Un épisode orageux actif a frappé l'est de la France le 13 septembre avec grêle et fortes rafales de vent. Des pluies diluviennes se sont par ailleurs abattues sur le bassin d'Alès, le sud de l'Ardèche et la région de Montélimar.

 
 
 
 

Bilan de la journée

Les orages ont été très nombreux sur la France ce dimanche 13 septembre. Un premier épisode orageux lié aux orages de la veille a balayé la Provence dans le courant de la nuit du 12 au 13 septembre.
A son passage, des lames d'eau très importantes et de très fortes rafales ont été relevées, surtout entre le Var et les Alpes-Maritimes (112 km/h relevés à Nice-Rimiez, 107 km/h à Sospel par exemple).
Certains cumuls horaires ont été particulièrement importants comme dans le secteur de Mandelieu-la-Napoule (où il est tombé près de 145 mm en 2h).
 
Après l'évacuation de ce système orageux virulent, une accalmie s'est dessinée jusqu'en début d'après-midi. Par la suite, la convection s'est à nouveau enclenchée sur l'Auvergne puis le long d'un axe de convergence qui s'est étiré du Massif-Central jusqu'à la Bourgogne et au Jura. Ces orages, qui ont ensuite gagné le nord de Rhône-Alpes ont produit des chutes de grêle de 2 à 3 cm de diamètre par endroits et de fortes rafales de vent (118 km/h à Ambérieu-en-Bugey dans l'Ain, 107 km/h à Montbéliard dans le Doubs, 101 km/h à la Pesse dans le Jura ou 94 km/h à Saint-Etienne-Bouthéon dans la Loire.
Toujours dans l'après-midi, des orages sont entrés dans les terres par la Gironde et la Charente-Maritime. Une tornade a frappé les communes de Mirambeau et Saint-Bonnet-sur-Gironde dans le sud de la Charente-Maritime. Une enquête est en cours pour déterminer la trajectoire et l'intensité du phénomène.
 
Simultanément, des orages extrêmement pluvieux se sont rabattus sur les Cévennes, entre le bassin d'Alès, l'aval du Chassezac et de l'Ardèche. Des cumuls horaires proches de 100 mm avec lames d'eau totalement localement proches de 200 mm (208 mm à Vallon-Pont-d'Arc) ont été relevés.
 
 

Les bassin du Grabieux, de l'Auzonnet et plus globalement le Gardon ont connu une crue significative avec des inondations sur le bassin alésien. Le Gardon a en effet atteint un débit similaire à celui enregistré en novembre 2008 (541 m3/s) à la station d'Alès. Plus tard, l'aval de la Cèze a amorcé une crue significative à 973 m3/s à Tharaux.
 
   
 
Dans le courant de la nuit, l'activité orageuse la plus marquée a gagné la vallée du Rhône. De nombreuses interventions de pompiers ont été recensées dans la Drôme, notamment la région de Montélimar, copieusement arrosée par de très fortes pluies (161 mm ont été relevés en 24h à Montélimar-Ancone).
 
 

Photographies

L'activité orageuse a été photographiée en plusieurs points du territoire.
 
Vincent Lhermet (voir son récit complet) était positionné près d'Alès dans le Gard et a capturé un superbe extranuageux :
 
 
 
Mathieu Descombes était positionné sur l'est Lyonnais, à Miribel :
 
 
 
Bertran Buchini a photographié un spectaculaire orage près de Dax dans les Landes :
 
 
 
Jonathan Laquinte a observé et photographié un très beau bouillonnement convectif avec pileus à Bordeaux :
 
 
 
 
 
Retrouvez ci-dessous les différents points sur la situation effectué en journée du 13 septembre :


 

23h00 - Pic de crue atteint sur le Gardon d'Alès

Le pic de crue a été atteint sur le Gardon d'Alès à 541 m3/s avec la désorganisation du système orageux stationnaire. Le sud de l'Ardèche et l'ouest de la Drôme sont concernés par de très fortes pluies avec d'abondants cumuls enregistrés en rive droite du Rhône, sur le département de l'Ardèche.
L'activité électrique la plus fréquente s'étend ainsi à présent du nord de Montpellier à l'Ardèche et à l'Isère, jusqu'à l'est Lyonnais et au sud de la Bresse. Ailleurs, les orages faiblissent mais quelques foyers modérés persistent sur le centre-ouest.
 
A 22h30, les pompiers du Gard faisaient état de 27 missions de sauvetage et mises en sécurité, 28 épuisements de locaux et 12 bâchages de toitures. En Ardèche, plus de 50 interventions sont comptabilisés et quelques dizaines dans le Drôme près de Montélimar.
 
Les secteurs situés au nord d'Alès (Saint-Jean-de-Valeriscle, Saint-Martin-de-Valgalgues, les Mages notamment) ont été inondés.
 
 
 

22h00 - Orages très pluvieux sur le Gard et l'Ardèche, fortes rafales localisées dans l'est

L'axe orageux attendu s'est organisé au pied des Cévennes et déverse de très fortes pluies. L'activité électrique est intense avec environ 50 à 100 éclairs à la minute sur le nord du Gard (bassin d'Alès) et le sud de l'Ardèche. Les lames d'eau excèdent les 120/150 mm sur le secteur et des cours d'eau sont en crue aussi bien dans le Gard qu'en Ardèche.
 
