L'ouragan Harvey lors de son impact dans le secteur de Rockeport


Après avoir traversé l'arc Antillais sous forme de tempête tropicale, Harvey a dégénéré en onde tropicale. Il s'est à nouveau intensifié à sa sortie de terre dans le Golfe de Campèche dès le 23 août.

Une intensification progressive de tempête tropicale à ouragan majeur du 24 au 26 août

- Dans la journée du 24 août, durant le cycle diurne, Harvey s'est intensifié et est devenu un ouragan à 17h UTC.
Les eaux du secteur sont particulièrement chaudes (entre 30 et 31°C) et les cisaillements sont quasiment nuls dans la zone. Le flux d'altitude est également optimal. Toutes les conditions sont donc réunies pour cette phase d'intensification. 
Durant l'après-midi de cette journée, la pression a graduellement baissé. A chaque passage d'un avion de reconnaissance dans l’œil du système, une baisse de pression était enregistrée. L'image radar de l'ouragan, capturée par l'avion de reconnaissance montrait ainsi un système en cours d'intensification :




L'imagerie satellite sur les différents canaux suggère également une intensification progressive avec un mur de l'oeil qui devient plus compact et plus intense.

- Au matin du 25 août, l'intensification se poursuivait. L'imagerie radar mettait toutefois en évidence un mur de l'oeil pas totalement fermé, ce qui empêche une intensification très rapide du cyclone.Les avions de reconnaissance observait toujours une baisse de pression progressive au centre du cyclone ainsi qu'une accentuation des vents et Harvey était à 6h UTC un ouragan de catégorie 2 :




- Dans l'après-midi du 25 août, Harvey continuait son intensification progressive. Le survol de reconnaissance effectué vers 13h UTC ainsi que l'image radar de Brownsville mettaient clairement en évidence deux murs concentriques distincts. C'est le mur externe qui était le plus intense. On observe bien deux maxi de vents, dont le plus puissant sur la partie externe. Cela est dû à un cycle de remplacement du mur de l'oeil. Il est très probable que le mur interne se désintègre progressivement :







En soirée du 25 août, Harvey s'approche de la côte texane, où les pluies s'intensifient nettement. De fortes vagues déferlent sur le littoral. Les reconnaissances aériennes en cours mettaient en évidence une baisse de pression continue, à environ 943 hPa. Harvey est un ouragan majeur de catégorie 3 avec des vents soutenus sur une minute proches de 100 nœuds dans le mur de l’œil.
L'ouragan touchera le Texas dans la nuit du 25 au 26 août dans le secteur de Corpus Christi.

La NASA a publié une superbe image satellite de la journée :




Vers 22h UTC, Harvey s'est encore intensifié avec des vents soutenus de 110 noeuds et une pression minimale de 941 hPa. L'ouragan était à 35 km des côtes texanes et le satellite GOES16 permet une vision de l'oeil du cyclone, typique des systèmes intenses :



Au matin du 26 août, Harvey était entrée dans les terres au niveau de Rockport. Une rafale de vent à 211 km/h a été relevée sur le littoral ainsi qu'une pression minimale de 942 hPa à Rockport :



On constate sur les relevés de pression de la station de Rockport que l'ouragan a considérablement ralenti sa course avant son entrée dans l'intérieur des terres :




Enfin, un zoom exceptionnel sur l'entrée de l'ouragan complètement dans les terres est proposé par le NWS :




Submersion marine, vents violents et pluies exceptionnelles

Harvey présentera une caractéristique majeure : une faible mobilité une fois entré dans les terres. En effet, le cyclone devrait émerger à nouveau dans le Golfe du Mexique d'ici le début de semaine prochaine. Ainsi, il devrait rester sur le Texas au moins jusqu'au 31 août, ce qui fait craindre un désastre sur le front des inondations.

Ainsi, une fois la forte houle cyclonique amortie et les vents les plus violents calmés, le risque de pluies diluviennes persistera. Il est attendu en plusieurs jours plus de 800 mm de pluie, ce qui est exceptionnel et devrait générer des inondations catastrophiques. Cela correspond à environ 1 an de précipitations sur ce secteur du Texas :




L'arrivée de l'ouragan en vidéo