L'ouragan Michael à l'approche de la Floride le 10 octobre - GOES 16


Un ouragan extrêmement dangereux en intensification avant de toucher terre

L'ouragan Michael, qui est né il y a quelques jours entre la péninsule du Yucatan et l'ouest de Cuba s'est intensifié progressivement en entrant dans les eaux chaudes du Golfe du Mexique. 
Profitant de cisaillements en baisse, il a pu gagner en intensité pour devenir un ouragan extrêmement dangereux de catégorie 4 le 10 octobre.
Dans l'après-midi du 10 octobre, à quelques dizaines de kilomètres des côtes de l'ouest de la Floride, la reconnaissance aérienne mesurait une pression minimale de 919 hPa, ce qui fait de Michael le cyclone tropical le plus creux à toucher terre en octobre aux USA devant Hazel (1954) et le cyclone de 1898 avec 938 hPa. Il surpasse par ailleurs avec Katrina (920 hPa) et Andrew (922 hPa) si l'on compare tous les mois.
Des vents de 140 nœuds ont été mesurés au niveau de vol (vers 700 hPa), signe d'un renforcement encore en cours juste avant l'impact sur les terres :






L'animation satellite sandwich de Michael (infrarouge/visible) témoignait de la puissance du cyclone, avec des sommets convectifs très froids, parfois inférieurs à -80°C sur les 4 quadrants :


L'oeil de l'ouragan est assez étroit et continuait de se contracter à l'approche des côtes de Floride, comme en témoigne l'image satellite visible :



L'animation radar montrait un mur de l’œil particulièrement actif est robuste au moment de l'impact ainsi que des méso-vortex dans le mur de l'oeil, caractéristiques des cyclones violents : 




A 18h UTC, Michael a officiellement touché terre dans la région de Mexico Beach, avec une pression minimale de 920 hPa et des vents soutenus de 135 noeuds (à 2 noeuds de la catégorie 5). Il s'agit du cyclone le plus puissant à toucher terre dans cette région de Floride (Panhandle). Il s'agit par ailleurs, en terme de vents, du 3ème cyclone tropical le plus puissant à toucher terre aux USA.




Observations, photos et vidéos

Données relevées :
- 209 km/h sur une station WeatherFlow au nord-ouest de Mexico Beach
- 203 km/h sur une station WeatherFlow au sud-est de Mexico Beach
- 187 km/h sur le campus de Panama City
- 171 km/h à Port Saint Joe
- 163 km/h sur une station WeatherFlow au sud-est de Panama City
- 143 km/h à Apalachicola Airport

- 920 hPa sur une station WeatherFlow au nord-ouest de Mexico Beach

- Inondation de 2.5 m à Apalachicola


- Plusieurs heures avant l'arrivée de Michael, la mer était démontée, comme à Panama City :




Des vents très violents étaient observés à Panama City vers 16h UTC :



L'ouragan touche terre près de Panama City à 17h UTC :



Les dégats sont également très importants à Mexico beach