Une masse d'air exceptionnellement chaude au-dessus de 3000 m

Dans la lignée de la fin du mois d'août, la France et l'ouest de l'Europe restent concernés par une masse d'air très chaude en altitude en ce début de mois de septembre.

Durant ce début de semaine, entre le 5 et le 7 septembre, une très puissante dorsale anticyclonique se développe entre l'Espagne et la France. La masse d'air prévue à haute altitude (vers 6000 m d'altitude) sera proche des records absolus (tous mois confondus) en moyenne nationale.

La journée la plus chaude en France à cette altitude remonte au 4 août 2007 (-6.3°C en moyenne nationale). La journée de septembre la plus chaude au niveau de pression 500 hPa remonte quant à elle au 3 septembre 2006 (-6.4°C en moyenne nationale).
La projection pour le mardi 6 septembre ressort à -6.1°C en moyenne nationale. Si cette prévision se vérifie, cette journée deviendra donc la plus chaude jamais observée depuis le début des relevés en 1948.

Le profil vertical sera donc particulièrement chaud en ce début de semaine avec -5 à -6°C vers 6000 m, 0°C vers 5000 m et +10°C vers 3200 m. Il faudra monter au-dessus de 5000 m d'altitude pour trouver l'isotherme 0°C. Il dégèlera de fait au sommet du Mont Blanc (fin août une température de +4.5°C a été relevée à 4750 m d'altitude au Colle Major).



Températures à 500 hPa (soit vers 6000 m d'altitude) prévues du 5 au 8 septembre

Nouveau pic de chaleur mercredi dans le sud-ouest

Des records mensuels de températures maximales ont été battus les 1er, 2, 3 et 4 septembre en Languedoc et sur l'ouest de la Provence :

* 36.2°C à Nîmes Courbessac les 3 et 4 septembre (ancien record 35.4°C en septembre 2006 ),
* 36.0°C à Carpentras le 4 septembre (ancien record 35.2°C en septembre 2006 ),
* 35.8°C à Orange le 4 septembre (ancien record 35.1°C en septembre 1966),
* 35.5°C à Avignon le 3 septembre (ancien record 34.2°C en septembre 2006),
* 34.9°C à Istres le 3 septembre (ancien record 34.2°C en septembre 2004),
* 34.8°C à Salon-de-Provence le 3 septembre (ancien record 33.5°C en septembre 2004),
* 34.7°C à Béziers-Vias le 3 septembre (ancien record 32.7°C en septembre 1999),
* 34.6°C à Aix-en-Provence le 1er septembre (ancien record 33.8°C en septembre 2004),
* 34.1°C à Aubenas le 4 septembre (ancien record 34.0°C en septembre 2005),
* 34.5°C à Leucate le 6 septembre (ancien record 34.0°C en septembre 2016),
* 33.8°C à Arles le 1er septembre (ancien record 33.0°C en septembre 1983).


Une nouvelle remontée d'air très chaud en basse couche se produit le 7 septembre dans le sud-ouest. 
Des records mensuels de température ont été battus à Biarritz (38.6°C - ancien record 37.0°C en 1962) dans les Pyrénées-Atlantiques ou à Biscarosse (36.5°C - ancien record 35.5°C en 1962) et Dax (37.6°C - ancien record 37.0°C en 1962) dans les Landes.
Des valeurs de 34 à 37°C ont été globalement relevées entre Aquitaine et Midi-Pyrénées :



En altitude également, le mercure a atteint des sommets. Ainsi, un record mensuel de minimale a été battu au Pic du Midi avec 11.6°C (station ouverte en 1896).
Quasiment au sommet du Mont Blanc, la température s'est élevée jusqu'à +6.3°C sous abri au Colle Major (4750 m).




Canicule exceptionnelle en Espagne

L'Espagne reste concernée par un épisode de chaleur exceptionnel pour un mois de septembre. Certaines stations de la communauté de Valence ont ainsi connu leur jour le plus chaud de l'année le 4 septembre. Il a fait jusqu'à 42,9°C à Xativa. D'autres records mensuels ont été battus comme à Jerez de la Frontera (41.7°C), Murcia (39.9°C), Tortosa (38.4°C) ou Reus (34.4°C)

Des valeurs encore plus importantes ont été relevées le 5 septembre avec 44.9°C à Cordoue (nouveau record européen d'après-guerre pour septembre), 44.6°C à Séville, 44.5°C à Murcie et Jerez de la Frontera et 44.2°C à Moron de la Frontera. Toutes ces valeurs sont des records mensuels.

Le 6 septembre, le record national pour septembre (et record européen) a encore été battu avec 45.4°C à Cordoue mais également 45.7°C à Montoro dans la même province.