Un nouvel épisode méditerranéen intense a touché le Var, les Alpes-Maritimes mais aussi la Haute-Provence le 1er décembre. Des pluies intenses accompagnées d'orages ont provoqué des crues et des inondations parfois importantes. 


Un vaste thalweg d'altitude s'étirait de l'Allemagne à la France en ne migrant que très lentement vers le sud ce 1er décembre. Ainsi, un flux de sud-ouest en altitude, fortement cyclonique, a concerné le bassin méditerranéen. En basse couche, un champ de pression dépressionnaire s'étirait du Portugal aux Alpes. On distingue très clairement sur le champ de vent en basse couche présenté ci-dessous un flux convergent de sud à sud-est pointant vers le Var et les Alpes-Maritimes, amplifié par un creusement secondaire sur le littoral des Bouches-du-Rhône. 
Ces vents d'origine maritime ont permis une alimentation en air chaud et humide sur l'extrême sud-est du pays. Ainsi, des pluies intenses ont pu se développer, d'autant que la convergence de basse couche est restée peu mobile durant plusieurs heures. 





Crues et pluies fortes entre Vaucluse et Alpes-de-Haute-Provence

Ainsi pris dans une convergence de basse couche marquée, le front a ondulé plusieurs heures entre le sud-est de la Drôme, l'est du Vaucluse, le nord-est des Bouches-du-Rhône et l'ouest des Alpes-de-Haute-Provence. Cette limite frontale est même devenue orageuse en mi-journée sur le Lubéron notamment, en produisant de fortes intensités pluvieuses. Sur l'épisode, ce secteur a été concerné par des lames d'eau globalement homogènes mais la région de Pertuis dans le Vaucluse a connu des cumuls proches de 130/140 mm selon la lame d'eau radar :




En conséquence, des crues significatives avec débordement et inondations ont été reportées dans plusieurs secteurs. Sur le réseau secondaire, la Largue dans les Alpes-de-Haute-Provence, la Touloubre dans les Bouches-du-Rhône (secteur de Salon-de-Provence) ont connu de fortes crues.








Sur le réseau principal, le Coulon de sa source jusqu'à Cavaillon en passant par Apt dans le Vaucluse a connu une crue importante, supérieure à celle de décembre 2008 :





Orages diluviens entre Var et Alpes-Maritimes

Plus à l'est, entre le Var et les Alpes-Maritimes, des averses se sont succédé dès la nuit du 30 novembre au 1er décembre en donnant des lames d'eau significatives, proches de 60/70 mm dans le secteur de Bormes-les-Mimosas et sur les Maures, faisant réagir fortement la Môle et le Giscle.

Mais c'est dans l'après-midi du 1er décembre et en soirée que la situation s'est véritablement compliquée. L'approche du front froid et le flux de basse couche favorable ont permis le développement d'orages très pluvieux et peu mobiles entre la région de Hyères dans le Var et celle de Mandelieu-la-Napoule dans les Alpes-Maritimes. On estime les lames d'eau horaires à 80/100 mm sur ce secteur entre 17h et 18h locales. A nouveau le secteur de Mandelieu a été fortement impacté par les inondations consécutives à ces pluies orageuses intenses :



En début de soirée, avant 19h locales, un système convectif à propagation rétrograde plus organisé s'est développé entre les Maures et l'agglomération de Nice. Ce système, pris dans la convergence de basse couche, alors très humide, a produit des pluies diluviennes sur le secteur s'étendant du sud de Fréjus en passant à nouveau par Mandelieu-la-Napoule, Théoule-sur-Mer et Cannes :






Durant les 3h les plus critiques, entre 17h30 et 20h30, la lame d'eau radar estimait les cumuls à plus de 150 mm entre l'est du Muy, la région de Fréjus, jusqu'à Mougins. Le secteur de Mandelieu-la-Napoule a très probablement connu des lames supérieures à 180 mm en 3h :