Les orages gagnent le sud-est de la France ce 14 septembre avec risque de pluies très intenses et de rafales de vent.



Image satellite MODIS : dépression en creusement au large de la Bretagne, goutte froide sur le sud-ouest du pays et orages en Méditerranée

Cumuls abondants et rafales parfois violentes

Dès la nuit du 13 au 14 septembre, les premiers orages se sont développés sur l'Hérault, au nord de Montpellier. Ces derniers se sont organisés sous la forme d'un système multicellulaire stationnaire, générant de très fortes lames d'eau avec jusqu'à 83 mm en 1h à Puéchabon près d'Aniane. Un phénomène venteux destructeur a par ailleurs frappé la commune de Saint-Jean-de-Fos, non loin de là.
Des inondations et des crues sur le réseau très secondaire ont été observées dans ce secteur. La Mosson a connu une crue modérée avec des débordements localisés.

Toute la journée, les orages se sont développés entre l'Hérault et le Gard, avec de fortes accumulations sur les Cévennes.
En fin de journée, l'activité convective a gagné plaine et littoral à l'arrivée d'un puissant forçage d'altitude. Un  nouveau système orageux linéaire s'est mis en place en Camargue, jusqu'en région de Nîmes où il est tombé 75 mm en 1h. De violentes rafales de vent ont par ailleurs accompagné ces orages avec par exemple 118 km/h à Aigues-Mortes.

En cours de nuit suivante, les orages ont gagné la Provence, en prenant là aussi un caractère très venteux : une rafale de 122 km/h a été relevée au Luc dans le Var (nouveau record mensuel de vent) et de très fortes pluies se sont abattues jusqu'à la Côte-d'Azur avec des cumuls horaires de 70 à 80 mm.

Au niveau des cumuls, il a par exemple été relevé sur cet épisode :
- 291 mm à Puéchabon (34) dont 83 mm en 1h
- 177 mm à Caussols (06) dont 81 mm en 1h
- 175 mm à Valleraugue (30)
- 155 mm à la Salle-Prunet (48)
- 151 mm à Cocurès (48)
- 144 mm à Ganges (34)
- 130 mm à Genolhac (30)
- 118 mm à la Grand Combe (30)
- 111 mm à Saint-André-de-Sangonis (34)
- 101 mm à Coursegoules (06)
- 50 à 90 mm sur la majeure partie de l'est de l'Hérault et du Gard mais aussi sur les Alpes-Maritimes
- 73 mm à Aubagne (13)

Plus au nord, des orages parfois grêligènes et bien actifs ont éclaté entre le Jura et la Bourgogne. Ces derniers se sont ensuite organisés en un vaste système pluvieux, après avoir produit localement de bonnes rafales de vent et des pluies intenses.

L'activité électrique de ces 24h est présentée ci-dessous. On retrouve bien les différentes salves orageuses qui ont concerné les régions méditerranéennes :




Photographies de l'épisode

Les clichés de cette journée sont présentés ci-dessous :



Retrouvez ci-dessous le suivi de la situation effectué en journée du 14 septembre


21h30 - pluies très intenses sur l'est du Gard

La convergence des vents commence à se décaler progressivement vers l'ouest de la Provence. Les orages ont été très pluvieux dans la région de Nîmes, jusqu'en Camargue. Une lame d'eau de 75 mm en 1h a été relevée à Nîmes-Courbessac et des inondations assez fréquentes par ruissellement ont été signalées.

A présent, l'axe orageux pivote vers la basse vallée du Rhône alors que d'autres orages vont se développer au large du Var puis des Alpes-Maritimes.

Un second axe orageux est en place sur la Bourgogne. Mathieu Descombes a photographié la foudre depuis Bourg-en-Bresse dans l'Ain ce soir :




19h - axe orageux virulent en Camargue

Un axe orageux s'est développé au sein d'une convergence de basse couche sur le Gard. La Camargue et le centre du département sont ainsi concernés par des précipitations intenses. Ces orages s'accompagnent aussi de violentes rafales de vent (jusqu'à près de 120 km/h à Aigues-Mortes).
Les observations au sol confirment que la convergence des vents est positionnée sur l'est du Languedoc. Elle se décalera ce soir et cette nuit jusqu'au Golfe de Gênes. Des orages forts voire localement violents sont encore attendus.

