Des orages forts ont éclaté le 8 juillet à partir du Massif-Central dans un contexte persistant de très fortes chaleurs.


Arcus à Cercy-la-Tour (Nièvre) - Flavien Lefebvre

Fortes rafales et grêle sous des orages forts

La nuit dernière et au petit matin, des orages modérés ont éclaté sur le sud-ouest de la France. Puis, en milieu d'après-midi, un système orageux assez virulent s'est formé à l'est immédiat de Dijon en stationnant plusieurs dizaines de minutes.

Les orages ont ensuite débuté sur le Massif-Central en fin d'après-midi. Rapidement forts, ils ont produit de bonnes chutes de grêle, de très fortes pluies et parfois des rafales de vent virulentes sous la forme de microrafales. Il a par exemple été relevé 102 km/h sur l'aéroport d'Aulnat à Clermont-Ferrand. Des arbres ont été déracinés.


Photo Twitter @CecBres

Ces orages se sont développées au sein d'une convergence bien établie et nette, qui était prévue à cet endroit, entre Poitou, Auvergne et Rhône-Alpes. Profitant d'un flux bien divergent en altitude et d'une masse d'air bien instable (indices de soulèvement < -8K).
On distingue sur la carte des vents de la fin d'après-midi l'axe de convergence sur le centre du pays :




L'image satellite visible met en évidence plusieurs sommets pénétrants très nets sur le Puy-de-Dôme et la Creuse, signe d'une vigoureuse convection :




Les orages poursuivent leur progression vers l'Allier à 19h30 et s'étendent également à l'ouest du Limousin. Ils ont à nouveau provoqué des rafales proches de 110 km/h dans le sud de l'Allier (Vichy par exemple) mais également dans le sud de l'Indre avec 96 km/h à Montgivray.

Au fil de la soirée, ces orages se sont organisés de façon linéaire, générant de fortes rafales jusque dans la Nièvre, le sud du Cher ou de l'Indre. D'autres foyers orageux virulents ont par ailleurs éclos entre Vienne et Haute-Vienne, générant des chutes de grêle mais surtout de fortes pluies en raison d'une faible mobilité.

L'animation vapeur d'eau illustre l'épisode orageux de ce 8 juillet avec les premiers déclenchement dans l'air le plus instable avant la constitution d'un MCS, à l'avant du minimum d'altitude positionné sur le nord de l'Espagne :




Au total, près de 80.000 éclairs ont été relevés sur la France durant cette journée :




Photographies

Retrouvez ci-dessous tous les clichés effectués durant cette journée du 8 juillet (mise à jour progressive) :