Une tornade d'intensité modérée (EF2) a traversé la commune d'Halluin (Nord), et plusieurs communes belges de Flandre Occidentale, le 25 janvier 2014, peu avant 20 heures locales. Le phénomène, confirmé par une enquête de terrain, a blessé 3 personnes (dont l'une très grièvement) et provoqué sur sa trajectoire des dommages localement importants, qui atteignent le niveau EF1 en France et EF2 en Belgique.
 
Dans la mesure où ce cas est transfrontalier, les communes les plus sévèrement frappées des deux côtés de la frontière sont retenues pour composer conjointement la dénomination de la tornade (Halluin - Rekkem). L'intensité retenue reste pour sa part conforme à la convention, à savoir l'intensité maximale développée par le phénomène sur sa trajectoire (EF2).
 
La tornade d'Halluin - Rekkem s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise au moins 4 cas pour la seule soirée du 25 janvier 2014, dont celui d'Oye-Plage (Pas-de-Calais), d'Isbergues (Pas-de-Calais) et d'Aubencheul-aux-Bois (Aisne). Il est à noter que de nombreux autres dégâts de nature non tornadique ont été observés par ailleurs sur la région Nord - Pas de Calais ce soir-là (bâtiments endommagés, arbres abattus,...).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade d'Halluin-Rekkem (France, Belgique) du 25 janvier 2014* intensité maximale : EF2 soit des vents estimés de 175 à 220 km/h
* distance parcourue : 12,8 kilomètres
* largeur moyenne : 120 mètres

* commune traversée en France : HALLUIN (avenue Port Fluvial, la Lys, rue de Lille, rue M. Luther King, avenue de l'Abbé Lemire, la Rouge Porte)
* communes traversées en Belgique : WERVIK (Oude Beselarestraat, Wolvenstraat, Geluwesesteenweg, Calvariestraat, Hoogweg), MENIN (Ch. Cappellestraat, Industrielaan, Rijselstraat, Moeskroenstraat, REKKEM, LAUWE, Oude Aalbekestraat), COURTRAI (AALBEKE, Lauwsestraat)
* département français: NORD (59)
* province belge: FLANDRE OCCIDENTALE (WEST-VLAANDEREN)
* altitude moyenne du terrain : 25 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, zones industrielles et commerciales, terres arables hors périmètre d'irrigation, prairies

* principaux dégâts : arbres (feuillus et conifères) déracinés ou brisés net ; toitures d'habitations endommagées, dont certaines entièrement arrachées sur deux corps de ferme ; hangars effondrés; enseignes de magasins projetées à distance, vitrines brisées (y-compris des vitrines anti-effraction), marchandises aspirées et projetées à grande distance, abris de jardin soulevés, inclinés ou détruits
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur les cartes suivantes pour les agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF2 d'Halluin-Rekkem (France, Belgique) du 25 janvier 2014. © Keraunos (fond de carte : Google Maps)
© Keraunos (fond de carte : Google Maps)
 
Tornade EF2 d'Halluin-Rekkem (France, Belgique) du 25 janvier 2014. Plages de couleur rouge : principaux dégâts. © Keraunos (fond de carte : Google Maps)
© Keraunos (fond de carte : Google Maps)
 

Une tornade transfrontalière

Une enquête de terrain a été menée par Keraunos en deux temps : tout d'abord dans les heures qui ont suivi la tornade pour effectuer un premier repérage général, puis le lendemain pour un second pointage précis des dégâts. Les analyses effectuées sur place ont permis d'établir le passage d'une tornade sur ce secteur. Cette dernière a suivi un couloir relativement étroit et parfaitement délimité, sans dégâts périphériques significatifs.
 
Les témoins s'accordent sur une durée de passage extrêmement brève, inférieure à 10 secondes. L'arrivée de la tornade s'est manifestée par un bruit soudain, décrit comme celui d'un "réacteur d'avion" ou d'un "hélicoptère", immédiatement suivi par des vents extrêmement violents, produisant un tremblement des maisons, faisant voler les objets en tous sens et soulevant les structures légères. Les témoins font état d'une activité électrique modérée avant et après la tornade, et d'un calme soudain juste après son passage. Elle aurait été précédée de quelques minutes par des rafales de vent décrites comme "fortes" mais "ordinaires", associées à des précipitations passagèrement soutenues.
 
La tornade relève de la catégorie EF1 en France, sur la commune d'Halluin, compte tenu des dommages observés notamment sur la zone commerciale (projections à grande distance de portions de couverture des toits, très fortes aspirations sur les immeubles frappés, destruction de vitrines antieffraction).
Elle s'est ensuite renforcée sur la commune de Rekkem en Belgique. Elle relève alors de la catégorie EF2 sur ce secteur : deux corps de ferme notamment ont subi de lourds dommages sur leurs toitures (charpente arrachée), induisant des torsions importantes jusque sur certains murs extérieurs du rez-de-chaussée.
 
