Le cyclone Pam évolue dans le sud du Pacifique. Il est devenu un dangereux cyclone de catégorie 5 le 12 mars 2015 et a dévasté le Vanuatu le lendemain. Il a déversé de fortes pluies sur les îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie.


Cyclone Pam (et tempête Bavi) vus de l'espace le 13 mars 2015
Cyclone Pam et tempête Bavi vus de l'espace le 13 mars 2015

 

 

Le cyclone Pam a balayé le Vanuatu est l'extrême est de la Nouvelle Calédonie. Ce système est le plus puissant depuis le début de cette année 2015, et le plus intense dans ce bassin depuis 2006. 

En Nouvelle-Calédonie, les effets du cyclone ont été moindres mais notables. Il est tombé 170 mm à Maré, 126 mm à Camp des Sapins, 114 mm à Dumbéa. Niveau vent, des rafales de 138 km/h ont été relevées à Montagne Sources (770 m d'altitde), 120 km/h à Maré, 115 km/h à Bouraké et 102 km/h à Moué.

Retrouvez ci-dessous le suivi du phénomène.

Animations satellite (NOAA/METEOSAT) et radar (Météo-France) du cyclone entre Vanuatu et Nouvelle-Calédonie le 13 mars :

 
Animation satellite IR du cyclone Pam à son passage sur le Vanuatu - NOAA    Animation radar Météo-France du cyclone Pam le 13 mars 2015

 

 

Enormes dégâts sur le Vanuatu, les Tuvalu et les Kiribati

Le soleil est revenu en fin de journée du 15 mars au Vanuatu où l'heure est au bilan. Un survol a été effectué au-dessus des îles les plus au sud de l'archipel, à savoir Tanna et Erromango. Les dégâts sont énormes, les arbres sont tous couchés, pas une maison en tôle ondulée n'a résisté et il n'y a plus d'eau potable. A Port-Vila, l'aide humanitaire arrive et les dégâts se font jour progressivement.

Vue aérienne et dégâts sur l'île de Tanna   Vue aérienne et dégâts sur l'île de Tanna
Vue aérienne et dégâts sur l'île de Tanna

Vue aérienne de la banlieue de Port-Vila - CARE Australia   Dégâts à Port-Vila - Sethna Quata   Dégâts à Port-Vila - Sethna Quata
Vue aérienne (CARE Australia) et dégâts à Port-Vila (Sethna Quata)

Hôpital central de Port Vila endommagé suite au passage de Pam - Dr. Trevor et Val Samson    Hôpital central de Port Vila endommagé suite au passage de Pam - Dr. Trevor et Val Samson
Hôpital central de Port Vila endommagé suite au passage de Pam - Dr. Trevor et Val Samson

Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam   Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam

 Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam   Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam 

 Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam - https://www.facebook.com/HumansOfVanuatu/photos_stream    Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam - https://www.facebook.com/HumansOfVanuatu/photos_stream

Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam - https://www.facebook.com/350Pacific   Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam - https://www.facebook.com/350Pacific   Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam - https://www.facebook.com/350Pacific
Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam - 350 Pacific
 

 

 

 

Sur l'ensemble de l'archipel, près de la moitié de la population a été déplacée soit plus de 120 000 habitants. 

Les premiers avions d'aide internationale ont décollé de Brisbane, de Nouméa et de Nouvelle-Zélande. La France s'occupera de l'évaluation des besoins sur place et l'Australie et la Nouvelle-Zélande livreront les secours immédiats.

L'archipel des Tuvalu et Kiribati ont été fortement touchés par les effets du cyclone, surtout en raison des submersions marines générées par la forte houle cyclonique et des fortes pluies. Plus de 40% de la population des Tuvalu a été fortement touchée (maisons et cultures emportées).

Dégâts à Kiribati suite au passage de Pam   Dégâts à Kiribati suite au passage de Pam
Dégâts à Kiribati suite au passage de Pam

Dégâts aux Tuvalu suite au passage de Pam   Dégâts aux Tuvalu suite au passage de Pam   Dégâts aux Tuvalu suite au passage de Pam

Dégâts aux Tuvalu suite au passage de Pam

 

En Nouvelle-Zélande, les vents se renforcent sur l'extrême nord-est du pays et les premières rafales à 100 km/h sont relevées sur les caps exposés.

