Orages accompagnés de neige entre Champagne et Lorraine

Dans un flux d'ouest/nord-ouest très dynamique, piloté par un courant-jet virulent atteignant 300 km/h sur le proche Atlantique, une traîne active a concerné une bonne partie de la France les 16 et 17 janvier.
Des orages se sont développés en soirée entre Bretagne et Normandie. Ces derniers se sont révélés très localisés. Des rafales de vent violentes ont été enregistrées sur les littoraux, caps et pointes de la Bretagne et de la Normandie (non associées à des coups de tonnerre).

Plus tard, dans la nuit du 16 au 17 janvier et en matinée du 17, l'activité orageuse s'est davantage organisée. Comme l'illustre la carte foudre ci-dessous, ces orages ont persisté davantage, notamment sur la Champagne où ils ont produit des chutes de neige, des vents soutenus et parfois du grésil. Cette activité orageuse et neigeuse a ensuite gagné la Lorraine :




Vents très violents dans un contexte stable des Alpes à la Corse

Le violent flux d'ouest/nord-ouest a gagné en cours de journée du 16 janvier le sud-est du pays. C'est en soirée et la nuit suivante que le vent a atteint son paroxysme entre les Alpes et la Corse avec des rafales parfois exceptionnelles sur le nord de l'île de beauté.
Le libecciu a en effet soufflé jusqu'à 225 km/h en rafales au Cap Corse, établissant un nouveau record pour la station (ancien record 216 km/h). Les valeurs ont également atteint 197 km/h au Cap Sagro et 171 km/h à l'Ile Rousse :




Sur le relief des Alpes-Maritimes et du Var, des rafales jusqu'à 150 km/h ont été enregistrées sur le Cheiron notamment.