 
Premier impact identifié de la tornade : dommages mineurs sur une toiture, à Wervik, Oude Beselarestraat (Belgique). Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK      Parmi les premiers dommages de la tornade : serres endommagées, à Wervik, Calvariestraat (Belgique). Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
 
Toiture faiblement endommagée, à Halluin. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK      A Halluin, un trampoline de grandes dimensions a été aspiré et projeté par-delà une maison, avant d'atterrir sur une voiture garée dans la rue derrière. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
 
Arbre couché avec effet de convergence, à Halluin. Trajectoire de la tornade en rouge, et sens de chute de l'arbre en bleu. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK      Volet roulant d'un bâtiment commercial aspiré par la tornade, à Halluin. Des jouets provenant de ce magasin ont été projetés dans un immeuble situé à une cinquantaine de mètre de là. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
 
Vitrines brisées et volets roulants endommagés à Halluin. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK      Volet roulant d'un bâtiment commercial aspiré par la tornade, à Halluin. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
  
Vitrine anti-infractions pulvérisée par la tornade, à Halluin. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK      Toiture entière arrachée avec sa charpente, à Rekkem. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
 
Toiture entière arrachée avec sa charpente et murs du rez-de-chaussée déformés, à Rekkem. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK      Toiture partiellement soufflée et charpente déportée, à Rekkem. Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
 
Toiture intégralement arrachée avec sa charpente, à Rekkem, Priester Coulonstraat (Belgique). Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK      L'un des derniers dommages provoqués par la tornade, sur une toiture, à Menin, Lauwe, Oude Aalbekestraat (Belgique). Tornade EF2 d'Halluin - Rekkem, dans le Nord (59) et en Belgique, le 25 janvier 2014. © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
  

Analyse des conditions météorologiques

La tornade d'Halluin - Rekkem s'est formée dans un contexte modérément instable mais très dynamique, au sein d'une ligne de grains très active développée sur une limite de surface à caractère de front froid. Compte tenu du fort risque orageux associé à cette situation, un avis d'orage fort avait été émis dès le matin 08h dans le bulletin quotidien de prévision des orages, avec mention d'un potentiel de tornade sur le Nord - Pas de Calais entre 19h et 22h locales et de rafales de vent parfois supérieures à 120 km/h.
 
Le développement de cette ligne de grains est lié à la circulation d'un thalweg d'altitude étroit et très dynamique, véhiculé par un puissant jet d'altitude atteignant plus de 260 km/h à 250 hPa circulant du Groenland vers la Bretagne. La zone balayée par la structure convective s'est alors retrouvée positionnée en sortie gauche de jet, ce qui a ainsi favorisé les fortes ascendances synoptiques et la divergence d'altitude. 
 
Température à 500 hPa le 25 janvier à 18h TU - run de WRF 16 km de 6h TU - KERAUNOS    Vent à 250 hPa le 25 janvier à 18h TU - run de WRF 16 km de 6h TU - KERAUNOS
Température à 500 hPa (à gauche) et jet à 250 hPa (à droite) prévus par WRF 16 km (run de 06z) pour le 25 janvier à 19h loc.
 

Immédiatement à l'aplomb de l'anomalie de basse tropopause pilotant ce thalweg, de fortes vitesses verticales ont gagné le Nord-Pas de Calais et la Picardie. Le dynamisme synoptique s'en est trouvé fortement renforcé.
 
Altitude géopotentielle 1.5 PVU le 25 janvier à 18h TU - run de WRF 16 km de 6h TU - KERAUNOS    Vitesses verticales à 700 hPa le 25 janvier à 18h TU - run de WRF 16 km de 6h TU - KERAUNOS
Alitutude géopotentielle 1.5 PVU (à gauche) et vitesses verticales à 700 hPa (à droite) prévus par WRF 16 km (run de 06z) pour le 25 janvier à 19h loc.


Ce fort dynamisme s'est bien phasé avec l'arrivée d'une masse d'air instable. La circulation de l'air froid d'altitude a en effet permis aux profils verticaux de gagner en instabilité. Le modèle WRF 8 km simulait ainsi un SBLI 700 hPa de -2K, et une MUCAPE voisine de 250 J/kg.
 
SBLI 700 hPa - Instabilité le 25 janvier à 18h TU - run de WRF 8 km de 6h TU - KERAUNOS    MUCAPE le 25 janvier à 19h TU - run de WRF 8 km de 6h TU - KERAUNOS
SBLI 700 hPa (à gauche) et MUCAPE (à droite) prévus par WRF 16 km (run de 06z) pour le 25 janvier à 19h loc.