier, avec plusieurs milliers d'éclairs détectés :




Tornades sur les hauts cantons de l'Hérault

A l'avant de ce front, un axe convectif actif s'est mis en place en matinée du Languedoc au Pilat. Un orage supercellulaire a circulé sur l'Hérault, produisant grêle et plusieurs tornades entre Pézenas et Clermont-l'Hérault. D'après les premières informations reçues, ce sont 4 tornades qui se seraient formées successivement sous cet orage.



L'une des tornades a notamment traversé l'autoroute A75 dans les environs de la commune d'Aspiran (photos de Vincent Deligny) :





Cette cellule orageuse a prise naissance au large de la Catalogne en matinée puis a gagné la côte héraultaise avant de s'intensifier dans l'intérieur du département. Elle a ensuite gagné le massif de l'Aigoual en mi-journée.


Image radar Météo-France