Une nouvelle dégradation pluvio-orageuse marquée est en cours sur le Languedoc et l'est de la Corse. Des orages très pluvieux vont persister ces prochaines heures.

 
 
Image satellite IR de 00h TU le 28 novembre - EUMETSAT
 

 

28 novembre 21h00 : pluies et orages gagnent le Roussillon

Image radar de 20h00 locales, le 28 novembre 2014. © Météo-FranceUn axe pluvio-orageux actif persiste encore ce soir sur la façade orientale de la Corse. Les lames d'eau dépassent localement 500 mm depuis la nuit dernière sur certaines portions des reliefs de la Haute-Corse. Une accalmie très progressive est prévue au cours des prochaines heures sur ce secteur. Même si des pluies persistent, elles devraient perdre en intensité, ce qui n'empêche pas la situation de rester critique sur un plan hydrologique.
 
Sur le Languedoc, les pluies se concentrent désormais pour l'essentiel sur les reliefs, même si quelques cellules orageuses isolées circulent encore près du littoral. Un axe pluvio-orageux actif s'est toutefois constitué au cours de la dernière heure entre Perpignan et Carcassonne. Il s'agit des prémices d'une dégradation pluvieuse intense qui va concerner les Pyrénées-Orientales et l'Aude jusqu'à demain soir.
 
 

28 novembre 19h00 : une seconde tornade confirmée dans l'Hérault

Une enquête de terrain a été réalisée cet après-midi par Keraunos sur la commune de Nissan-lez-Enserune, dans l'Hérault, afin de déterminer l'origine des dommages qui y ont été constatés en fin de nuit. L'analyse des dommages permet de conclure à une tornade. Il s'agit donc de la deuxième tornade recensée ce vendredi sur le département de l'Hérault. Elle a précédé de quelques dizaines de minutes la tornade de Sérignan.
 
 

28 novembre 18h00 : persistance d'orages diluviens sur l'est de la Corse

Des orages se régénèrent en permanence depuis la nuit dernière sur la façade orientale de la Corse. Les intensités pluvieuses associées sont marquées et, compte tenu de leur stationnarité, les lames d'eau deviennent particulièrement élevées. C'est notamment le cas entre Prunelli-di-Fiumorbo et Luggo-di-Nazza, où les cumuls dépassent 400 mm depuis la nuit dernière. Plus de 800 interventions des pompiers sont déjà signalées en Haute-Corse. De nombreuses routes sont coupées, comme par exemple dans les environs de Biguglia et de Borgo (crue du Bevinco). Le village d’Antisanti est difficilement atteignable.
 
Inondations en Haute-Corse. © Alta Frequenza       Activité foudre observée au cours des 20 dernières heures en Corse. © KERAUNOS / données Blitzortung
Inondations en Haute-Corse. © Alta Frequenza    /    Activité foudre détectée au cours des 20 dernières heures.
 
 
 

28 novembre 15h00 : tornade confirmée à Sérignan, dans l'Hérault

Une enquête de terrain est actuellement menée par KERAUNOS dans le secteur de Sérignan (Hérault). Les pointages réalisés permettent d'établir que le phénomène en cause est bien une tornade.
 
 
Mobile-home en partie détruit et transpercé par une poutre arrachée à un bâtiment voisin, à Sérignan. © KERAUNOS
 
 

28 novembre 07h30 : une nuit très orageuse

Les orages ont été forts cette nuit de l'est de l'Aude à l'Hérault et aux Cévennes mais aussi sur l'est de la Corse. Sur l'île de beauté, des pluies intenses se sont abattues sur le Fiumorbo avec plus de 150 mm à Lugo di Nazza. Cette lame très élevée est très localisée. Ailleurs sur l'est de l'île, les cumuls varient de 20 à 60 mm.

Entre les Cévennes et l'Hérault, les cumuls de pluie recueillis durant la nuit sont compris entre 60 et 100 mm. Ce matin, des structures convectives linéaires sont en place des Corbières au Tarn d'une part et continuent de circuler sur l'Hérault d'autre part. On note une accalmie temporaire sur les Cévennes Gardoises. L'activité orageuse associée demeure très marquée pour la saison. Au cours des 6 dernières heures, près de 3 000 décharges électriques ont été enregistrées rien que sur la région Languedoc-Roussillon

Activité foudre entre 01h30 et 07h30 locales    Activité foudre entre 01h30 et 07h30 locales

 

Un phénomène venteux destructeur est par ailleurs rapporté par Midi Libre sur la commune de Sérignan dans l'Hérault. Il reste à déterminer si ce phénomène relève du passage d'un orage ou s'il est associé au puissant jet de basse couche en place dans le Golfe du Lion.

 

 27 novembre 23h30 loc : LEWP au large de la Camargue

Image radar de 21h TU : LEWP au large de la Camargue - Météo-FranceL'épisode pluvio-orageux continue de s'organiser dans le Golfe du Lion. Au cours des deux dernières heures, un LEWP s'est développé au large de la Camargue.
L'imagerie radar haute résolution a parfaitement mis en évidence un "mesovortex" éphémère mais bien structuré. Les sommets convectifs particulièrement froids (-65°C analysés par satellite) témoignent de la profondeur de la convection ce soir. La masse d'air très instable pour la saison (plus de 1 000 J/kg de MUCAPE et des indices de soulèvement inférieurs à -3K) l'explique.

