Le 3ème mois de juillet le plus instable depuis le début des années 1950

Avec une instabilité latente (MUCAPE) plus de deux fois supérieure à la normale 1981-2010, ce mois de juillet 2013 se distingue par un excédent généralisé d'instabilité. La moyenne France arrive en 3ème position des mois de juillet les plus instables depuis le début des années 1950, après juillet 2006 et juillet 1983 :
 
 
Juillet 2013 : rapport à la normale de l'instabilité latente (MUCAPE). (c) KERAUNOS
Rapport à la normale de l'instabilité latente moyenne en juillet 2013. (MUCAPE)
 
 
Ce fort excédent de la moyenne mensuelle dissimule toutefois une très forte disparité entre la première et la deuxième quinzaine de ce mois.
 
En effet, un flux continental sec et anticyclonique a dominé sur la moitié nord du pays durant la première quinzaine, induisant des profils verticaux très peu instables de la Bretagne et des Pays-de-la-Loire jusqu'au Nord - Pas de Calais et aux Ardennes. A l'inverse, les conditions se sont déjà avérées plus instables et orageuses que la normale au sud de la Loire dès cette première quinzaine, avec un excédent surtout concentré entre le Massif Central et les Alpes.
 
En seconde quinzaine, l'instabilité a gagné l'ensemble du territoire, en présentant un excédent tout particulièrement marqué sur une grande moitié ouest du pays.
 
 
1ère quinzaine de juillet 2013 : rapport à la normale de l'instabilité latente (MUCAPE). (c) KERAUNOS      2ème quinzaine de juillet 2013 : rapport à la normale de l'instabilité latente (MUCAPE). (c) KERAUNOS
Rapport à la normale de l'instabilité latente moyenne en 1ère quinzaine de juillet 2013 (à gauche), et en 2ème quinzaine (à droite).
 
 

Quelques records quotidiens battus

Le record quotidien d'instabilité moyenne pour un 21 juillet est battu cette année, avec une MUCAPE moyenne France de 1.042 J/kg. L'ancien record remontait au 21 juillet 2006.
 
Le record quotidien d'instabilité moyenne pour un 23 juillet est également battu cette année, avec une MUCAPE moyenne France de 879 J/kg. L'ancien record remontait au 23 juillet 1983.
 
 
 

A fin juillet, l'année 2013 reste déficitaire en instabilité de Strasbourg à Lille

Si l'on compare ce mois de juillet 2013 aux mois de juillet 2010, 2011 et 2012, il apparaît de manière évidente que ce cru 2013 succède à deux mois de juillet déficitaires en instabilité et qu'il se distingue sur de nombreuses régions par une anomalie particulièrement forte.
Néanmoins, si l'on considère l'année 2013 dans son intégralité (période du 1er janvier au 31 juillet), les régions du nord et du nord-est présentent encore un léger déficit d'instabilité. Ce dernier a été comblé sur toutes les autres régions.
NB : les valeurs présentées sur ces deux graphiques sont une moyenne dans un rayon de 88 km centré sur chacune des villes indiquées
 
 
 Mois de juillet : rapport à la normale de l'instabilité latente (MUCAPE) pour une sélection de villes françaises. (c) KERAUNOS      1er janvier au 31 juillet : rapport à la normale de l'instabilité latente (MUCAPE) pour une sélection de villes françaises. (c) KERAUNOS
Ecart à la normale de l'instabilité : comparatif 2010-2011-2012-2013.
A gauche : période du 1er au 31 juillet. A droite : période du 1er janvier au 31 juillet.