D'autre part, quelques orages éclatent dans l'air froid sur le sud-ouest du pays. La goutte froide positionnée en Aquitaine favorise les déclenchements convectifs de masse d'air froid. Les cellules sont peu orageuses mais bien pluvieuses.
Enfin, une ligne convective se constitue sur le sud de la Bourgogne, dans l'air chaud alors que des orages isolés éclatent sur l'Yonne.




15h30 - la goutte froide entre sur le sud-ouest de la France

La dépression d'altitude est entrée sur le sud-ouest de la France cet après-midi, où des cellules convectives de masse d'air froid se développent.
A l'est et au nord, l'air chaud et humide est toujours bien présent en basse couche. L'animation satellite ci-dessous montre l'évolution de la goutte froide depuis ce matin 7h avec le développement de systèmes orageux très pluvieux sur le Languedoc et en mer.
L'analyse des différents canaux satellite montre par ailleurs qu'un second forçage d'altitude est en cours de remontée depuis les Baléares vers le Languedoc (les cirrus accompagnant le violent courant-jet se dessinent nettement sur l'animation ci-dessous).




Certains de ces orages ont stationné en matinée au nord de Montpellier, si bien qu'à présent, le cumul de pluie atteint 280 mm à Puéchabon et est souvent compris entre 80 et 120 mm sur les hauteurs de l'Hérault et près de l'Aigoual dans le Gard.
La Mosson est en crue au niveau de Saint-Jean-de-Védas dans l'Hérault et des inondations par ruissellement sont signalées au niveau de Grabels.




D'autres cellules orageuses, plus isolées, se développent par ailleurs sur la Provence. Une probable trombe marine a été observée au large des côtes ouest du Var cet après-midi.


11h30 - poursuite des orages sur l'Hérault, activation en mer

Le système orageux qui s'est développé dans la nuit sur l'Hérault continue d'être actif.

Des lames d'eau de 50 à 70 mm sont généralement relevées au nord de Montpellier, dans la région de Saint-André-de-Sangonis. Toutefois, les pluies ont été plus intenses dans le secteur d'Aniane avec des cumuls horaires de 80 mm et une lame totale de l'ordre de 180 mm (Puéchabon).
Des réactions de cours d'eau secondaires ont été observées localement.

On notera par ailleurs que cet orage a produit un phénomène venteux intense sur la commune de Saint-Jean-de-Fos (source France Bleu Hérault) :




08h30 - orages très pluvieux entre Béziers et Montpellier

Comme prévu, l'activité orageuse s'est mise en place en fin de nuit sur l'Hérault. Il persiste en ce début de matinée un axe orageux très pluvieux entre Béziers et Montpellier.
Au total, plus de 7000 éclairs ont été comptabilisés à 8h par le réseau Blitzortung. Des lames d'eau supérieures à 80 mm sont susceptibles d'être relevées sous ces orages.




Dans le courant de la journée, les orages vont se multiplier sur le sud-est de la France avec un risque de phénomènes violents sur une bonne partie du bassin méditerranéen.


00h30 - premières averses dans le sud-est

Alors que l'activité orageuse de la veille dans l'ouest tend à s'évacuer vers le nord-ouest, les premières averses se développent du Roussillon à la Montagne Noire.
Elles sont en ce milieu de nuit peu orageuses et ne devraient franchement s'activer qu'en fin de nuit entre les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Hérault.

Les observations de 00h locale suggèrent que la convergence des vents est bien en place sur le Languedoc. L'arrivée d'un premier forçage d'altitude en fin de nuit accentuera ainsi la convection profonde.
Les mêmes données synoptiques mettent en évidence une instabilité très forte sur le littoral de l'Hérault avec des indices de soulèvement de -6 à -8K.

Consultez le bulletin Méditerranée pour plus d'informations sur les cumuls de pluie prévus.