L'activité électrique est soutenue au sein de ces orages qui évoluent entre ouest des Bouches-du-Rhône et Gard. Ils vont progressivement se rabattre en direction de l'Hérault à mesure que le jet de basse couche se renforce et que l'advection chaude va se décaler tout en se comprimant sur ce département. On observe d'ailleurs l'éclosion d'autres cellules orageuses de la Catalogne au large de l'Aude.

 

Observations temps réel, foudre et vent à 10m à 23h locales      Image satellite IR de 21h TU - NRL
Observations foudre et vent à 10 m à 23h locales (à gauche) et image satellite IR de 22h locales à droite (NRL)

 

 

27 novembre 21h loc : les orages s'organisent dans le Golfe du Lion

Activité foudre entre 20h et 21h localesL'activité orageuse se renforce depuis le début de soirée dans le Golfe du Lion. Si les orages les plus virulents sont actuellement situés en mer, l'instabilité la plus forte va gagner l'intérieur des terres dans les toutes prochaines heures. L'activité électrique se montre soutenue puisque plusieurs centaines de décharges ont été relevées en mer entre 20h et 21h locales. Dans l'intérieur, seuls quelques impacts ont été enregistrés.
Néanmoins, les premières averses ont déjà généré des cumuls de 20 à 30 mm ces trois dernières heures, entre le bassin du Lez, les Cévennes gardoises et le sud de l'Ardèche.
 
Le système dépressionnaire responsable de cette dégradation continue de s'enfoncer vers le Portugal. L'anomalie d'altitude pilotant cette dépression est particulièrement bien structurée et l'intrusion d'air sec en altitude est très marquée, comme en témoigne l'image satellite vapeur d'eau de 18h TU. Un front froid très bien organisé a atteint l'ouest du Portugal ce soir. En son sein, la convection profonde s'organise entre les Canaries, l'ouest du Maroc et le Portugal. La rotation des vents matérialisant la limite frontale est brutale et violente et un fort jet de basse couche de secteur sud-est se lève en Méditerranée, en direction des Cévennes :
 
Image satellite vapeur d'eau de 18h TU - EUMETSAT   Image satellite pseudo IR et vent à 10m analysés à 18h TU - EUMETSAT
Images satellite vapeur d'eau et IR colorée à gauche et pseudo IR et vents à 10 m à droite à 18h TU - EUMETSAT
 
 
 

27 novembre 18h loc : très fortes pluies des Maures au Golfe de Saint-Tropez

Une cellule convective au comportement rétrograde a concerné ces trois dernières heures le secteur de La Londe-les-Maures, jusqu'à Cogolin. En 3h, près de 80 mm d'eau sont tombés sur ce secteur dont une cinquantaine en moins d'une heure. Cet orage, peu électrique mais très pluvieux a généré de nouvelles inondations. De nombreux hélitreuillages et des écoles sont inondées dans le secteur.
La rivière qui traverse la Londe est entrée rapidement en crue :
 

 

 

27 novembre 15h30 loc : le flux de sud-est se renforce

Globalement, la tendance est à l'accalmie en cette journée de jeudi. Néanmoins, on note la persistance de cellules convectives, parfois orageuses, sur le littoral du Var. Certaines d'entre elles sont assez intenses et adoptent un petit comportement rétrograde sur le sud du massif des Maures. Une trombe marine a été observée en mi-journée au large de Sausset-les-Pins dans les Bouches-du-Rhône sous un système convectif peu orageux.
D'autres averses commencent à se rabattre contre les Cévennes ardéchoises à mesure que le flux pivote au secteur sud-est.
 
Un vigoureux système dépressionnaire plonge vers la péninsule Ibérique cet après-midi. A l'avant de ce système, un petit cut-off produit quelques orages sur le sud-ouest de l'Espagne. Plusieurs trombes marines et quelques chutes de grêle ont d'ailleurs été observées au large de Malaga ou de Torremolinos.
Un puissant front froid convectif et orageux se développe à l'avant d'un forçage d'altitude clairement identifiable sur l'image satellite vapeur d'eau ci-dessousà droite.
 
La France reste pour le moment relativement éloignée de l'influence de ce système mais on observe un renforcement du flux de sud-est de basse couche. Un effet de foehn se met en palce sur les Pyrénées et de nombreux nuages d'ondes circulent sur les reliefs du Massif-Central et sur le centre de l'Espagne (cf. image satellite visible ci-dessous à gauche).
 
Image satellite visible de 12h TU - EUMETSAT     Image satellite vapeur d'eau de 12h TU - EUMETSAT
Images satellite visible et vapeur d'eau de 12h TU - EUMETSAT
 
 
A partir de ce soir et plus encore la nuit prochaine, un corps orographique orageux va se mettre en place sur les Cévennes. Les orages déborderont en plaine, surtout entre Gard et Hérault puis la convection gagnera le Tarn, l'Aveyron et l'Aude demain vendredi. Des cumuls proches de 250 mm sont attendus en 24h glissantes sur les Cévennes et le piémont de l'Hérault, comme l'indique le bulletin Méditerranée mis à jour ce matin. A noter que de fortes rafales convectives pourront se produire sous ces orages. L'est de la Corse sera également soumis à une dégradation orageuse potentiellement marquée mais plutôt en journée de vendredi.
 
 
 
 

Outils complémentaires :


Accédez aux données foudre sur la France          Postez vos observations sur la carte interactive en temps réel