Le 3 mai 1999, l'Oklahoma était balayé par un violent épisode orageux. Plusieurs supercellules ont généré de fortes tornades, dont une F5 qui provoqua des dommages catastrophiques à Moore et Bridge Creek.

Tornade de Moore le 3 mai 1999 - (c) Julianna Keeping, Newsok.com.Tornade de Moore le 3 mai 1999. (c) Julianna Keeping, Newsok.com.
 
 

Des vents à 484 km/h mesurés par un radar Doppler

Une tornade F5* a frappé Moore et Bridge Creek, deux localités de l'Oklahoma à 23h25 UTC le 3 mai 1999, il y a 20 ans jour pour jour. Cette tornade, d'intensité exceptionnelle, a parcouru plus de 50 km en provoquant plus d'un milliard de dollars de dégâts,  tuant 36 personnes et en blessant plus de 500.
 
La localité de Moore a depuis subi le passage de deux autres fortes tornades, le 8 mai 2003 (tornade EF4) et en mai 2013. Mais la tornade de 1999 s'est révélée l'une des plus puissantes rencontrées aux Etats-Unis ces dernières décennies. Un radar Doppler embarqué a en effet mesuré des vents maximum à 484 km/h au sein de la tornade, soit une valeur record. Il convient toutefois de préciser que les mesures des vents effectués par radar restent soumises à incertitudes. Ainsi, il est raisonnable de dire que des vents supérieurs à 450 km/h ont touché Moore et Bridge Creek ce 3 mai 1999, ce qui correspond en outre parfaitement aux très lourds dégâts observés.

* l'échelle améliorée de Fujita (EF) n'étant pas opérationnelle aux USA à cette époque, la tornade reste classée selon l'échelle de Fujita (F).

 

Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - SPC


Des conditions météorologiques extrêmement favorables

La tornade a profité d'un environnement extrêmement instable et très cisaillé pour se développer. Dans une configuration synoptique assez typique des puissantes dégradations convectives dans ce secteur des Etats-Unis, une humidité très importante fut advectée du Golfe du Mexique en direction du Texas et de l'Oklahoma alors qu'une "dry line" approchait par l'ouest.
Au lever du jour du 3 mai 1999, des nappes de stratus assez denses ont pris position sur une grande partie de l'Oklahoma, confirmant ainsi le niveau d'humidité très important dans les basses couches de l'atmosphère. Seule une étroite frange s'étendant de Gage à Childress n'était pas concernée par ces nuages stratiformes compacts. 
Au fil de la journée, les stratus se sont dissipés à l'approche de la dry line. Malgré l'apparition de nuages d'altitude plus ou moins denses, les radiosondages effectués à Norman à 12h TU le 3 et à 00h TU le 4 mai 1999 ont confirmé un potentiel instable très important, avec des valeurs de SBCAPE supérieures à 4000 J/kg au cœur de l'après-midi. Dans ces conditions, le risque d'orages violents s'amplifiait.


Approche de la dry line et système supercellulaire le 3 mai 1999 en Oklahoma (c) NWS

 
La figure présentée à gauche ci-dessous montre l'évolution du profil de vent entre 16h et 23h TU et l'hodographe de 23h TU à Purcell (OK). La figure du milieu présente l'hodographe de 00h TU, soit peu après le développement de la tornade. La carte de droite simule la SBCAPE (instabilité - en rouge), la CINH (inhibition convective - en bleu) et le courant-jet à 8000 m d'altitude.
Ces trois figures confirment largement qu'une partie de l'Oklahoma était soumise ce jour-là à une instabilité extrême (SBCAPE > 4000 J/kg) et à des cisaillements profonds et de basse couche particulièrement importants, s'accentuant entre 15h et 00h TU. L'hodographe fait en effet ressortir une SRH 0-3 km > 400 m²/s² et des cisaillements 0-6 km proches de 25 m/s à Purcell à 00h TU. Avec l'arrivée du vigoureux forçage par l'ouest, les conditions étaient réunies pour que de violentes supercellules tornadiques se développent. 

 
 Hodographe de Purcell (OK) le 3 mai 1999 (c) NWS  Hodographe de Purcell (OK) le 3 mai 1999 (c) NWS  SBCAPE, CINH et courant-jet à 8000 m le 3 mai 1999 (c) NWS
Hodographes de Purcell (à gauche et au centre), SBCAPE, CINH et vent à 8000 m le 3 mai 1999


 

Plusieurs supercellules productrices de tornades

Vers 18h TU le 3 mai 1999, les premiers Cumulus se sont développés sur le Texas et une partie de l'Oklahoma. Ils se sont toutefois rapidement dissipés, par manque de forçages. Quelques heures plus tard, la dynamique atmosphérique s'intensifiant, la première supercellule a rapidement éclos, très vite suivie de plusieurs autres. 


Image satellite GOES IR haute résolution de 23h08 TU (c) NWS


Ainsi 8 supercellules au moins ont balayé un secteur relativement restreint de l'Oklahoma, générant de multiples tornades alors que vers 00h TU le 4 mai 1999, 4 supercellules tornadiques ont cohabité sur une superficie peu étendue


Tornades ayant balayé une partie de l'Oklahoma le 3 mai 1999 (c) NWS


Parmi elles, la supercellule ayant généré la tornade de Moore - Bridge Creek a persisté plusieurs heures. Cette dernière a présenté des caractéristiques typiques des supercellules classiques. L'image radar Doppler montre clairement la structure crochetée (hook echo), trahissant la présence du mésocycloneLes fortes réflectivités, présentes au sud de Moore, s'apparentent à des "debris balls". Ils sont souvent rencontrés lors de tornades puissantes et sont tout simplement des débris de tous types, aspirés par la tornade, et captés par le radar.
 
 
Supercellule ayant généré la tornade de Moore le 3 mai 1999 (c) NWS


Des dégâts extrêmes, plus de 1000 habitations détruites

Les dégâts consécutifs à la tornade ont été largement diffusés par bon nombre de médias américains et internationaux. Pour autant, ces derniers n'en restent pas moins toujours spectaculaires à voir et illustrent clairement l'ampleur des dommages qu'une tornade d'intensité EF5 est susceptible d'engendrer sur tous types de structures. En effet, plus de 1800 maisons ont été détruites ce jour-là dans la banlieue d'Oklahoma City.
 
 
Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - xpda.com  Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - xpda.com
 
Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - xpda.com  Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - xpda.com
Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - xpda.com
 
Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - xpda.com  Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - xpda.com
 
Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999
  Dégâts provoqués par la tornade le 3 mai 1999 - SPC/NOAA
 
 
 La vidéo ci-dessous a été filmé par un caméscope à deux blocs du passage du cœur de la tornade, par un courageux vidéaste, pendant que sa famille se mettait à l'abri :