 

 14 mars - 17h30 - Pam en route vers la Nouvelle-Zélande

Le cyclone, bien qu'en cours d'affaiblissement, conserve un potentiel venteux et pluvieux très important. Il devrait évoluer dans les prochaines 48h au large de la Nouvelle-Zélande, influençant tout de même fortement les conditions météo sur le nord du pays.

180 à 220 mm de pluie et des rafales de 120 à 140 km/h sont attendues au nord de Gisborne voire localement 160 à 180 km/h dans la baie de l'Abondance. Outre le vent et la pluie, une mer démontée est prévue sur le littoral. Au fil des heures, lors du passage du cyclone au large immédiat de la Nouvelle-Zélande, Pam devrait entamer une transition extratropicale puis ira se dissiper dans l'extrême sud du Pacifique.

Image satellite vapeur d'eau du cyclone Pam à 15h30 TU le 14 mars 2015 - NOAAImage satellite vapeur d'eau du cyclone Pam à 15h30 TU le 14 mars 2015 - NOAA


Au Vanuatu, la fin de nuit approche. Avec toutes les communications coupées, les experts s'accordent à dire qu'il faudra des jours pour connaître l'étendue des dégâts, notamment sur les îles de Tanna et Erromango, durement frappées par le mur de l'oeil de Pam hier en fin de journée. Le Président du Vanuatu a appelé ce samedi après-midi à l'aide internationale lors d'une conférence sur le changement climatique au Japon.

La NOAA a par ailleurs publié cet après-midi une image satellite infra-rouge VIIRS haute résolution (375 m) du cyclone Pam la nuit dernière à 03h12 TU alors qu'il s'éloignait de la Nouvelle-Calédonie.
 
Impact de Pam sur Tanna le 13 mars à 19h30 TU - NOAA   Image satellite VIIRS de 03h12 TU - NOAA/NASA
Impact de Pam sur Tanna le 13 mars à 19h30 TU et image VIIRS du 14 mars à 03h12 TU - NOAA
 

 

14 mars - 09h30 - Le Vanuatu dévasté, accalmie en Nouvelle-Calédonie

Le cyclone Pam s'éloigne à présent au large, en direction du nord-est de la Nouvelle-Zélande où il entamera une transisition extratropicale. En attendant, les premières victimes sont confirmées au Vanuatu et les dégâts sont d'une ampleur considérable à Port-Vila.
Peu de retours concernant les autres îles moins peuplées et les zones rurales sont pour l'heure disponibles. Signe de vents véritablement destructeurs, des structures en dur (toitures et murs écrêtés) ont subi de sérieux dommages.

 

Dégâts au Vanuatu suite au passage de Pam

 

 
En Nouvelle-Calédonie, bien plus épargnée, de fortes pluies et des rafales jusqu'à 110 km/h ont touché les îles Loyauté, notamment Maré où les 160 mm de pluie sont dépassés sur l'ensemble de l'épisode.

Pam poursuit sa reoute vers le sud, en direction du large de la Nouvelle-Zélande, où il va entamer une transition extratropicale.

  

14 mars - 00h30 : Gros dégâts au Vanuatu, le vent se renforce aux îles Loyauté

Alors que Pam poursuit sa route vers Tanna, les premiers clichés des dégâts sur le Vanuatu commencent à arriver. Une branche humanitaire de l'ONU fait état de plusieurs dizaines de victimes dans le nord-est de l'archipel mais ce bilan n'est aucunement confirmé par les autorités.

En
Nouvelle-Calédonie, située à plus de 100 km de l'oeil du cyclone qui évolue sur Tanna, la pression est en baisse à 979 hPa à Maré avec rafales proches de 100 km/h et  pluies sont fortes avec près de 130 mm.

L'animation radar Météo-France montre l'évolution de Pam à l'ouest immédiat de Tanna, durement touchée. Tanna a été exposée au quadrant est du mur de l'oeil (le plus actif) durant plus de deux heures avec des rafales probablement supérieures à 250 km/h :

Animation radar Météo-France



13 mars - 19h30 : Pam impacte Erromango, fortes pluies sur les îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie

Ce soir, Pam a atteint la deuxième île au sud de Port-Vila : Erromango. Cette île peuplée de 2.000 habitants est totalement rurale et abrite des populations indigènes. Pam a frappé l'île sur sa partie nord-ouest et poursuit sa progression vers le sud, en direction de Tanna (29.000 habitants). Le jour se lève au Vanuatu actuellement, les reports de dommages devraient donc arriver plus rapidement.
 
