695 morts, des milliers de blessés et 352 km parcourus

Trajectoire de l'épisode tornadique du 18 mars 1925 - NOAALe "Great Tri-State Tornado" est un épisode orageux et tornadique exceptionnel survenu le 18 mars 1925 entre Illinois, Missouri et Indiana. Il s'agit du plus meurtrier outbreak de tornades qu'aient connu les USA.
 
Débuté vers le milieu de journée du 18 mars 1925, une tornade aujourd'hui classée F5 se développe au nord-ouest de la ville d'Ellington dans le Missouri. Sur une trajectoire de 352 km, à travers 3 états, 19 comtés et 20 communes, ce phénomène cause la mort de 695 personnes et en blesse plus de 2000 autres..
 
Dès sa formation, la tornade devient meurtrière à Ellington (MI), tuant un fermier. Mais c'est durant 40 minutes, filant à plus de 90 km/h entre Murphysboro, De Soto, Hurst-Bush, et West Frankfort dans l'Illinois que la tornade fait le plus de victimes (234 morts rien que dans la commune de Murphysboro dans l'Illinois, un record).
 
Les dernières publications datant de 2013 tendent à montrer qu'il ne s'agit pas d'une seule et même tornade. Durant près de 4 heures environ, on suppose que plusieurs tornades périphériques et un phénomène multi-vortex ont causé les dévastations considérables et les pertes humaines.
 
Dégâts causés par la tornade F5 du 18 mars 1925 - NOAA    Dégâts causés par la tornade F5 du 18 mars 1925 - NOAA
Dégâts causés par la tornade F5 du 18 mars 1925 - NOAA   Dégâts causés par la tornade F5 du 18 mars 1925 - NOAA
 
Dégâts causés par la tornade F5 du 18 mars 1925 - NOAA (plus de photos ici)


 

D'autres tornades, des grêlons de 11 cm et une pression minimale de 980 hPa

Phénomènes reportés le 18 mars 1925 - Maddox et al. 2011Durant cette journée du 18 mars 1925, d'autres tornades se sont développées jusqu'à 2h30 après le coeur de l'épisode. Deux tornades d'intensité F4, quatre tornades d'intensité F3 et deux tornades d'intensité F2 ont été recensées à ce jour.
Les deux tornades F4 ont causé la mort de 44 personnes dans le Tennessee, l'Indiana et le Kentucky. Les autres tornades F3 et F2 ont quant à elles tué au moins 10 personnes.
Ainsi, le bilan de cette journée est particulièrement impressionnant puisque près de 750 personnes ont été tuées par des tornades ce 18 mars 1925.

Par ailleurs, de nombreuses chutes de grêle et violentes rafales convectives ont été relevées. Des grêlons géants de 11 cm ont accompagné les orages les plus violents, sur la trajectoire des tornades (cf. carte de Maddox et al. ci-contre)
 
Cet épîsode convectif reste une référence dans les archives de la météorologique américaine. Grâce aux mesures effectuées le 18 mars 1925 et aux archives de l'époque, une carte de la configuration météorologique a été tracée. Une pression minimale de 980 hPa a par ailleurs été relevées par le barographe de West Franckort dans l'Illinois.
 
Situation météorologique en début d'épisode du 18 mars 1925 - NOAA
Situation météorologique en début d'épisode du 18 mars 1925 - NOAA
 

 

A 18h TU le 18 mars 1925, soit lors du début de l'épisode meurtrier,  on retrouve une configuration typique des grands épisodes orageux sévères aux USA.

Une dépression de surface s'est creusée aux confins de l'Illinois et une ligne sèche ("dry line") est alors en position le long d'un axe frontal qui circule d'ouest en est. Alimentée par des vents de sud-ouest chauds et humides mais surtout soutenus près du sol (30 noeuds soit près de 55 km/h), la dépression a rapidement migré vers le nord-est des Etats-Unis. C'est au plus près du centre dépressionnaire (proche de ce que les américains nomment le "triple point") que la tornade F5 s'est développée. 
Cette configuration de méso-échelle présente des caractéristiques particulièrement cisaillées puisqu'on estime à près de 250m²/s² l'hélicité 0-1 km, soit des valeurs critiques.
 
De façon intéressante, une réanalyse via le modèle WRF a été effectuée par une équpe de chercheurs américains* et publiée dans l'AMS. Cetté étude révèle que la supercellule responsable de l'épisode meurtrier s'est développée au sein d'un environnement très cisaillé mais pas extrêmement instable. Les valeurs de MUCAPE reproduites par le moidèle ressortent à environ 700 J/kg. Malgré une sous-estimation probable en raison d'une masse d'air trop chaude simulée à l'étage moyen, cet épisode tornadique est considéré comme caractéristique des fins de saison froide dans ce secteur des USA.
 
 
 
Melissa E. Becker, Matthew S. Gilmore*, Jason Naylor, Justin. K. Weber Department of Atmospheric Sciences, University of North Dakota, Grand Forks, ND Robert A. Maddox, Tucson, AZ Gilbert P. Compo, Jeffrey S. Whitaker, and Thomas M. Hamill NOAA Earth System Research Laboratory and Univ. of Colorado CIRES Climate Diagnostics Center, Boulder, CO
 
 

Vidéo résumant cet épisode historique