Une puissante dorsale anticyclonique, qui va évoluer en un solide blocage au cours de la semaine, se développe sur le proche Atlantique. On retrouve sur la carte du jet à 10.000 m la structure en Omega qui concerne l'ouest de l'Europe :


Courant-jet à 10.000 m le 13 mai à 00h UTC


Dans ces conditions fortement subsidentes, la pression va sensiblement augmenter ce 13 mai pour atteindre des niveaux records pour un mois de mai. En effet, les 1040 hPa ont été dépassés à Dunkerque durant la journée du 13 mai (avec 1040.6hPa). L'ancien record national de 1040,0 hPa à la Pointe de la Hague (50) en mai 2012 est donc battu : 


Pressions relevées au niveau de la mer à 8h UTC le 13 mai


Si l'on considère les données de pression atmosphérique ramenée au niveau de la mer à Lille, qui bénéficie d'un historique remontant au 18ème siècle, une valeur de 1039,0 hPa en mai constitue à ce jour le record absolu mensuel (cette série de données, quasi continue depuis juin 1757, a été recalibrée et harmonisée). 
Une valeur de pression supérieure est mesurée ce 13 mai à Lille, c'est ainsi un record de durée de retour pluri-séculaire qui est établi. Il faut noter par ailleurs qu'une valeur supérieure à 1040 hPa, si elle s'était produite, aurait repoussé de plus d'un mois le record du 1040 hPa le plus tardif à Lille, détenu jusqu'à maintenant par le 11 mars 1938 (les très hautes et très basses pressions se rencontrent en effet pour l'essentiel entre la fin de l'automne et la fin de l'hiver, le mois de mai étant marqué pour sa part par des pressions souvent peu extrêmes).