Image satellite de 18h30 TU le 13 mars - NOAA
 
 
 
En Nouvelle-Calédonie, les pluies ont débuté et sont parfois fortes et orageuses. On relève plus de 50 mm à Maré depuis le début de cet épisode cyclonique. Les vents se renforcent graduellement. L'image radar Météo-France de la Nouvelle-Calédonie commence à montrer le mur de l'oeil du cyclone. Ce dernier étant éloigné du radar, les intensités sont nettement sous-estimées :
 
Image radar de Lifou à 18h25 TU - Météo France
 
 

 

13 mars - 17h30 : Images satellite du cyclone en cours d'intensification

Les images satellite visible et infra-rouge VIIRS du jour ont été publiées par la NOAA. On y voit le cyclone Pam en cours d'intensification, abordant le Vanuatu à 01h53 TU la nuit dernière. Le mur de l'oeil est bien identifiable sur le quadrant nord du système aussi bien en visible qu'en infra-rouge :

Image satellite VIIRS de 01h53 TU le 13 mars - NOAA/NASA     Image satellite VIIRS de 01h53 TU le 13 mars - NOAA/NASA
Images satellite infra-rouge et visible VIIRS du 13 mars à 01h53 TU - NASA/NOAA

 

13 mars - 16h00 : Le cyclone le plus puissant depuis 2006

Le centre de prévision des cyclones de la zone sud Pacifique, basé à Nadi (Fidji) estime la pression au centre de Pam à 899 hPa avec des vents moyens sur 10 min de 250 km/h. Pam devient donc le cyclone le plus puissant du Sud Pacifique depuis Monica en 2006.
Le cyclone Zoé en 2002 avait atteint une pression minimale estimée à 890 hPa (record pour ce bassin). Les vents moyens au sein de Zoé comme de Monica sont équivalents à ceux estimés près du centre de Pam.

Une station de Port Vila a mesuré une pression minimale de 942 hPa. L'oeil du cyclone étant passé sur l'extrême est de l'île, à environ 40 km de Port-Vila, une pression minimale proche de 900 à 910 hPa semble probable pour Pam au moment de son impact sur l'île d'Efaté, ce qui est conforme à l'analyse de GFS 0.25° pleine résolution de 6h TU.

Graphe de pression à Port-Vila les 12 et 13 mars 2015 - Bureau Of Meteorology Australia

 

 

13 mars - 12h30 : Pam frappe Port-Vila, capitale du Vanuatu

Le cyclone Pam frappe l'île d'Efaté le 13 mars à 10h30 TU - NOAAPam impacte l'île d'Efaté qui abrite la capitale Port-Vila et ses 30.000 habitants. La grande majorité de la ville n'a plus d'électricité, d'eau et les connexions internet sont coupées (sauf dans de très rares cas). Les données de la station météorologique amateur de Port-Vila, située sur le plateau d'Eluk, n'arrivent plus depuis 9h TU (pression de 966 hPa au dernier relevé).

Le centre de contrôle des Nations Unies a perdu le contact avec toutes les îles du nord de l'archipel. La coordinatrice des Nations Unies pour la zone Pacifique relève que le pire des scénarios se déroule au Vanuatu, dans la mesure où Pam a poursuivi une trajectoire sud/sud-ouest jusqu'au sein même de l'archipel. Plusieurs modélisations envisageaient en effet que Pam puisse rester à distance raisonnable (environ 100 km à l'est de l'archipel).

L'UNICEF fait état de plusieurs victimes dans le nord-est de l'archipel mais les autorités ont perdu le contact avec ces îles et ne sont pas en mesure de fournir de bilan dans l'immédiat.

Avant l'arrivée des vents les plus destructeurs (de catégorie 5), une vidéo a été postée par le webmaster de la page Facebook Humans of Vanuatu. Elle montre l'arrivée des conditions cycloniques en fin d'après-midi :

 

 

13 mars - 10h30 : Pam au maximum de son intensité

Analyse thermique du cyclone Pam au matin du 13 mars 2015 - EUMETSATLa trajectoire de Pam commence légèrement à s'incurver vers le sud. Il frappera Port Vila, la capitale du Vanuatu ces toutes prochaines heures.

Une analyse thermique EUMETSAT, présentée ci-contre témoigne de la mâturité et de l'intensité extrême du cyclone. La température mesurée dans l'oeil du cyclone atteignait +8°C à 08h30 TU alors que les sommets convectifs les plus froids s'abaissent jusqu'à -90°C très ponctuellement.

