Des orages localisés mais parfois forts ont éclaté les 23 et 24 juin sur la bordure sud-est du Massif-Central. 

Des orages isolés mais forts dans un contexte de très fortes chaleurs

Les premiers orages se sont développés sur la bordure sud-est du Massif-Central en milieu d'après-midi du vendredi 23 juin. Ils ont ensuite gagné vers le nord-est, concernant aussi bien le sud de la Loire que le sud du Rhône et le sillon rhodanien.
En fin d'après-midi, à la faveur du passage d'un faible forçage d'altitude venu du sud-ouest, ces orages sont devenus forts entre Pilat rhodanien, région de Condrieu et de Vienne où des chutes de grêle de 2 à 4 cm de diamètre ont été observées :


Chutes de grêle observées par Alexandre Manccini


L'animation satellite met en évidence l'évolution de ces orages qui se ont d'abord éclaté sur le sud-est du Massif-Central avant de progresser vers le sillon rhodanien :




Le lendemain, samedi 24 juin, un thalweg d'altitude progressait vers le nord de Rhône-Alpes dans l'après-midi. A l'avant de ce thalweg de courte longueur d'onde et de faible amplitude, les orages ont été forts sur l'Ardèche en particulier avec une propagation rétrograde évidente ainsi qu'au moins un dédoublement cellulaire. Chutes de grêle et cumuls de pluie très abondants ont été observés près des sources de la Loire.
Des lames d'eau supérieures à 150 mm en 2 à 3h sont estimées dans le secteur le plus touché près de Mazan-l'Abbaye.

Ces orages se sont développés dans un contexte favorable à une propagation rétrograde, au sein d'une convergence des vents bien établie sur l'Ardèche comme en témoigne le champ de vent à 18h locales :




L'animation satellite thermique montre au moins deux phases dites annulaires avec des sommets pénétrants sur les Cévennes ardéchoises dont la température a atteint -66°C :



Retrouvez ci-dessous tous les clichés photographiés lors de cet épisode du 24 juin :