Une dépression tropicale forte s'est développée sur le Vanuatu le 8 avril. Ce système cyclonique va progressivement s'intensifier à mesure qu'il se prend une direction sud-ouest, en direction de la Nouvelle Calédonie.


Bilan du cyclone

Les dégâts ont été limités sur l'ensemble de l'archipel malgré des coupures d'axes routiers, des dégâts à la végétation et sur des toitures. Une personne a été tuée par le passage du cyclone Cook et plusieurs autres blessés.
Les rafales maximales ont atteint 180 km/h sur le relief de l'île près de Yaté mais aussi 163 km/h à Bouraké et 129 km/h à Nouméa. De nombreux autres relevés entre 100 et 130 km/h ont été enregistrés sur le sud de l'archipel.
Au niveau des pluies, les lames d'eau ont atteint un peu plus de 400 mm dans le secteur de Thio, souvent 150 à 300 mm sur le centre-sud de la Grande Terre et 100 à 150 mm sur la moitié sud de l'archipel.

L'animation satellite illustre le passage du cyclone sur la Grande Terre. La structure interne de Cook a été fortement dégradée par le relief de l'île :




Un résumé en vidéo du passage du cyclone sur la Nouvelle Calédonie est proposé par Nouvelle Calédonie 1ère :




Retrouvez ci-dessous le suivi du phénomène effectué en temps réel les 9 et 10 avril :

Suivi du cyclone

Le 10 avril à 09h UTC
Les rafales de vent mesurées ont atteint 180 km/h sur le relief du sud de l'île, à Yaté mais également 163 km/h à Bouraké sur la côte sud et 129 km/h à Nouméa.
L’œil du cyclone Cook est à présent à nouveau en mer, au sud-est de la Grande Terre :





Le 10 avril à 08h UTC
Le vent souffle fort à Noumea avec des rafales jusqu'à 125 km/h, sachant que la veille est située à l'écart du mur de l'oeil qui émerge côté sud de l'archipel. Aucune donnée de vent proche du mur de l'oeil lors de l'impact du cyclone n'est disponible. De nombreuses valeurs sur des postes plus éloignées excèdent les 100 km/h. 20.000 foyers étaient privés d'électricité à 08h UTC d'après le Haut-Commissariat.

Au niveau des précipitations, c'est le relief du sud-est de l'île qui est le plus concerné puisqu'en 24h glissantes, la lame d'eau atteint 300 mm à Thio par exemple :





Le 10 avril à 06h UTC
Cook traverse tôt ce matin la Grande Terre, qu'il a impacté vers 4h UTC dans la région de Poro où des données de vent ne sont pas disponibles.
Comme l'illustre l'image radar ci-dessous, le cyclone va émerger sur la côte sud de la Grande Terre dans les toutes prochaines heures, probablement dans la région de Nessadiou.


Images Météo-France


De nombreux foyers sont privés d'électricité sur l'archipel et des dégâts sont reportés par la presse locale.




Le 9 avril à 20h UTC
A 20h UTC, le cyclone Cook continuait son approche de l'archipel de la Nouvelle Calédonie. Les dernières images satellite montrent toujours une intensification du phénomène qui reste tout de même assez compact. Cook est un cyclone relativement petit, avec des vents très puissants concentrés dans un mur de l’œil assez étroit. Toutefois, la température des sommets nuageux s'est abaissé jusqu'à -92°C d'après l'analyse du satellite Himawari :




L'imagerie micro-ondes de 15h UTC mettait bien en évidence la structure interne du cyclone avec un œil assez large malgré un système relativement petit en terme de dimension. La structure interne est très bien définie et reflète un cyclone assez puissant :





Le 9 avril à 14h30 UTC
Cook s'éloigne du Vanuatu et s'approche de la Nouvelle Calédonie ce dimanche. L'animation radar montre l'arrivée du système dans la zone de détection du radar. Les premières pluies associées à Cook touchent les îles Loyauté.


Images Météo-France


Cook tend à s'intensifier à mesure qu'il progresse vers le sud-ouest. Il devrait directement impacter la Grande Terre vers 3 ou 6h UTC ce lundi 10 avril.

Prévision du phénomène

L'archipel français sera touché en tout début de semaine par des conditions cycloniques. En effet, le cyclone devrait traverser de part en part la Grande Terre et pourra produire des pluies diluviennes (jusqu'à 400 mm en 24h) et de très violentes rafales de vent pouvant excéder 180 km/h.

La prévision du modèle WRF 9 km envisage un impact du cyclone en matinée (heure de métropole) de lundi 10 avril avec une intensité équivalente à un cyclone de catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson :



L'animation satellite infra-rouge et visible ci-dessous permettent de suivre l'(évolution de Cook. Un suivi sera proposé lors de l'approche du cyclone sur la Nouvelle Calédonie dimanche soir puis lundi.