Le système orageux très venteux (derecho) qui a balayé l'ouest de la France a provoqué des dommages importants en Charente-Maritime.

 

Des rafales supérieures à 140 km/h

Prenant part à l'épisode orageux très venteux qui a frappé un axe étiré de l'Aquitaine à la Beauce dans la nuit du 26 au 27 juillet, de violentes macrorafales ont été observées dans les environs de Semoussac.
 
Le chasseur d'orages Jérémy Bourriau, positionné entre Gironde, Charente-Maritime et Vienne dans la nuit du 27 au 28 juillet, a assisté à une puissante macrorafale sur le secteur de Semoussac, en Charente-Maritime. Un bois composé d'environ 80 arbres a été décapité à mi-hauteur.
Géographiquement, ce secteur est situé en vis-à-vis de la ville de Pauillac, en Gironde, qui a été frappée par ce même phénomène.
 
Une activité électrique incessante a été observée sous cet orages, ainsi que des bases nuageuses surbaissées.
 
 
Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau
 Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau
 
 Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau
 
 Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau
 
 Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau
 
 Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau
 
 Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau
 
 
 Dégâts consécutifs à la macrorafale de la nuit du 26 au 27 juillet 2013 en Charente-Maritime. (c) Jérémy Bourriau