Le Gardon d'Alès, dont le bassin a été le plus touché par les très fortes intensités a entamé une crue rapide à 460 m3/s peut avant 22h :
 
 
 
D'autre part, les orages qui circulent dans l'est ont localement généré de puissantes rafales convectives : 118 km/h à Ambérieu-en-Bugey (01), 97 km/h à Montbéliard (25) ou 94 km/h à Saint-Etienne-Bouthéon (42).
 
Toute cette activité convective est visible sur l'image satellite thermique de 21h locales avec un système virulent calé sur le Gard où les sommets outrepassants atteignent -67°C, un système venteux entre Ain et Franche-Comté et un autre de l'Alsace à la Lorraine où les intensités de pluie sont parfois fortes :
 
 
 
 
 

18h45 - Un axe orageux actif se met en place du Gard à l'Ardèche

L'activité orageuse s'est organisée en un vaste système convectif linéaire entre le Massif-Central, la Bourgogne et le Jura. Ces orages sont encore localement forts avec grêle de 2 cm de diamètre sur la partie nord de la zone. Ce système progresse lentement vers l'est et va gagner les Vosges d'une part et l'ensemble de la Franche-Comté d'autre part.
 
A l'opposé, des foyers orageux actifs éclatent de la Gironde au Poitou, dans un environnement moins instable. De petites chutes de grêle sont observées. Un phénomène venteux destructeur a été observé sur le sud du Poitou. Plus d'infos à venir.
 
Enfin, l'activité orageuse s'organise à partir du Gard, jusqu'à l'Ardèche, le long d'un axe de convergence peu mobile. D'autres orages parfois forts circulent rapidement dans un flux de sud de la Drôme à l'Isère.
L'axe orageux va davantage s'organiser dans les prochaines heures puis circulera d'ici demain matin très lentement vers l'est, déversant de fortes pluies de part et d'autre de la vallée du Rhône.

 
 
 
 

16h30 - Orages localement forts du Cantal au val de Saône

Les orages se multiplient depuis 2h et sont localement forts avec pluies intenses et chutes de grêle.
On observe plusieurs foyers convectifs bien actifs notamment dans le val de Saône, sur l'Auvergne (Cantal et Puy-de-Dôme/Allier) ainsi que sur le sud-ouest de la Drôme où une structure dévie du flux directeur depuis plusieurs dizaines de minutes.
 
Le chasseur d'orages Yannick Morey est dans le val de Saône et observe les structures convectives parfois bien dessinées (à suivre sur Chasing Live).
 
A 16h30, l'activité convective est donc étendue du sud-ouest du Massif-Central à l'extrême sud de la Côte-d'Or avec un système actif qui aborde par ailleurs la Gironde et une cellule bien structurée qui évolue sur l'ouest de la Drôme :
 
 

14h30 - Reprise de l'activité orageuse par le Massif-Central

Après une accalmie, l'activité orageuse reprend en ce début d'après-midi, par l'Auvergne. Plusieurs foyers orageux sont détectés sur le Cantal ou le Puy-de-Dôme alors que quelques averses éparses mais ponctuellement orageuses évoluent sur le Gard. Ces dernières ne présentent pour l'heure pas de sévérité particulière.
 
Le radiosondage de Nîmes, tiré à 13h locales confirmait une instabilité latente significative sur le secteur avec MULI de -6K et MUCAPE de 1.300 J/Kg environ. Les profils restent par ailleurs fortement cisaillés avec une SRH 0-3 km qui demeure supérieure à 200 m²/s² et une structure d'hodographe favorable au développement d'orages bien organisés et intenses.
 
 

09h00 - Très fortes rafales et pluie intense sur la Provence

Durant la nuit, les orages ont balayé la Provence. Dans un premier temps, la partie virulente du système orageux s'est retrouvée en mer, épargnant ainsi les intensités diluviennes à l'ouest de la Provence. 
Toutefois, un nouveau système orageux s'est développé en amont du précédent, balayant plus largement le sud du Var et les Alpes-Maritimes. Les orages sont alors devenus plus venteux, très pluvieux et ponctuellement grêligènes. Des rafales de vent de 90 à 120 km/h ont été relevées (112 km/h à Nice-Rimiez, 118 km/h à Sospel dans les Alpes-Maritimes par exemple).
Les plus fortes lames d'eau relevées se sont produites à Mandelieu (06) - 133 mm, au Luc (83) - 118 mm, entre Antibes, Cannes et Fréjus avec 90 à 110 mm.
 
On notera par ailleurs que des orages très pluieux se sont développés sur l'est de la Corse. La région de Solenzara a ainsi été concernée par d'abondantes précipitations (lame d'eau supérieure à 100 mm). Ces orages sont en cours d'évacuation en mer. Une trombe marine a été observée au large de la commune par Peggy Poirot durant 15 minutes.
 

 
 
Julien Del Volgo a photographié l'activité orageuse depuis Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône et Florian Marzola était positionné à Fos-sur-Mer dans la nuit :