Principales caractéristiques du phénomène

Le 14 octobre 2016, entre 14h45 et 15 heures locales, un tourbillon nuageux (tuba) très fortement étendu en direction du sol a été observé entre le Nord de Fos-sur-Mer et la base aérienne d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Le phénomène, qui s'est développé sous une cellule convective active mais non orageuse, a été photographié et filmé par plusieurs témoins.
 
Les investigations menées suite à cet événement n'ont pas mis en évidence de dommages dans la zone d'action du tourbillon, et aucun contact visuel avec le sol n'a pu être établi de façon certaine sur la base des témoignages reçus. Dès lors, en l'absence d'une preuve objective de contact au sol, le phénomène est classé en tornade probable ("liste 2" de la base de données des tornades françaises).
 
L'analyse de plusieurs clichés a permis d'établir une localisation du phénomène au point de convergence des territoires de Fos-sur-Mer, de Saint-Martin-de-Crau et d'Istres.
 

Vidéo du phénomène



 

Localisation du phénomène

Le tourbillon a été photographié le long de la D268, à Fos-sur-Mer, en direction de la base aérienne d'Istres. Tout porte à croire que le tourbillon, qui a évolué du Sud vers le Nord, a principalement traversé l'extrémité méridionale de la plaine de la Crau, située entre ces deux communes.


Photographie du tourbillon au Nord-Est de la D268 à Fos-sur-Mer :



Localisation présumée du tourbillon (plage de couleur rouge) compte-tenu de la photographie prise depuis la D268 :


© Keraunos (fond de carte : Google Maps)

 

Un tuba quelques dizaines de minutes plus tard dans le Vaucluse

La tornade probable de Fos-sur-Mer a été suivie par un second tourbillon, qui nous a été rapporté par un témoin.

Ce dernier a pu filmer le phénomène depuis la banlieue Est d'Avignon. On y distingue un tuba relativement peu condensé mais bien structuré, à l'extrémité sud d'une cellule isolée mais active et passagèrement orageuse, soit dans une configuration similaire à celle observée à Fos-sur-Mer environ 30 minutes plus tôt. L'analyse des éléments recueillis permet de localiser le phénomène sur le Pontet (Vaucluse).

Ceci confirme un contexte propice aux tourbillons en basse vallée du Rhône ce 14 octobre 2016 en début d'après-midi.


© J-P. SMETS



© J-P. SMETS