A Port Vila, la pression mesurée à 09h TU est de 966 hPa, de nombreuses coupures d'électrictié sont d'ores et déjà signalées. Les habitants de l'archipel sont confinés chez eux et les rues sont désertes.

Le radar de Lifou en Nouvelle-Calédonie devrait parvenir à capter une partie du cyclone, lorsqu'il abordera l'extrême sud du Vanuatu. En attendant, les premiers orages périphériques balaient les îles Loyauté, où les vents restent encore modérés (jusqu'à 65/70 km/h en rafales à Ouvéa).

Image radar de Lifou à 09h15 TU - Météo FranceImage radar de Lifou à 09h15 TU - Météo France

 

13 mars - 08h00 : Pam frappe Epi et Tongoa, alerte cyclonique sur Loyauté et île des Pins

Pam a poursuivi une trajectoire sud/sud-ouest au cours des dernières heures, ce qui l'amène ce matin au plus près du centre du Vanuatu. Les îles Epi et Tongoa sont ainsi concernées par le mur de l'oeil. Au cours des dernières heures, Pam s'est encore intensifié. La pression minimale est estimée entre 880 et 900 hPa avec un nombre de Dvorak (T) de 7,5.

L'image satellite AQUA de ces dernières heures montre un vaste système, près à franchir l'archipel du Vanuatu et à gagner Port-Vila la capitale.

Image satellite MODIS-AQUA du 13 mars 2015



A Port Vila, la pression à 06h TU est de 973 hPa et les conditions continuent de se dégrader, comme en témoigne une capture de la webcam du port :

Webcam de Port Vila à 06h30 TU - TelsatCapture de webcam de Port-Vila - Telsat

En Nouvelle-Calédonie, les conditions commencent également à se dégrader. Une alerte cyclonique est en cours sur l'archipel des îles Loyauté et l'île des Pins en Nouvelle-Calédonie. Des vents d'est à sud-est modérés sont actuellement observés.


12 mars - 20h30 : Les conditions se dégradent sur le nord du Vanuatu

Le cyclone Pam (catégorie 5), qui évolue au-dessus d'eaux à 30,5°C continue sur une trajectoire sud/sud-ouest et ses premiers effets se font ressentir sur le nord du Vanuatu. Le satellite VIIRS de la NASA a capturé une image impressionnante à 13h20 TU cet après-midi qui met en évidence une possible double vorticité typique des cyclones intenses au sein de l'oeil du cyclone.

Image satellite VIIRS de 13h20 TU - NASA



Ce soir, la pression minimale est estimée entre 898 et 920 hPa selon les agences. Au Vanuatu, l'ensemble des stations enregistrent une baisse de pression et les valeurs se situent toutes entre 980 et 988 hPa. Des vents de sud-est de 70/80 km/h en rafales sont localement enregistrés, notamment au passage d'orages.

Une dorsale d'altitude axée sur l'ouest du Vanuatu favorise un flux sortant d'altitude optimal pour le cyclone mais il reste actuellement soumis à des cisaillements d'est modérés. L'imagerie micro-ondes de cet après-midi confirme un mur de l'oeil moins profond sur le quadrant est du système. Dans les prochaines heures, ces cisaillements devraient faiblir et Pam pourrait atteindre son maximum d'intensité sur l'archipel du Vanuatu. Il faut par ailleurs noter qu'un cycle de remplacement du mur de l'oeil est possible à tout moment, ce qui contribuerait à affaiblir temporairement le cyclone.

Sur la Nouvelle-Calédonie, l'exposition des îles Loyauté aux conditions cycloniques les plus marquées se confirme. Des vents moyens (sur 10 min) de 80 à 100 km/h avec rafales proches voire supérieures à 140 km/h sont probables. La houle cyclonique deviendra très énergétique et des hauteurs de vagues maximales supérieures à 10 m sont prévues immédiatement au large de l'archipel.

Plus tôt dans la journée, la forte houle cyclonique a atteint l'archipel des Tuvalu à près de 1000 km du cyclone, comme en témoignent ces deux clichés :

Submersions marines sur l'île de Vaitupu (Tuvalu) - Wunderground   Submersions marines sur l'île de Vaitupu (Tuvalu) - Wunderground
@niuslady


12 mars - 16h30 : Vue satellite de l'oeil du cyclone

La NOAA a publié une image satellite visible haute résolution (VIIRS) de l'oeil du cyclone Pam ce matin à 02h11 TU. A ce moment-là, l'oeil du cyclone était large alors qu'il se contracte significativement depuis plusieurs heures à mesure que l'intensification se poursuit.
 
