Des orages accompagnés de chutes de grêle parfois fortes, d'intenses pluies et de rafales de vent supérieures à 100 km/h se sont abattus sur Rhône-Alpes et la Lozère le 15 juin dans l'après-midi.

Une dégradation concentrée sur Rhône-Alpes

Dans un rapide flux de sud-ouest cyclonique, un thalweg secondaire de courte longueur d'onde migre ce samedi 15 juin des Pyrénées au Massif Central et au nord des Alpes, avant d'être éjecté la nuit prochaine vers la Suisse. La dynamique associée en haute altitude s'est révélée marquée, par suite d'une cassure de la branche de jet en position sur la France, avec configuration d'entrée droite très diffluente attendue cet après-midi du Massif Central au nord des Alpes et au Jura.
De fait, la convection est devenue rapidement profonde du Massif-Central aux Alpes dans l'après-midi. Les premières cellules, grêligènes, se sont développées sur l'est du Massif-Central, de la Lozère à la Loire et l'Ardèche, avant de gagner la vallée du Rhône et l'est de Rhône-Alpes.
Pour certaines, une comportement supercellulaire a été observé, notamment entre Ardèche, Drôme et Isère et probablement aussi sur la région de Saint-Etienne. Les fortes réflectivités radar illustrent le potentiel grêligène de ces cellules.

Plus tard dans l'après-midi, la convection s'est organisée en un vaste système multicellulaire très actif. La dominante pluvieuse a pris le dessus et le potentiel venteux est resté intact.


Image radar Météo-France


Chutes de grêle intenses, fortes rafales et activité électrique soutenue

Les chutes de grêle ont été abondantes et de grosse dimension en plusieurs points de la région Rhône-Alpes mais également en Lozère, provoquant des dégâts localement significatifs. Ponctuellement sous la cellule la plus virulente qui a balayé la Drôme, les diamètres ont excédé 5 cm. Plus majoritairement, les diamètres sont restés compris entre 2 et 4 cm, sur plusieurs départements de la région.
Outre la grêle, de violentes rafales de vent se produisant sous la forme de microrafales et de très fortes pluies ont été observées. Il a été enregistré 103 km/h à Bonneville (74), 105 km/h à Saint-Etienne, 111 km/h à Voiron-Coublevie en Isère et à Usinens en Haute-Savoie.
Au niveau des précipitations, des lames d'eau de 30 mm en une demi-heure ont été localement relevées mais des pics à 70 mm en 3h sont identifiés en Ardèche par exemple.

L'agglomération de Saint-Etienne, la région de Romans-Sur-Isère dans la Drôme, ou de Tullins en Isère ont été plus sévèrement touchés et les dégâts sont parfois importants :


















Dégâts à Tullins en Isère - Le Dauphiné Libéré



Sur l'épisode, entre le nord de Midi-Pyrénées en matinée et la Suisse en soirée, ce sont plus de 15.000 éclairs qui ont été détectés sur la France lors de cette dégradation :





Photographies

Les clichés de cette journée du 15 juin sont présentés ci-dessous :