Une nouvelle dégradation orageuse s'amorce dès ce mardi soir. Elle sera surtout caractérisée par de forts cumuls de pluie sur plusieurs régions de France

 

Des chutes de grêle sur l'Aveyron et des cellules orageuses esthétiques sur le Beaujolais

L'activité convective dans le sud-ouest a du mal à se développer. L'amas convectif qui est remonté d'Espagne dans le courant de l'après-midi a contribué à limliter le potentiel orageux au pied des Pyrénées, comme on le constate ce soir. Toutefois, la convergence de basse couche reste positionnée bien à l'ouest, sur l'est de l'Aquitaine, et commence à entrer sur l'extrême ouest de Midi-Pyrénées. Dans ce contexte, le risque orageux n'est pas écarté.
Plus au nord, des cellules orageuses vigoureuses évoluent sur l'Aveyron, où des chutes de grêle sont observées.
De même, quelques orages modérés ont balayé les Alpes de Haute-Provence puis remontent ce soir vers les Hautes-Alpes.
Notons enfin une évolution convective sur le Beaujolais. Des cellules esthétiques sont parvenues à éclore, malgré le manque d'humidité dans les basses couches, comme l'illustrent ces clichés pris sur le vif par téléphone, par Nicolas GASCARD :
 
   
  
(c) N. GASCARD
 

Evolution attendue

Dans le courant de la soirée et la nuit prochaine, un corps pluvio-orageux va se constituer des Pyrénées au nord-est. Il ne progressera que très lentement vers l'est, en se joignant à une limite frontale. Des pluies orageuses possiblement fortes sont prévues demain dans le sud-est, ce qui fera l'objet de l'émission d'un bulletin Méditerranée en fin de soirée.