Le sud de la Réunion davantage touché par les inondations

Un système tropical né dans l'Océan Indien en fin de semaine dernière s'est intensifié en cyclone tropical intense (équivalent catégorie 3) en début de semaine très au nord-est de l'archipel des Mascareignes.
Puis, entré dans une zone de cisaillements plus importants, Berguitta s'est affaibli en forte tempête tropicale dès le 17 janvier. Se dirigeant vers l'île Maurice puis vers le sud-est de la Réunion, les rafales de vent, bien que supérieures à 100 km/h sur les reliefs et les littoraux, ne se sont pas révélées extrêmes. La Réunion a ainsi été épargnée par des conditions cycloniques au niveau vent, le centre de Berguitta étant par ailleurs passé à 50 km au sud-est de l'île.

L'animation satellite montre la progression de Berguitta. Si cela n'est pas illustré par l'imagerie conventionnelle, les canaux micro-ondes confirmaient un corps interne affecté par les cisaillements, avec notamment un quadrant est très endommagé.





Ce sont les précipitations générées par le passage de la tempête qui ont été remarquables sur la Réunion et notamment sur le relief. Les 900 mm en 48h ont été dépassé à Grand Coude, où ce mois de janvier se révèle remarquablement pluvieux puisque le cumul mensuel dépasse 2000 mm :




Plusieurs milliers de foyers ont été privés d'électricité le 18 janvier et une personne était portée disparue. Des inondations, notamment dans le sud-est, consécutives aux crues parfois significatives se sont produites. Le secteur du Tampon semble le plus impacté par ces pluies :



Inondations entre les Avirons et Piton Saint-Leu :



Inondations au Tampon dans le sud de l'île :