Orages et fortes pluies de l'Aquitaine au nord de la France le 21 mai

Tour Eiffel foudroyée dans la nuit du 21 au 22 mai 2016 - (c) Bertrand KULIK


Résumé de la soirée du 21 mai et nuit suivante

Une dégradation orageuse localement marquée a concerné l'ouest de la France le 21 mai et la nuit suivante.
Les orages se sont développés à l'avant d'un front froid qui génère ce dimanche matin d'abondantes précipitations du sud-ouest au nord du pays.

L'activité orageuse a été plutôt tardive, démarrant réellement sur l'Aquitaine en début de soirée avant de se propager vers le nord durant la nuit du 21 au 22 mai. Quelques orages forts ont été observés (grêle et/ou rafales de vent marquées avec dégâts ponctuels à la végétation).

L'axe orageux est bien visible sur l'animation foudre 24h :




L'animation satellite thermique montre l'évolution de la convection durant cet épisode. On note plusieurs phases de renforcements : une première sur le proche Atlantique avec la présence de sommets convectifs bien froids, signe de mouvements convectifs particulièrement marqués. En entrant dans les terres, les sommets nuageux tendent à se réchauffer un peu. Mais de nouveaux foyers orageux plus virulents se développent entre Dordogne et Poitou puis en deuxième partie de nuit de la Beauce à l'Ile-de-France :




Photographies

Les clichés suivants ont été pris entre le sud-ouest et la région parisienne entre la fin de soirée et la nuit du 21 au 22 mai :

  • Arrivée des orages (arcus) avec fortes rafales à Barbezieux en Charente par Anne-Gaelle Ferchaud

  • Arcus à Luchat en Gironde par Damien Combaud

  • Orage en Gironde le 21 mai par Thomas Fuccenecco

  • Orage à base élevée près d'Angoulême le 21 mai par Samuel Desmarchais

  • Orage à Chalais (sud Charente) le 21 mai

  • Mammatus à Chalais (sud Charente) le 21 mai

  • Arrivée d'un arcus à Saint-Estèphe (Gironde) le 21 mai par Sow Phy

  • Orage à l'est de Bordeaux en soirée par Christophe Correy

  • Orage près de Bordeaux en soirée par Ciel Orageux

  • Quadruple impact de foudre en Dordogne le 21 mai par Thomas Fuccenecco

  • Orage entre Tours et Angers dans la nuit du 21 au 22 mai par Chris Russo

  • Orage entre Tours et Angers dans la nuit du 21 au 22 mai par Chris Russo

  • Impact de foudre en sur la Tour Eiffel dans la nuit du 21 au 22 mai par Bertrand Kulik

  • Impact de foudre au nord d'Angoulême photographié par Stéphane Pereira

  • Décharge internuageuse photographiée au nord-est des Landes par Mathieu Goalard

  • Orage sur la côte d'Opale (Pas-de-Calais) en soirée. Photo de Flo B

  • Orage près de Boulogne-sur-Mer en soirée. Photo de Christophe Gillon

  • Arcus en Dordogne dans la nuit. Photo de Samuel Desmarchais

  • Décharge extranuageuse dans les Pyrénées-Atlantiques. Photo de Bertran Buchini

  • Impacts de foudre dans le Gers vers 4h du matin. Photo d'Eric Castaings

  • Foudre au nord de Paris vers 2h du matin. Photo d'Olivier JL

  • Orage près de Chartres vers 22h40. Photo Ronan Meur




Retrouvez ci-dessous le suivi de la situation effectué le 21 mai :

21 mai - 23h30 : le risque d'orages forts s'atténue

La convection tend à s'affaisser quelque peu en cette fin de soirée. L'animation satellite thermique ci-dessous suggère en effet un réchauffement de plus en plus marqué des sommets convectifs. La convection la plus profonde a été observée en mer. Après l'entrée dans les terres des orages, la température des sommets nuageux a gagné environ 10°C, signe d'un affaiblissement de la convection.

Quelques nouveaux foyers convectifs plus virulents ont tout de même percé sur la Dordogne ou le Poitou :




Dans le courant de la nuit, l'activité pluvio-orageuse va poursuivre sa remontée vers le nord, touchant le Centre, l'Ile-de-France et les Hauts-de-France.
Par ailleurs, un front froid va se développer sur l'ouest du pays en fin de nuit, avec un risque de fortes intensités pluvieuses et de quelques orages noyés dans la masse sur l'Aquitaine d'ici demain matin. De forts cumuls de pluie ponctuels sont attendus.