Image satellite visible VIIRS de l'oeil du cyclone Pam à 02h11 TU ce 12 mars 2015 - NOAA
 
 

 

12 mars - 11h : Pam s'intensifie, la Nouvelle-Calédonie en pré-alerte cyclonique

Pam a poursuivi au cours des 18 dernières heures une trajectoire plein sud le long du 170E.
En périphérie du cyclone, des orages très pluvieux ont balayé le nord du Vanuatu et les îles Salomon ces dernières 24h. 123 mm de pluie ont été relevés à Vanua Lava et 143 mm à Santa-Cruz aux îles Salomon. Ce matin, la pression minimale relevée au Vanuatu est de 986 hPa à 9h TU, en baisse constante depuis 36h.

Pam continue donc de s'intensifier et présente un mur de l'oeil consolidé sur les quatre quadrants, bien que le cyclone soit encore soumis à des cisaillements modérés empêchant une intensification rapide. C'est actuellement le quadrant ouest du cyclone qui se montre le plus actif, avec des sommets convectifs très froids et compacts et de fortes intensités de pluie observées par satellite :

Image satellite micro-ondes 91H du cyclone Pam à 7h33 TU le 12 mars 2015 - SSMIS    Image satellite micro-ondes RAIN du cyclone Pam à 7h33 TU le 12 mars 2015 - SSMIS
Images satellite micro-ondes SSMIS du cyclone Pam ce 12 mars 2015 au matin

 

Au cours des prochaines heures, Pam devrait poursuivre son intensification en migrant vers le sud/sud-ouest, se rapprochant ainsi encore du Vanuatu. C'est le sud de l'archipel qui devrait être concerné par les conditions cycloniques les plus sévères, avec des vents moyens sur 1 min possiblement supérieurs à 200 km/h.

D'ici samedi matin, les îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie pourraient également être soumises à des conditions cycloniques moins sévères mais à surveiller de près tant au niveau des vents que de la houle. Des vagues énormes, supérieures à 14/15 m restent prévues sur le sud du Vanuatu et au large immédiat des îles Loyauté.

Prochaine mise à jour prévue en soirée du 12 mars.

 

11 mars - 15h : Le Vanuatu et les îles Loyauté menacées

Image satellite SSMIS de 08h31 TU - NRL MonterreyAu cours des dernières heures, la structure interne de Pam s'est consolidée. L'image satellite micro-ondes SSMIS de ce matin à 8h30 TU montre un mur de l'oeil dense et épais sur les quadrants ouest et nord du système. La structure sur les parties sud et est tend à s'intensifer un peu par rapport aux images proposées le 10 mars et l'oeil du cyclone devient distinct sur tous les canaux satellite.
A cette heure, Pam est un cyclone de catégorie 4 avec des vents moyens sur 1 minute de l'ordre de 115 noeuds. La pression au centre du cyclone est estimée à 937 hPa.
 
La prévision de la trajectoire et de l'intensité du cyclone jusqu'à vendredi 13 mars s'est affinée au cours des dernières sorties de modèles.
Il est à présent très probable que le cyclone atteigne un creusement minimal compris entre 890 et 910 hPa au sud immédiat du Vanuatu. Comme l'illustrent les cartes du modèle GFS présentées ci-dessous, Pam devrait devenir un cyclone de catégorie 5 en plein coeur du Vanuatu, balayant aussi bien Luganville que Port-Vila la capitale et produisant des vents moyens sur une minute proches de 250 km/h.
 
Pam devrait ensuite migrer vers le sud/sud-ouest avant d'incurver sa trajectoire vers le sud-est. Il passerait donc au large de la Nouvelle Calédonie, où les îles Loyauté seraient concernées par des conditions cycloniques équivalentes à un cyclone de catégorie 2 (vents soutenus de 120/140 km/h).
 
