Un épisode méditerranéen s'est mis en place dans la nuit du 6 au 7 janvier et va perdurer jusqu'au matin du 9 janvier. Des orages forts ont concerné les Pyrénées-Orientales, l'Aude et la Provence. Un épisode neigeux exceptionnel a par ailleurs frappé les Alpes frontalières par retour d'est. 

Grêle et fortes pluies sur l'ouest Languedoc et tornade dans les PO le 7 janvier

Depuis la nuit du 6 au 7 janvier, des orages remontent d'Espagne en direction des Pyrénées-Orientales et de l'Aude. Ils sont associés à une goutte froide en position sur l'Espagne (cf figure ci-dessous à gauche) qui advecte une masse d'air très douce pour la saison sur le bassin méditerranéen. L'instabilité latente est significative, tant les gradients thermiques verticaux sont resserrés dans le Golfe du Lion, notamment sur la Catalogne (cf. fig ci-dessous à droite) :



Au sein de pluies plus ou moins organisées, de virulentes cellules orageuses sont parvenues à se développer. L'une d'entre elles a franchi les Pyrénées pour toucher la région de Céret en début de matinée. Il est très probable qu'une structure supercellulaire soit parvenue à se développer, d'autant que la cellule en question a persisté plusieurs dizaines de minutes pour gagner l'Aude (secteur de Cucugnan) notamment :




Cette cellule orageuse a provoqué des dégâts tornadiques importants dans le Vallespir et les Aspres, notamment à Céret, Saint-Jean-Pla-de-Corts, Maureillas-Las Illas, Fourques et Passa où des chutes de grêle avoisinant les 3 cm de diamètre et des dégâts venteux ont été observés. Plus de 70 habitations ont vu leur toiture endommagée et une personne a été blessée :






Le phénomène de tornade a pu être confirmé grâce à des vidéos et des clichés publiés sur les réseaux sociaux. Un cliché de François (retouché par nos soins) permet de bien distinguer la forme caractéristique :




La tornade a également été filmée depuis Saint-Jean-Pla-de-Corts par Jean-Pierre Grau. Elle apparaît mieux organisée au moment où elle frappe Maureillas :




La même cellule a également provoqué de gros dégâts côté Espagne, dans les secteurs de Bascara, Cistella et Terrades (vidéo Enric Angud) :


Sur cette journée du 7 janvier, plus de 5.000 éclairs ont été détectés sur la France, concentrés sur l'ouest du Languedoc et le Roussillon :




Forts orages en Provence le 8 janvier

Dans la nuit du  7 au 8 janvier, l'activité convective a progressé vers l'est, gagnant l'Hérault, le Gard et l'ouest des Bouches-du-Rhône au petit matin. Depuis le début de l'épisode, jusqu'à 6h UTC le 8 janvier, il est tombé sur l'Hérault :104 mm à Montpellier, 101 mm à Prades-le-Lez. L'activité électrique s'est révélée très marquée durant la nuit dernière puisqu'en 6h, ce sont plus de 3.000 éclairs qui ont été détectés.

Sur l'est du Languedoc et l'ouest des Bouches-du-Rhône en cours de journée, une accalmie s'est opérée après une nuit et une matinée bien orageuses, laissant place à des pluies plus régulières et non orageuses. Les lames d'eau relevées dépassent très ponctuellement les 100/110 mm sur le relief du Gard.

En fin de journée, c'est par le Var que l'activité convective a repris. Organisés en ligne, les orages ont été forts, accompagnés de très fortes intensités pluvieuses, de grêle proche de 2 cm et d'une activité électrique soutenue. En un peu moins d'une heure, ce sont plus de 800 éclairs qui ont été détectés sur le département, entre 17 et 18h locales.
Les fortes intensités pluvieuses ont donné lieu à des phénomènes de ruissellement, comme ici à Draguignan (83) :


Les plus fortes lames d'eau (100 à 150 mm) ont été relevées entre Draguignan et le Muy, comme en témoigne la lame d'eau radar :




Au total, sur la journée du 8 janvier, ce sont près de 10.000 éclairs qui ont été observés sur la France :




Retour d'est neigeux et parfois orageux exceptionnel sur les Alpes frontalières

En outre, le retour d'est sur les Alpes frontalières s'est accentué graduellement. En 48h, il est tombé plus de 130 mm à Bonneval-sur-Arc (village) en Haute-Maurienne et plus de 130 cm de neige fraîche étaient mesurés à la nivose à 2700 m d'altitude. Une activité électrique notable a été observée sur le massif alpin aussi bien en Italie qu'en France en soirée du 8 janvier. 
Côté italien, près de la frontière, il est tombé en 48h : 190 cm de neige fraîche au Lago Agnel (2030 m), 170 cm au Refuge Gastaldi (2659 m), 160 cm au Lago Pilone (2280 m), 150 cm au Lago Negro, 100 cm à Bardonnèche Pranudin (2045 m).  

Les clichés suivants ont été pris en Haute-Maurienne et sud Haute-Tarentaise en cours d'après-midi du 8 janvier.

A Bessans (1750 m d'altitude) par Françoise Pierre Fay-Chatelard :




A Val d'Isère par Météo Tarentaise :




A Bonneval-sur-Arc (village) en Haute-Maurienne : 


En soirée, l'activité neigeuse s'est intensifiée, avec la remontée d'un puissant forçage d'altitude par le Golfe du Lion. Ainsi, comme attendu, une activité orageuse non négligeable est observée sous des intensités neigeuses particulièrement fortes (parfois 80/10 cm/h). L'orage a été filmé à Val d'Isère (73) par Adrienpaupe :