21 mai - 22h15 : les orages progressent vers le nord-est

L'activité orageuse, très localement forte, progresse surtout par le Golfe de Gascogne et balaie actuellement l'ouest de l'Aquitaine et le Poitou. D'autres orages évoluent en Manche et frôlent le littoral du Pas-de-Calais. 
On observe également quelques orages peu sévères (bases élevées) sur le Centre et l'Ile-de-France.
La progression de l'activité orageuse se distingue clairement sur l'animation ci-dessous :




De nombreuses structures convectives de type arcus ont été photographiées entre Gironde et Charente-Maritime à l'arrivée des orages. Ils ont produit des rafales de vent parfois fortes, voisines de 80 km/h :


Arcus en Gironde observé par Damien Combaud


Arcus en Charente, photographié près de Barbezieux par Anne-Gaëlle Ferchaud


21 mai - 20h : arrivée imminente d'orages forts sur l'Aquitaine

Les orages qui ont concerné l'axe sud-ouest/Nord ont été généralement modérés jusqu'à présent, sauf sur la Basse Normandie où des cellules plus virulentes ont affecté l'ouest de la région de Caen.

A présent, le forçage d'altitude fait son effet dans l'air chaud et les orages s'organisent plus franchement dans le Golfe de Gascogne. L'Aquitaine sera concernée d'ici 21h par ces orages qui pourront être venteux, fortement pluvieux et grêligènes.

Les cellules orageuses modérées de la fin d'après-midi ont été photographiées par Samuel Desmarchais depuis Angoulême et Thomas Fuccenecco depuis la Gironde :


Samuel Desmarchais




21 mai - 18h : déclenchements orageux sur la Gironde et la Normandie

En cette fin d'après-midi, les orages commencent à éclore sur la Gironde et le sud des Charentes ainsi que sur la Normandie. La masse d'air est bien chaude mais on note la présence d'un voile nuageux d'altitude localement assez dense.
Les vents d'ouest se sont bien établis sur le littoral de l'Aquitaine si bien qu'une convergence de basse couche est en place (avec un gradient de température notable entre la côte et l'intérieur). La carte d'observation des vents ci-dessous montre bien ces deux axes de convergence notés en rouge :



Les points de rosée et les températures relevées sur l'ensemble de l'axe Aquitaine/Nord sont conformes aux valeurs prévues.

Dans le courant de la soirée, les orages devraient se multiplier sur l'ensemble de cet axe, en s'organisation probablement en plusieurs systèmes multicellulaires parfois bien actifs.


21 mai - 15h : premier orage sur le littoral vendéen

La situation est encore calme sur la majeure partie du pays en ce début d'après-midi. Seule une cellule orageuse isolée et alimentée à l'étage moyen a circulé peu après 14h00 près du littoral sud de la Vendée, en générant une dizaine d'éclairs.

Un rapide flux de sud-ouest est désormais en place sur tout l'ouest de la France. Il est bien chargé en nuages de l'étage supérieur (Cirrus, Cirrocumulus), qui voilent le ciel au nord d'une ligne Biarritz - Strasbourg. Ceci n'empêche pas une instabilisation de la masse d'air, comme en témoignent les radiosondages effectués à 14h00 à Trappes et à Bordeaux (voir ci-dessous).

On note aux environs de Trappes un étage moyen bien instable, avec MUCAPE de 285 J/kg ; mais une forte inhibition est en place jusqu'à 2500 mètres d'altitude, ce qui empêche tout déclenchement de convection profonde pour le moment. L'hélicité relative est légèrement supérieure aux diverses modélisations ; la SRH 0-3 km atteint ainsi 202 m²/s² et la SRH 0-1 km dépasse pour sa part 120 m²/s², soit des valeurs élevées, en mesure de favoriser des structures supercellulaires.

A Bordeaux, le profil est sensiblement plus instable (MUCAPE de 790 J/kg et MULI de -4 K), mais il est moins cisaillé et surtout assorti de basses couches encore bien sèches (LCL à plus de 2 km d'altitude).

Dans les deux cas, on note de fortes valeurs de DCAPE, qui confirment un potentiel venteux significatif sous les orages qui se développeront dans quelques heures.

L'ensemble est globalement conforme à la prévision, et l'initiation de la convection profonde organisée reste attendue aux environs de 17h00 entre Aquitaine et côtes de la Manche.