Prévision des vents soutenus sur 1 min par le modèle GFS 0.25° pour le 13 mars à 6h TU   Prévision des vents soutenus sur 1 min par le modèle GFS 0.25° pour le 13 mars à 15h TU   Prévision des vents soutenus sur 1 min par le modèle GFS 0.25° pour le 13 mars à 21h TU
Prévision des vents de GFS 0.25° pour le 13 mars à 6h, 12 et 21h TU
 

La structure interne du cyclone, prévue par HWRF pour le 14 mars à 00h montre un système totalement mâture et au maximum de sa puissance ; la coupe réalisée à la longitude 170E en témoigne.
Les vents soutenus sur 1 min atteindraient 155 noeuds (287 km/h) entre 900 et 800 hPa. On note également la structure typique des isothermes dans l'oeil du cyclone, entre 21 et 22S avec un iso 0°C situé vers le niveau 380 hPa et une température au sol prévue supérieure à 30°C :
 
Coupe prévisionnelle du modèle HWRF à la longitude 170E

Coupe prévisonnelle de HWRF à la longitude 170E pour le 14 mars à 00h TU - HWRF Project

 

Enfin, la houle cyclonique attendue au passage de Pam s'annonce extrêmement puissante. Très énergétique, les vagues devraient atteindre des hauteurs maximales de 14 à 15 m vendredi sur la mer de Corail, sans doute 10 à 12 m sur les îles Loyauté. Dimanche, des hauteurs maximales de 17 m sont prévues plus au sud, alors que le fetch deviendra de plus en plus significatif.

Hauteurs maximales des vagues prévues pour le 13 mars - Surf Forecast     Hauteurs maximales des vagues prévues pour le 15 mars - Surf Forecast
Hauteurs maximales des vagues prévues pour le 13 mars - Surf Forecast 

 

10 mars - 19h : Pam, de catégorie 3, continue de s'intensifier

Le cyclone Pam, baptisé lundi 9 mars par le service météorologique de Fidji, et actuellement de catégorie 3, s'organise dans le Pacifique sud, à 950 km au nord-ouest de Suva (Fidji).
 
Ces dernières 24h, il a continué de s'intensifier au-dessus des eaux du Pacifique sud, où l'énergie disponible est particulièrement élevée. Ce mardi après-midi, Pam présentait une structure en cours d'intensification. L'image satellite infra-rouge VIIRS Lunar Reflectance montre une très vaste circulation cyclonique pérenne, bien aboutie et un flux sortant bien entretenu à très haute altitude.
 
Très large, le cyclone a été analysé au matin du 9 mars par le satellite GPM de la NASA qui indique des sommets convectifs proches de -90°C qui culminent à 16,6 km d'altitude.
 
L'imagerie satellite micro-ondes AMSR montre enfin un corps convectif plus intense sur la partie nord du système (la moitié sud étant encore soumise à des cisaillements proches de 15 noeuds). La structure interne (mur de l'oeil) du cyclone se distingue clairement et la convection y est très profonde.
 
Image satellite NPP VIIRS de 13h54 TU - NRL Monterrey   Image satellite GPM du 9 mars au matin - NASA   Image satellite MeteoSat ASMR de 13h42 TU - NRL Monterrey
Images satellite IR Lunar Reflectance (à gauche), GPM (au centre) et micro-ondes ASMR (à droite) - NRL Monterey et NASA
 
 
Au cours des prochains jours, Pam devrait devenir un cyclone de catégorie 5, en se rapprochant de l'archipel du Vanuatu. Les dernières projections envisagent un passage au plus près (voire traversant pour le modèle GFS) le Vanuatu entre jeudi et vendredi. Pam pourrait dans ce scénario le plus pessimiste, s'approcher de la Nouvelle-Calédonie concernant directement Lifou, Maré et Ouvéa.
Quoiqu'il en soit, la houle cyclonique et les fortes pluies associées à Pam concerneront aussi bien le Vanuatu que la Nouvelle-Calédonie. De la proximité du cyclone, encore incertaine, dépendra l'ampleur de ces phénomènes ainsi que les vitesses de vent.
 
En pleine résolution, la modélisation de GFS (présentée ci-dessous) envisage donc un passage sur le sud du Vanuatu au maximum de l'intensité avec un creusement extrême inférieure à 880 hPa (ce qui constituerait un record pour ce bassin du Pacifique sud). Pour autant, le diagramme HWRF figurant plus bas tempère cette prévision extrême aussi bien sur la trajectoire finale du cyclone que sur son intensité. En effet, HWRF envisage une pression minimale proche de 900 hPa (tout comme le modèle européen)  pour une intensité maximale de 130 noeuds au niveau du vent soutenu.
 
 Pmer prévue par GFS 0.25 pleine résolution pou le 13 mars 00h TU   Pmer prévue par GFS 0.25 pleine résolution pou le 13 mars 18h TU
 
 
Diagramme HWRF : prévision de la trajectoire et de l'intensité du cyclone Pam